Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Où est ma colère ?
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Où est ma colère ?

#39  2270

Re: Où est ma colère ?

je vous laisse pour aujourd'hui, mais je vous sens murir dans votre quête, Gislaine: et nous serons là. Ou l'un ou l'autre!


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

#40  2272

gislaine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Où est ma colère ?

Oui, Georges, je comprends...il faut que je creuse.
ABD, je vais essayer.
Mais je suis à priori responsable de tout. On ne m'a jamais forcé. Ces échecs suite essentiellement à des ruptures c'est moi qui les ai décidé, me croyant forte et indépendante. Mais je me découvre à l'opposé de tout ça...
Gislaine

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

#41  2274

Re: Où est ma colère ?

décidé ,systématiquement ?? A quel point de la relation?


Thérapeute
» Astuce : utilisez le mur des tags pour découvrir de nouveaux sujets !

Hors ligne

 

#42  2275

gislaine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Où est ma colère ?

Affectivement, au moment ou l'ennui était trop installée.
Professionnellement, quand la démotivation est apparue.
Ce qu'il faut savoir c'est que ces 2 évènements sont survenus à la suite de ma 1ère thérapie. "On" m'a expliqué que je vivais une vie "étriquée" avec la mauvaise personne, et que je n'étais pas dans la bonne entreprise,...
J'y ai cru. Alors je me suis lancée...
Mais je me connaissais si mal,  je ne savais pas qu'en fait j'étais si "vide" (je suis) et que j'ai un besoin énorme de sécurité. Ce que j'avais auparavent et que j'ai quitté.
Gislaine

Hors ligne

 

#43  2278

Re: Où est ma colère ?

qui est "on" m'a expliqué... un thérapeute?


Thérapeute

Hors ligne

 

#44  2296

gislaine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Où est ma colère ?

Bonjour ABD,
Oui, le 1er thérapeute (psychiatre) qui m'a suivi. Je ne le tiens pas pour responsable, c'était sa réponse à mon vécu de l'époque, à ce que je lui confiais.
Aurait-il dû mieux me connaître, prendre des précautions, plus de temps (rupture 5 mois après le début de la thérapie) ?
Aujourd'hui je prends conscience que ce que j'avais (même peu)  me maintenait dans un certain équilibre. Maintenant je m'effondre. Dernièrement dans un rêve je me noyais.
Aujourd'hui la peur (terreur) et le désespoir m'habitent continuellement.
J'ai perdu toutes mes capacités. Je ne savais pas qu'on pouvait régresser à ce point.
Je suis sous antidépresseurs depuis 10 jours et j'attends qu'ils fassent effet. En espérant qu'ils seront efficaces sur ces émotions insoutenables et handicapantes au point que rien n'est possible.
Gislaine

Hors ligne

 

publicité

#45  2324

Re: Où est ma colère ?

Bonjour Gislaine, avez vous effectué le petit tableau qu'ABD vous a suggéré d'effectuer ?
Sur papier, c'est essentiel, je dirais même plus, acheter un petit cahier pour effectuer ce travail et rien que pour cela, c'est comme ouvrir une nouvelle page dans sa vie.
Bon courage, nous sommes avec vous si vous avez besoin.


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau

Hors ligne

 

#46  2332

Re: Où est ma colère ?

yes, et même qu'elle a au moins trois psy pour elle la dame !! plus le sien...
Alors au boulot, ma p'tite dame!!
comme l'écrit Christelle , nous sommes là et avec vous.


Thérapeute

Hors ligne

 

#47  2403

gislaine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Où est ma colère ?

Bonjour à tous,
J'ai commencé le petit tableau, mais j'ai du mal à définir l'ordre d'importance de mes échecs, et encore plus à trouver d'autres responsables que moi.
Je me suis seule laissée glisser vers le bas, petit à petit, sans même m'en rendre compte. Et de là ou j'en suis je ne vois pas d'amélioration possible...
Je tremble de peur le jour comme la nuit, et je ne peux rien à ça. Et ça ne passe toujours pas. Je me demande jusqu'à quand je vais tenir comme ça.
J'ai revu ma psy. Elle m'a appris que ma psychothérapie est analytique. Elle n'est pas d'accord quand je lui dis qu'il n'y a pas transfert. Ayant des problèmes financiers je ne vais plus pouvoir continuer, elle n'est pas d'accord non plus, vu l'état dans lequel je suis. Je n'en suis qu'un peu plus perdue...
Gislaine

Hors ligne

 

#48  2408

Re: Où est ma colère ?

Gislaine, biensur qu'il y a transfert,

christelle Moreau a écrit:

Je confirme que le transfert est partout nous sommes bien d'accord, il est "nous". Il est le , notre "je", donc, il est forcément partout on nous voulons bien être.

Donc votre psy à raison Gislaine, notre petite "discussion" d'école , et ceci , sur votre post vous a certainement induise en erreur, et j'en suis vraiment désolée car elle était très mal formulée, je le conçois aisément.

Donc pour ce qui est de "quitter" votre thérapeute actuellement et cela pour des raisons financières, votre psy à raison, ce n'est pas raisonnable.
Arrangez vous avec elle, mais ce n'est pas un "bon" prétexte, car vous seule, pouvez vous "sortir" de votre passage financier difficile.

Par contre, ce que vous exprimez sur le "transfert" est peut-être de l'ordre d'autre chose. Sans rien trahir, je peux penser que suite à notre conversation téléphonique, vous pouvez probablement en déduire que en disant cela , vous constatez peut-être, que votre "bulle" est encore vide et que vous ne l'avez pas faite entrée à l'intérieur.

Pour ce qui est de la "liste d'ABD", elle nécessite beaucoup d'autres pages, des positives aussi, et elle ne vous a pas été proposé pour que vous la transformiez en un cumul de culpabilités restantes sur une feuille de papier d'une lourdeur intense.
Elle était , je pense , sensé vous clarifier l'esprit.
Mais je comprends tout à fait que vous n'y soyez pas parvenue toute seule, vous avez énormément besoin d'accompagnement, continuez à  trouver de l'aide plutôt que de la chercher , ce serait mieux ( je fais référence à notre discussion) et ne baissez pas les bras. Nous sommes avec vous.
Excellente semaine à vous


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau

Hors ligne

 

#49  2479

gislaine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Où est ma colère ?

Bonjour Léo et bienvenu, Bonjour à tous,
Comment ça a commencé ?
Pour plusieurs raisons :
Tout d'abord je me souviens qu'un soir, alors que j'étais tranquillement installée dans mon canapé à regarder la télé (comme tous les soirs) une crise est survenue. D'un coup, sans que rien de ma connaissance ne le déclenche, mon corps s'est mis à trembler, mon coeur s'est emballé, je n'arrivais plus à respirer, je croyais mourir...Panique à bord. Mon ami de l'époque m'a fait respirer profondément à la fenêtre, puis je me suis allongée et ça s'est calmé. Il m'a dit que c'était une grosse crise d'angoisse. Angoisse de quoi ? Evidemment je n'ai rien compris. Je n'ai jamais eu d'autre crise de ce genre.
Ensuite je m'ennuyais dans mon couple, une certaine lassitude s'installait et nous avions un vrai problème de communication. Parfois j'explosais quand nous avions un différent. Un jour il m'a qualifié de schizophrène. J'ai lu la définition dans le dictionnaire et je me suis dit qu'il avait peut-être raison.
En plus je commencais à entendre parler de psychologie, de transgénérationnel, j'ai cru comprendre qu'on pouvait apprendre à se connaître, à dévoiler les raisons de ses"problèmes" pour s'en débarrasser et enfin "vivre" vraiment. On m'a raconté tellement d'histoires de personnes qui se sont "libérées".
Et pour finir mon médecin généraliste me voyait un peu trop souvent pour rien...Alors un jour il m'a conseillé de prendre rendez-vous avec un psy. Et plutôt un homme puisque j'avais des problèmes de couple. Je suis donc allée chez un psy du même cabinet médical. En l'occurence un Psychiatre-Psychotérapeute-Sophrologue.
Voilà comment tout a commencé...et je me suis lancée à "tête" perdue dans cette aventure. J'achetais tous les livres dont les titres m'évoquaient un petit quelque chose. Et je me sentais concerné par tout : timidité, peurs, relation au père, à la mère, secrets de famille, syndrome d'anniversaire,...
Je me souviens d'une des premières discussions avec ce psy qui m'a dit (à peu près) : "C'est comme une pelote de laine avec des noeuds. Petit à petit vous tirez, vous défaites les noeuds, et un jour tout devient clair"
A ce jour les noeuds se sont plutôt resserés.

Gislaine

Hors ligne

 

#50  2514

gislaine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Où est ma colère ?

Léo,
Personne d'autre que mon ex conjoint n'a fait ce diagnostic me concernant. Je ne le suis pas. Et mon ex avait lancé ça suite à une éruption explosive de colère de ma part. Le problème c'est que (me connaissant tellement mal) j'ai pu douter.
Gislaine

Hors ligne

 

#51  2517

gislaine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Où est ma colère ?

Non pas précisément. On (psy ancien et psy actuel) m'a parlé de névroses. Mais lesquelles exactement ? Je ne saurais le dire. Et je ne leur ai jamais posé la question.
Par contre c'est d'actualité. Suite à ce post et aux interventions des psy sur ce forum j'ai engagé ce questionnement avec ma psy. Les prochaines séances seront consacrées à faire le point sur mes 2,5 années de thérapie avec elle.
Petit rappel : j'ai entrepris ce travail sur moi il y à 7 ans. Constat : je n'ai fait que "m'enffoncer"... Et maintenant le retour en arrière est impossible...
Je me connais encore moins ?...
Je ne sais plus qui a dit (Marc Aurèle ?) : "Il y a 3 personnes en nous : celle qu'on croit être, celle qu'on aimerait être et celle qu'on est vraiment. Si les 2 premières nous sont familières, la 3ème nous est bien souvent parfaitement inconnue"
Je me connais la 2ème, mais elle relève du "conte de fée", alors....
Gislaine

Hors ligne

 

#52  2528

gislaine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Où est ma colère ?

Bonjour à tous,
Ce matin je voulais vous faire part de ce qui se passe en moi tous les jours au réveil.
En ce moment je dors bien mais lorsque j'ouvre les yeux : toutes mes souffrances, toutes mes peurs refont surface dans mon esprit et dans mon corps (essentiellement au niveau du coeur). Je crois que les très fortes émotions (peur panique, dégoût profond, envie de mourir,...) qui m'ont ébranlées ces dernières semaines ont laissées des traces IRREVERSIBLES, INDELEBILES.
Alors je n'ai qu'une envie : retourner dans le sommeil.
Et je reste là, allongée, à penser à ce que je dois faire (faire du tri car déménagement en janvier, chercher du travail, faire des courses...) mais IMPOSSIBLE DE BOUGER. Non seulement je n'ai aucun élan, mais surtout aucune volonté. C'est horrible. Je culpabilise. Je me déteste.
Et je cherche mais d'ou vient cette INCAPACITE, PASSIVITE ? Pas de réponse.
Je suis l'inverse opposé de mes parents et de mon frère, très actifs eux, très profiteurs de la vie. Mais pourquoi je n'ai pas hérité de ça ? Pas de réponse.

Tout à l'heure j'ai lu 2 interventions de GeorgesN dans des posts récents :
"Il y a 2 choses IRREMEDIABLES dans la vie : La mort ET les blessures faites au corps et à l'esprit d'un enfant" et
"Les antidotes aux angoisses de mort : JOUIR et SE CONTEMPLER DANS SES ENFANTS."
Je crois que je suis concernée par des blessures IRREMEDIABLES et en plus je n'ai aucun des ANTIDOTES.
Alors à quoi bon ??
Gislaine

Hors ligne

 

#53  2531

Re: Où est ma colère ?

les autres, TOUS les autres (psys compris!) tiennent une place encombrante en vous.
Et vous êtes mal parce qu'aucun de ces autres (de ces "objets", traduction psy) n'est FIABLE.
Parce qu'aucun de vos "bons objets" infantiles n'a réellement été ni bon ni fiable.
Votre manque de tonus matinal exprime un profond besoin de régresser à un position quasi autistique.
Alors pourquoi lutter ? C'est un paradoxe mais laisser vous vous enfoncer, jusqu'à rencontrer votre moi profond, celui de Gislaine bébé, fœtus presque.
Apprenez à sentir votre corps, à redécouvrir ces JOUISSANCES, sentez votre corps comme une pure merveille de mécanique et de SOURCE DE PLAISIR: aimez-vous, donnez-vous tous les plaisirs possibles: boire (après avoir eu très soif), manger(après avoir eu très faim) pisser(après avoir eu une grosse envie)ch...(après vous être emplie le ventre de bonnes choses) vous affaler sur le lit(après avoir fait 15 km à pied)prendre un bon bain chaud (et y redécouvrir un petit bouton magique et vous endormir après un orgasme foudroyant )
Bref: NE PLUS COMPTER QUE SUR VOUS. Il y va de votre renaissance.


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

#54  2534

gislaine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Où est ma colère ?

Je ne sais que penser, que faire...Je sens que je m'abandonne complètement.
Merci pour votre soutien à tous. Mais celui qui me manque c'est le mien. Il y a "quelque chose" en moi qui me tire vers le bas, et impossible de lutter, aucune ENVIE de lutter surtout. Incompréhension totale.
Il est vrai que j'ai multiplié les intervenants (psys, énergeticen...). Chaque fois je place un grand espoir dans ces rencontres, ces échanges. J'attends un déclic, un "miracle", je compte sur LES AUTRES. Et aujourd'hui plus que jamais.
Georges, comment compter sur quelqu'un de défaitiste, sans courage, sans confiance, sans estime, sans espoir...MOI quoi ?
C'est MISSION IMPOSSIBLE.
Gislaine

Hors ligne

 

#55  2535

Re: Où est ma colère ?

Bon. Vous êtes moche; sans charme; aucune séduction; frigide ; inculte; vous n'aimez rien;la vie n'a aucun attrait.
Vous n'êtes attirée par personne.
Et pourtant vous me répondez. Il y a la force qui tire en bas;et pourtant il y en a une autre, dont vous ne soupçonnez pas la force, l'acharnement et qui vous pousse à m'écrire "au secours Georges, donne-moi la force".
Cette force vous croyez à peine à son existence.
Voulez-vous une preuve de son existence?
Allez un jour visiter une salle d'enfants dans le centre anti-cancéreux de votre secteur.
Passez-y 4 heures,ne vous inquiétez pas: on ne vous demandera rien. et observez; sans mot dire. Juste cette expérience.


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

#56  2550

gislaine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Où est ma colère ?

Bonjour à tous,
Georges, j'y crois à cette force. Mais impossible de me connecter avec elle pour "aller de l'avant", me motiver, me donner de l'espoir. Et oui, tout ce que j'arrive à faire c'est lire et écrire sur ce forum, aller voir ma psy (thérapie), aller voir le Dr psy (traitement) et l'energéticienne...bref demander de l'aide. Et pourtant je me le répète, car je le sais, il n'y a que moi qui puisse m'aider...mais j'y arrive pas.

D'ailleurs d'ou vient elle cette force, comment naît elle en nous ?

Au début de ma 1ère psychothérapie (2 mois après le début) j'ai vécu une expérience "incroyable". Alors que je lisais un bouquin sur la transgénérationnel, syndrôme d'anniversaire,...j'ai fait un lien dans mon histoire familiale, et il m'est venu comme un "déclic". "Eureka, j'ai compris...". A ce moment là mon corps a été traversé par un grand frisson, et j'ai éclaté en sanglots, mais pas de tristesse, de soulagement. Les jours qui ont suivi je n'étais plus la même : j'avais une énergie débordante, je ressentais de l'amour pour mon ami, j'étais pleine d'élans, très communicative (j'étais en espagne, et je me suis mise à discuter espagnol - alors que d'ordinaire je ne sortais pas un mot), des peurs habituelles s'étaient volatilisées, je me sentais en complète harmonie avec le monde m'entourait. J'étais "scotché" par ce qui m'arrivait, c'était "extraordinaire". Mais voilà ça n'a pas duré...une semaine après j'étais redevenue celle de toujours.
Après ce récit mon psy de l'époque m'a dit que j'avais bien travaillé, et m'a demandé si ce que j'avais ressentie ce n'était pas "trop" ?
En fait je n'ai jamais compris, su ce qui m'est arrivé. Et les conséquences de ce chamboulement passager.
Mystère...cette force qui a surgie de moi, mais qui m'a quittée depuis ?
Si vous avez des avis, ou un vécu de ce genre, merci de m'en faire part, j'aimerai bien comprendre, savoir ?
Gislaine

Hors ligne

 

#57  2604

gislaine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Où est ma colère ?

Bonjour Léo et tous,

J'ai réfléchi aux questions suggérées.

Vous dites :

a écrit:

Cette peur qui vient vous habiter au réveil; c'est bien elle qui vous retire le goût de vivre non?

En fait (je crois que) ce qui me retire le goût de vivre c'est le constat (prise de conscience brutale) que tout ce que je vis ne me convient pas, va à l'encontre de moi même ; et qu'en plus, j'ai détruit ce qui me convenait sans le savoir. Et cela dans tous les domaines, d'abord "maternel" (avortement), ensuite affectif, puis professionnel, relationnel, financier...
Impossible de revenir en arrière, évidement. Et devant je ne vois rien à vivre.
La continuité de cette descente m'effraie, et la peur de vivre s'est installée.

a écrit:

Vous vous sentez en état de siège et paralysée?

Exactement "paralysée". Complètement enfermée dans la peur, il m'est impossible de bouger.

a écrit:

La question que votre inconscient retranche de votre conscient c'est "de quoi ai-je peur?"
La réponse, peut être multiple mais ça commencerait par quoi?

A priori de tellement de choses...??
..Des autres, qui me sont étrangers et hostiles ;
..De la nature, immensité méconnue et dangereuse ;
..Du monde, qui nécessite tellement de force, d'intelligence, d'assurance, de savoir, d'ingéniosité, de compréhension pour "être" de ce monde et "vivre" dans ce monde ;
..De moi, de ce qui se passe en moi et que je ne comprends pas, ni d'ou ça vient, pourquoi ça vient, que faut-il que j'en fasse, et comment ?

Léo, il est difficile de répondre à cette question.
Déjà enfant j'avais des peurs incompréhensibles pour mes parents, mes proches. Ensuite pendant des années mes peurs étaient plus "rationnelles", voir inexistantes (par rapport à une situation donnée)-(peut-être était ce de l'inconscience ?) Aujourd'hui c'est comme un volcan (des peurs immenses) qui se réveille et dont la lave embarque tout sur son passage...
Et toujours ces mêmes questions : Mais que faire pour comprendre, accepter, surmonter, dépasser, transformer mes peurs ?
Je cherche, je cherche mais ne trouve pas...
Gislaine

Hors ligne

 

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1 2 3

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2019 Buzzistic | contacts

  • haut de page