Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

#1  27533

Dryope
Membre actif
Avatar de ce membre

Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

Bonsoir,
Je souhaiterais un avis extérieur car je me sens un petit peu au milieu d’une décision à prendre.

La maitresse de mon enfant scolarisé en dernière année de maternelle (6ans) me dit que celui ci a un comportement, qui selon elle, devrait nous (parents) inciter à l’emmener consulter un psychologue. Elle me l’a déjà suggéré plusieurs fois, et j’ai toujours eu tendance à moins m’inquiéter qu’elle, en essayant juste le dialogue avec mon enfant.
Mais aujourd’hui, elle me dit que son entrée en CP l'inquiète, et le prend même en cours de soutien, car "il va cumuler les différents soucis qu’elle constate aujourd’hui, et qu’il serait vite perdu".
En quelques mots, elle m’explique que notre enfant n’a aucune difficulté intellectuelle ni aucune inquiètude sur ce point, qu’il comprend parfaitement QUAND il écoute, mais que son souci majeur est la concentration, l’attention.
Ce qui lui pose question aussi est que c’est un enfant qui a toujours été discret, timide, plutôt silencieux, vite angoissé, et que subitement son comportement est tout l’inverse, très bavard, sautant, riant, très joyeux, plutôt désobéissant se fichant complètement des nombreux rappels à l'ordre
et surtout distrait, avec des œillères et des bouchons d’oreilles : il n’écoute pas, ne fait absolument pas attention aux consignes et ne sait par conséquent, jamais ce qu’il doit faire, n’a même absolument pas entendu la consigne annoncée. Ce qui fait que toute sa classe est déjà en action, et que lui est perdu, cherchant ce qu’il doit faire, cherchant même parfois son chemin, perdu de perdu.

A la maison nous constatons avec son papa, qu’il a effectivement énormément de difficulté à nous entendre, parfois nous captons vraiment son attention avant de lui parler, en lui articulant bien, prenant le temps de lui répéter la consigne et nous avons l’impression réellement qu’il est avec nous, puis nous lui demandons « as-tu compris ? Peux-tu répéter ? » Et non il a beau réfléchir, il nous dit qu’il ne sait pas, qu’il n’a absolument pas entendu, il semble jamais « avec nous », nous lui répetons parfois 4, 5 fois la même consigne simple, et nous le voyons partir à l'opposé, ou faire l'inverse de ce  qui est demandé.
Il est capable, et pour ça nous n’avons aucun doute, nous lui disons même, que nous n'avons aucun doute, que nous avons confiance en lui etc...il a une très bonne mémoire, et nous surprend souvent lorsqu’il nous explique des phénomènes de la nature, ou différentes histoires entendues avec un vocabulaire approprié, riche

D’autre part, il pratique un instrument de musique, son apprentissage est uniquement « à l’oreille » et il en ressort qu’il a une très bonne oreille, et une très bonne mémoire à reproduire ce qu’il entend. son professeur est toujours surpris par l'exactitude qu'il a, a répeté ce qu'il lui joue, et son discours est à l'opposé de ce que me dit la maitresse : une chose que je constate c'est qu'il ne gère apparement pas la concentration dès qu'il n'est pas tout seul, s'il y a un deuxième enfant, il n'entend plus.

Ce qui fait que ces deux comportements bien distincts m’incitent à ne pas m’inquiéter, et me dire que c’est juste un apprentissage qui doit se mettre en place.

Ce qui me pose souci aujourd'hui et qui m'incite à vous demander votre avis et que sa maitresse insiste malgré tout, et je me sens depuis  un peu indécise, partagée entre ne pas trop m’inquiéter et entre rester attentive et à l'écoute des difficultés que mon enfant peut rencontrer, car il se fait de plus en plus punir, "critiquer" avec ironie et il me dit être triste, ne pas comprendre pourquoi il est puni, depuis il a des réticences à aller à l’école, a des soucis de transit intestinal, et des accès de colère où il détruit ce qu’il construit en hurlant que ce qui fait « est mal, pas beau, nul »….

je ne sais plus comment réagir face à tout ça, et ce changement soudain de mon enfant, plus l'insistance de la maitresse commence à jouer aussi sur ma patiente, et lorsqu'elle me prend à part pour m'expliquer son ressenti, je constate à regret que je deviens plus exigeante, limite cinglante, je me laisse envahir par mon "impuissance" qui se transforme souvent en exaspération voire en colère contre lui : je sais que ce n'est pas juste

merci pour votre lecture ; vos conseils seront les bienvenus

Hors ligne

 

#2  27596

Dryope
Membre actif
Avatar de ce membre

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

Bonjour,
Je tente à nouveau d'obtenir un petit avis par le biais de votre site:

J’ai obtenu les différents cahiers de travail de mon enfant depuis mon premier message, je m’aperçois que son travail est très bon, il ne sait pas lire ni écrire comme la quasi totalité des enfants de sa classe de maternelle, mais son écriture est appliquée, propre, ses dessins sont précis et je l’en ai bcp félicité (nous n’avons les cahiers que tous les trimestres et j’ai vraiment constaté son évolution, son application)

Ça me rassure énormément sur la qualité du travail qu’il fournit. J’en ai donc parlé à la maitresse, qui m'avait un peu alerté sur les difficultés qu'elle rencontre auprès de lui. Donc je lui demande explication entre son travail qui semble bon, et son inquiètude pour l'entrée en Cp, nécessitant pour elle un suivi psy ?
(sachant que depuis plusieurs mois, elle se "moque" souvent de lui, de sa tête en l'air, du fait qu'il est toujours perdu, elle est souvent avec lui exaspérée me disant ne plus savoir comment le dynamiser, le faire "atterrir"... : ce qui à mon tour m'agacer, et me rendait auprès de lui plus exigeante)
elle me confirme qu’elle a pu mieux l’observer en petit groupe et confirme que son travail est bon…
Mais que c’est le fait qu’il soit très réfléchie et tête en l’air qui fait que son travail n’est jamais finit en temps où que les réponses aux questions posées sont répondues par les copains parce qu’il n’a pas le même dynamisme, donc se fait "griller" dans la vitesse.
Sur ce point : je pense qu’il n’est pas nécessaire de déranger un psy
Là où j’ai des doutes c’est que lorsque j’ai feuilleté avec lui ses cahiers, il ne m’a mis en valeur que son « mauvais » travail, ce qu’il a mal fait, raturé, pas fini etc…et il se rabaissait continuellement en me répétant qu’il était mauvais, qu’il ne savait pas faire, que la maitresse n’était pas contente de lui, j’ai passé un long moment avec son père, a lui dire à quel point nous étions fier de son travail, que nous n’attendions pas de lui la « perfection » qu’il semble s’exiger
Il lui arrive souvent de se punir tout seul, de se frapper…alors que jamais nous le punissons ou frappons, il m’est même arrivé de me demander si finalement il ne manquait pas d’un cadre plus stricte, plus punitif…mais ce n’est pas un enfant qui mérite des punitions : je me sens un peu perdue, parce que je veux respecter son caractère, ce qu'il est, et que je fais attention de ne pas sombrer dans les mêmes critiques comme j'ai pu le faire à vouloir à tout prix le "remuer" : mince il n'a que 6ans !
Y a-t-il sur ce site, des professionnels ayant rencontrés des très jeunes enfants aussi exigeants avec eux même, quelles attitudes dois-je adopter ?
Souvent le soir, au moment de lui dire bonne nuit, il me dit « ma journée était triste » je lui demande pourquoi ? il me répond soit : « parce que tout le monde me ment, à l’école, même ma copine, même untel etc… » Ou alors il me dit « parce que je me fais gronder pour ‘telle chose’ alors que ce n’était pas moi, je l’ai dis mais on ne me croit pas… »
Donc ressort de lui plusieurs blessures sur le fait qu’il ne se sent pas entendu, cru, et sur son grand manque de confiance en lui. (je le félicite souvent, lui répète souvent que Moi, sa maman Je le crois, que j’ai confiance en lui etc…mais cela ne semble pas le rassurer totalement)
aujourd'hui il était triste d'avance, et refuser d'aller à l'école car il y avait une "course aux oeufs de pâques" il m'a dit "je sais que je ne vais pas y arriver, que je serai le dernier..." : ça m'a fait de la peine, je l'ai rassuré lui disant qu'il y aurait un partage, qu'il ne serait pas seul, que l'accompagnant adulte l'aiderait....

Est-ce à son âge, des motifs à prendre tout de suite en considération, ou bien est ce plutôt logique dans son apprentissage de la vie ?

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

Un livre :voir le Livre Les adolescentsLes adolescents

#3  27623

Dryope
Membre actif
Avatar de ce membre

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

Bonjour,

Est-ce une impression ou la majorité des professionnels membres bénévoles du site ont fuit celui-ci depuis un temps certain ?????
Seuls deux, continuent de répondre, et nous pouvons comprendre, non sans regret et déception, qu’ils peinent à le faire, et ne peuvent à eux seuls répondre à autant de demande.

Ne faudrait-il pas reformuler cet intitulé ? :
Si vous souhaitez échanger entre membres, *d'autres forums le proposent*, ici, vous ne pourrez échanger et partager votre témoignage avec d'autres membres, ce n'est le but du site.
Le forum de Psychanalyse-en-ligne a pour but d'accueillir la première parole, celle qui bien souvent, a du mal à s'ouvrir. Psychanalyse-en-ligne permet , autorise la démystification du premier contact avec un thérapeute ainsi qu'un premier dialogue, mais ne peut en aucun cas s'apparenter à une quelconque thérapie, elle ne remplace pas non plus la rencontre en cabinet avec un thérapeute. *Vous pouvez donc émettre votre problématique, elle sera lue et aiguillée par des professionnels.*


Merci

Hors ligne

 

#4  27640

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

par "précaution", deux questions:
votre fils a-t-il un petit frère (ou sœur)?
avez-vous consulté un ORL?

S'il n'existe pas d'école Montessori -ou Freinet- dans vos environs, peut-être serait-il bénéfique de lui faire rencontrer un psy, formé aux enfants, et si le courant passe bien, de lui faire une psychothérapie brève.
A minima, un peu d'orthophonie pourrait l'aider.


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

#5  27654

Dryope
Membre actif
Avatar de ce membre

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

Bonjour,
merci de prendre de votre temps pour me répondre.

mon fils a un petit frère de 2ans de moins, ils sont très fusionnels, jouent toujours ensemble, le grand prend souvent son "rôle" de grand au sérieux et aime bcp expliquer, aider.
je n'ai pas consulté d'ORL pour lui, son ouïe a toujours été fine (lorsqu'il est concentré) par contre l'observant Vraiment dpuis quelques jours, je constate à quel point il analyse la question posée et prend du temps pour y répondre, même pour une question banale de fin de répas "veux tu du fromage ?" il réflechie longuement à la réponse, alors je lui répète il me répond "attends je réflechie..." et au bout de quelques minutes il me donne sa réponse.
je crois que son "souci" est là, il veut bcp de temps pour tout ce qui lui pose question, les choix sont difficiles pour lui.


j'ai regardé pour l'école Montessori, environ 60kms, ça sera trop loin, et franchement dommage, car j'y aurais couru, c'est tout à fait le genre d'école parmi laquelle je souhaiterais voir mes enfants.
un autre souci majeur, est qu'il me semble que l'on parle de respecter le rythme des enfants, or l'école traditionnelle, n'a plus l'envie, ni le temps, ni la patience...ils sont fortement bousculés, et ceux qui ne rentrent pas dans ce moule sont vite classés.

je pense que mon enfant a surtout besoin d'être rassuré, j'ai lu un de vos posts (concernant un enfant scolarisé aussi) ou vous disiez qu'un psy pouvait rendre sa confiance à un enfant, je pense que cette piste est interessante, je me rends compte que dans l'école où ils sont, le premier se fait crititquer depuis la toute première année (3ans), et je vois que le second n'est pas plus respecté dans sa personnalité....

je tenterai d'appeler le cmpp de mon secteur dans quelques jours.

merci beaucoup

» Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook depuis notre page fan !

Hors ligne

 

#6  27656

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

courage pour le cmpp!.. mais une chose : TOUS les enfants qui ont un cadet d'environ deux ans de moins n'ont qu'un désir: les étrangler, les jeter par la fenêtre ou les faire repartir d'où ils viennent, TOUS! Si ça n'apparait pas dans leur comportement c'est regrettable car ça veut dire qu'ile refoulent. Et c'est là le problème de votre garçon; et faute d'exprimer sa haine (je pèse toujours tous mes mots) il l'a mentalisée, intellectualisée. Sans doute déjà précoce, par cet évènement catastrophique -la naissance d'un rival- votre ainé a été poussé à inventer des solutions, à raisonner au lieu d'exprimer... Un bon psychologue lui permettra d'évacuer, de symboliser ce conflit: "maman m'aime et si je ceux continuer à avoir son amour, je dois aussi aimer mon frère et repousser ce désir de meurtre qui m'habite"


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

publicité

#7  27672

Dryope
Membre actif
Avatar de ce membre

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

Je ressens depuis toujours le refoulement qu’il a, je ne l’aide peut être pas, car j’aime les voir en paix, là par exemple ils jouent joyeusement tous les deux, ils semblent s’entendre tellement.
Le père est très autoritaire aussi, parfois trop, et je sens que mon enfant ne comprend pas, se sent souvent incompris, il me le dit souvent, car le père râle souvent, et dispute parfois à mauvais escient, ou généralise.

Pour ce qui est de l’école : je suis en plein doute, et vous me confirmez ce doute en me donnant le nom de ces écoles dont la pédagogie s’approche plus de mon état d’esprit, mais malheureusement inaccessible pour moi, aujourd’hui.
Je suis pour « respecter le rythme de l’enfant » or depuis pratiquement sa naissance j’entends de partout, « il ne fait pas encore ceci, mais untel fait cela et il est plus jeune » moi je pense « il a le temps, untel je m'en fiche » le temps ne m’inquiète jamais, je ne chronomètre rien.
Puis à l’école où sans arrêt depuis trois ans il entend en permanence qu’il ne fait jamais assez vite, bien certes, mais « mets trop de temps, il n’y arrivera jamais ! » pourquoi les instits font de tels commentaires ?  c'est super négatif à entendre, je m'en rend compte seulement maintenant, et ça m'apporte bcp de colère.

Quand j’en parle en famille, la mamie me dit « il faut lui apprendre à aller vite, le recentrer toujours, car la société est ainsi… » vite vite tout doit aller vite ! Mais ce n’est pas notre façon de voir la vie : alors subitement j’ai peur : notre état d’esprit dans lequel nous aimons prendre le temps de vivre et de faire les choses comme ça nous vient, va-t-il nuire à l’équilibre de nos enfants ? là j’ai envie de m’enfuir dans les montagnes et me rapprocher de la nature, fuir tous ces gens pressés, stressés, je ne pensais pas que cette pression était déjà aussi forte sur des tout petits


c'est moi le problème

Hors ligne

 

#8  27673

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

est-ce que pour son bonheur futur il convient de l'adapter à la société?
j'en doute sérieusement, mais c'est une opinion! votre réflexion est une richesse pour lui. L'autorité de votre mari serait à tempérer un peu. Si vraiment ça se passait pas très bien en CP il serait toujours temps de le confier à un(e) psy!...


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

#9  27675

Dryope
Membre actif
Avatar de ce membre

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

j'en doute sérieusement aussi, c'est une opinion mais pas la mienne !
j'essaye de tempérer l'autorité du père, il explose vite et redescend vite, mais pour l'enfant la blessure est faite
je lui dis souvent que moi, j'ai de l'endurance : je suis habituée et blindée à cette forme de violence ainsi qu'à d'autres formes et que j'ai le recul pour la gérer, que moi je peux l'entendre... mais sur les enfants ça me rend folle (violence jamais physique sur eux, mais reste malgré tout verbal et parfois menaçante physiquement, je suis terrorisée dès qu'il y a menaçe physique, j'imagine toujours le pire, je pense que mon enfant le ressens car immédiatement je "casse" la menaçe séchement, cette opposition parentale doit être désarmante, effrayante, pour les enfants ? je suis l'opposé très douce et patiente rejetant toute forme de violence) sinon il est exigeant mais adorable, j'ai confiance en lui c'est un bon père.

cet après midi, suite à votre post : j'ai fais différentes recherches concernant les écoles dites "différentes" mais recherches plutôt infructueuses.
je crois que je vais effectivement attendre le CP, en étant très à l'écoute, disponible, et continuer la piste Cmpp, la rencontre avec un/une psy ne lui sera à priori pas néfaste !
il me semble avec un petit recul, que mon hésitation est plus en rapport avec mon propre vécu, peut être la crainte de me rendre compte que c'est moi qui l'ai rendu aussi faible en voulant trop le préserver de la violence "de la société" ?

je ne comprends pas la majorité de la société, et la comprend de moins en moins, je suis sans doute responsable de son "décalage" en ayant voulu qu'il (qu'ils) soit (ent) différent, mais vivant parmi cette société (de sur-consommation par ex.) le conflit de pensée est inévitable

merci beaucoup pour cet échange qui me permet d'avoir une opinion extérieure, neutre
et qui m'a permis, surtout : d'avoir UN échange possible, sur ce site ! smile

Hors ligne

 

#10  27679

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

"il me semble.....en rapport avec mon propre vécu" rien que pour cela notre échange a porté un fruit.
Merci à vous


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.
» Approfondir un thème ? Utilisez le mur des tags !

Hors ligne

 

#11  27685

Dryope
Membre actif
Avatar de ce membre

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

bonjour,
smile je ne comprends pas pourquoi vous me dites "merci"

mais oui, votre intervention a porté un fruit, le premier fruit sans doute, dans l'espoir d'une belle récolte.
certaines idées et résolutions se sont installées avec aisance depuis hier.

hier soir je me suis installée devant un cahier de jeux (à partir de 6ans) je ne lui ai rien dis, dès qu'il m'a vu il a quitté sa pâte à modeler, disant à son petit frère : je vais jouer avec maman.
et j'ai pu voir avec quelle avidité et finalement "rapidité" il comprenait les énoncés et trouvait les solutions sans difficulté particulière.
par contre il écrit souvent en miroir

il en voulait toujours plus, j'ai stoppé cet activité un peu comme un jeu passionnant en disant "bon encore une page et nous arrêtons !"

Moi qui souhaitais faire totalement confiance et ne pas intérferer dans le système de l'enseignement, me disant "à chacun son métier" : je serai plus active et plus attentive dans sa scolarité.

bonne journée,
en espérant qu'un jour vos "collègues" vous porterons un minimum de soutien, j'ai à l'idée que pour votre propre équilibre, votre bénévolat ne peut pas être si extensible que ça !!

Hors ligne

 

#12  27686

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

"il écrit souvent en miroir" hypothèse neuro-psy: l'âge qu'il avait quand son frère est né est l'âge de beaucoup de fixations neuronales et entre autres la latéralisation...
Avant les lois Fery (Jules!)de l'école obligatoire, les enfants étaient sous l'œil de la mère jusqu'à 7 ans, puis c'était les pères qui prenaient le relais. C'est un effet pervers de cette loi que d'avoir contribué à la démission paternelle qu'on déplore depuis longtemps.
Mais de plus, absolument rien n'interdit aux parents d'assumer une grande part dans l'éducation des enfants. C'est un des clichés les plus idiots que je connaisse que celui de cette école à qui les parents confient leurs enfants en disant :"rendez-moi le avec un bac en poche". J'ai le souvenir de voyage en voiture où je jouais à toute sorte de jeux (y-compris de réciter des tables de multiplication) avec mes enfants.
Je trouve donc formidable votre désir de ne pas opérer ce "retrait" et de ne pas tout déléguer aux enseignants (que j'admire) entre autre la tâche de transmettre la curiosité de tout!


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

#13  27688

Dryope
Membre actif
Avatar de ce membre

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

a écrit:

cette école à qui les parents confient leurs enfants en disant :"rendez-moi le avec un bac en poche"

inutile que je vous précise que ce sont les (certains)  enseignants eux mêmes qui demandent aux parents de ne pas "intérferer" dans leur travail, ni aller au delà de ce qui lui est enseigné en classe, un exemple des plus débiles que je viens de relever, il y a juste quelques jours : un enfant de mon entourage proche (entré déjà avec un an d'avance car très demandeur) à qui les enseignants ont fait "sauter" une classe, car la maitresse convenait qu'il "s'ennuyait", aujourd'hui il est deux ans plus jeune que les autres élèves, excellent élève : mais s'ennuie toujours car son travail est fait "trop" rapidement ; il est revenu avec une punition à faire signer par ses parents, des lignes à recopier : le motif : parce qu'il a prit l'initiative de continuer seul pendant la classe, ses pages de lecture alors que la maitresse lui avait "demandé plusieurs fois de ne pas faire seul les pages non étudiées avec elle, et qu'il n'a pas écouté cette consigne...."
l'enfant nous a expliqué que d'habitude il était puni car ayant fini il "perturbait" les autres, alors pour rester silencieux, il voulait juste cette fois ci : "s'occuper"....

Comprenez, sans approuver, que parfois la place du parent près de l'enseignant n'est pas si évidente à trouver, il m'arrive souvent d'être déstabilisée par l'attitude et les commentaires des différentes maitresses qu'ont eu mes enfants : un coup nous sommes trop distant (ou démissionnaires comme vous le dites)  un coup nous nous mélons de ce qui ne nous regarde pas et "comment osons nous observer et juger de leur travail" !! (cette phrase m'a le plus déstabilisé et mis une sacrée claque car bien entendu dit bien fort devant mon enfant et certains autres parents présents, je suis partie tête basse, comme une enfant punie)

il y a quelques semaines je suis appelée presque "dans l'urgence" parce que mon enfant "doit voir un psy, son comportement est très inquiétant pour son entrée en CP", les jours qui suivent, chaque sortie de classe, est accompagnée du même commentaire, sur l'inquiétude grandissante de cette maitresse : d'où ma demande près de vous, car j'en suis à un point où je suis totalement larguée, je ne réussie plus moi même à juger, ou je n'ose peut être plus juger

ce qui n'arrange pas, car notre couple a prit ces derniers temps, beaucoup de temps pour régler ses propres difficultés, je ne le regrette en rien, car comme je l'ai dis je n'aime pas la société de consommation où aujourd'hui plus rien ne se répare, ne se transforme, tout est fait pour être jeté sans regret, sans attachement : même le couple ne veut plus faire l'effort de se "réparer", comme une chose nous jetons l'autre pour "acquérir" un objet plus moderne et conforme...tout doit être garantie, satisfait ou remboursé
après le couple, au tour de certains enfants d'être tout de suite parfaits et conformes aux attentes de leurs parents.

pour ce qui est de la curiosité, je le suis très fortement, et cette part (énorme) je ne l'ai jamais laissé aux enseignants smile
c'est d'ailleurs un des reproches que je leur ferais, c'est qu'ils ne le sont plus beaucoup à mon goût et quoiqu'il en soit :  je ne leur laisserai jamais le monopole

» Reprendre sa vie en main avec le coaching : c'est possible !

Hors ligne

 

#14  27689

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

à partir du moment ou vous feignez de partager la conviction d'une majorité d'enseignants :être celui qui sait et dont la tâche est d'expliquer- vous vous en faites des alliés et tout ira pour le mieux! Si donc vous abordez  un entretien avec un enseignant en demandant humblement "expliquez-moi, je ne comprends pas bien",tout se passera au mieux!... (je crois utile de préciser aux lecteurs enseignants que mes meilleurs amis sont profs !...)


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

#15  27692

Dryope
Membre actif
Avatar de ce membre

Re: Maitresse insistante pour que mon enfant consulte un psy

Oui je comprends, plusieurs profs dans mon entourage wink
dont une particulièrement qui vient jusqu’à me donner des leçons de cuisine lorsque je l’invite, mais j’ai beaucoup d’humour et de patience

J’ai eu un léger choc, car je me dis qu’à prendre du temps pour soi, j’ai peut être négligé mes enfants, l’amour que j’ai toujours tenu à leur apporter, n’était peut être pas suffisant
Les psy (conjugaux ou individuels) rencontrés nous ont vraiment demandé de nous concentrer sur nous, et que notre bien être ressortirait sur eux (la violence majoritairement, n’est plus physique depuis les naissances) mais il est vrai que durant ce temps où nous avons beaucoup travaillé, mon mari sur sa violence et moi sur  comment ne plus la tolérer, la désamorcer, la transformer etc (vous devez savoir que c’est du boulot pour les deux) : est ce que du coup nous avons négligé une part de leur développement, de leur bonne intégration… ?
que de questions : sans doute pas très utiles
avez vous connu le cas ou une femme (maman) violentée, bousculée par son compagnon, acceptait de lui tendre la main parce qu'il a décidé de reconnaitre sa violence et de se faire aider, de suivre une thérapie, et que tout le monde a droit de un jour ou l'autre de péter un cable, que l'erreur est humaine etc...
est ce qu'à ce moment, malgré tout le soin que l'on peut y porter, nous négligeons notre attention sur quelques besoins de nos enfants ?

» Découvrez les boissons à l'Aloe Vera pour votre santé !

Hors ligne

 

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page