Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
cycles de l'émotion
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

cycles de l'émotion

#1  1168

geispe
Invité

cycles de l'émotion

rebonjour,
alors voilà je me lance... ma présence ici est plutôt celle d'un observateur et "chercheur" autodidacte... mais aussi celle de quelqu'un qui croit avoir découvert quelque chose de très intéressant, qui pourrait aider beaucoup de personnes...
je m'intéresse depuis plus de vingt ans aux biorythmes.
J'y suis venu en étudiant ces cycles (cycles physique de 23 jours, émotionnel de 28 jours) découverts par le médecin allemand Wilhelm Fliess, grand ami de Freud.
Freud apparemment, ne s'est jamais intéressé au sujet...

Pour résumer : la théorie habituelle des biorythmes (non reconnue par la médecine) - ne collait pas tout à fait, selon moi, et je l'ai revue en interprétant un peu différemment, à force d'analyser et comparer des exemples de l'Histoire, de l'actualité, de la vie quotidienne.

Alors de quoi s'agit-il (je résume beaucoup pour ne pas faire trop long) : 

Le jour où nous venons au monde démarrent un certain nombre de cycles dont entre autre :

- un cycle de l'émotion (ou du moral) de sept jours, avec tous les sept jours un jour de "débrayage" qui est alors un jour "critique".
C'est ce jour là où l'on va être "différent" et selon les personnes cela peut aller de pas grand chose jusqu'à de la déprime, du blues, une grosse mauvaise humeur... Dans les cas grave c'est souvent (pas systématiquement bien sûr, sinon çà se saurait) le "jour déclic" pour un passage à l'acte (suicide ou coup de folie par exemple). Cela peut simplement expliquer aussi un jour d'hyperactivité chez un enfant, etc... etc...
Ce jour est facile à déterminer une fois pour toutes : vous avez un jour de "risque de blues" le jour de la semaine où vous êtes né... simplement parce que c'est un cycle de sept jours donc hebdomadaire. Si suis né un mardi, mon jour critique émotionnel sera toujours le mardi. (attention le coup de blues peut alors démarrer dès lundi soir)

- un autre cycle qui est lui, de sept années, du psychisme et de l'émotion et qui fonctionne de la même façon (découverte - que j'ai aussi réinterprétée - du psychologue autrichien Hermann Swoboda)  : et, parfois, c'est une année presque entière de "décompression" (=dépression) qui peut nous "tomber dessus" et ce, tous les sept ans, donc à l'approche des anniversaires de la table de sept : ainsi on peut commencer à déprimer gravement vers 28 ans, 35 ans, 42 ans, etc... et cela peut durer de quelques semaines à un ou deux ans...

Ce sont ces données que j'examine toujours lorsque quelqu'un a un problème ou lorsqu'il se produit un incident ou accident comme un suicide, un crime aussi,(passage à l'acte suicidaire ou de coup de folie) et souvent çà colle.
En le sachant on peut alors simplement tenir compte de ces jours et périodes... s'accrocher, soigner ou se faire soigner en conséquence et surtout résister car l'envie de passer à l'acte si on est mal dans ces moments là sera particulièrement forte. Un homme averti en vaut deux.

Cet "état" de "période critique septennale" - qui est en général et heureusement "à durée limitée" - peut revêtir des formes très diverses, et  se traduire parfois par une grosse dépression mais aussi souvent par une sorte de "passage à vide", un "débrayage" : c'est un manque d'envie ("plus envie de...") disparition de la motivation, manque d'énergie aussi... portant alors sur une durée assez longue.

Voilà... donc ma démarche c'est de rendre attentif et si j'ai pu donner des idées ou faire découvrir ces cycles à quelqu'un que çà peut aider, c'est très bien...

Sinon il existe aussi deux cycles de la forme physique aux conséquences tout aussi importantes, expliquant parfois les coups de fatigue physiques courts ou longs, mais c'est moins le sujet ici.

 

#2  1190

Manon
Membre d'honneur
Avatar de ce membre

Re: cycles de l'émotion

Bonjour Geispe,

Je me rends compte que pour vous cette étude que vous avez réalisé sur  la théorie habituelle des biorythmes est très importante, mais moi personnellement je ne sais que vous répondre.

Je n’ai jamais prêter attention au cycle de ma vie c’est peut être un tort je ne sais pas.

Mais je veux bien vous croire que tout cela a une influence sur le comportement humain car nous ne somme pas très différent des animaux ou du monde végétal ou la je me rappelle mon grand père qui ne plantait jamais c’est légumes un certain jour et ne les récoltait pas non plus a certaine heures ou jours si je me rappelle c’est en suivant les croisants de lune qu’il basais c’est calcul.

Bonne fin de journée

Manon

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

#3  1191

geispe
Invité

Re: cycles de l'émotion

'jour Manon !
bien entendu que chacun fait comme il "sent"...
mais je constate, en examinant l'actualité par exemple et les forums aussi, qu'il se trouve énormément de situations (suicides, dépressions, violences, etc...) où la simple connaissance de ces mécanismes pourrait changer beaucoup de choses... éviter des drames dans les familles, et apporter des explications à certains soucis et comportements...
c'est l'information que je voudrais faire passer. ensuite c'est bien sûr à chacun d'être responsable et de faire comme il l'entend...

 

#4  1868

Re: cycles de l'émotion

Terrifiant lorsque l'on pense à la personne en mal-être qui pourra se dire que si aujourd'hui cela va mieux, ce n'est que passagé et que sa thérapie ne lui a fait uniquement passer un cap obligatoire de mal-être, dû à sa naissance et que cela va de toute façon recommencer dans 7 ans... Bon courage ! les pessimistes accrochez vous !

A mon sens votre théorie est Pessimiste, voir dangereuse pour ne pas étayer davantage.

Mais vous avez raison de parler de constat, si un mal-être revient dans votre vie ou dans celui des personnes qui s'interrogent sur différents forums et cela cycliquement, c'est certainement le même constat que font tous les thérapeutes.

Peu d'analysants poursuivent leur thérapie jusqu'à ce qu'ils aillent bien.
Beaucoup abandonnent à la première ou à la troisième résistance, devrais-je faire pour autant des statistiques ,je ne le crois pas.

Il s'agit bien de cela, vous pronostiquer comme pour un cheval de course que potentiellement avec quelques données statistiques toute être humain est programmer sur un cycle de 7 années à allez mal.

Avez-vous pris dors et déjà rendez-vous chez votre thérapeute pour cette période à venir vous concernant Geispe ?
C'est une boutade, mais je me permets de vous la formuler afin que vous puissiez juger de vous même de ma vision des choses.

La terre et le temps sont en cycle, nous même fonctionnons biologiquement sur des cycles mais émotionnellement, soyez sérieux !  Cela réduirait à néant toute les découvertes et les études effectuées à ce jour sur le psychisme humain.

J'attends d'en découvrir d'avantage sur votre théorie, car il est important de rappeler à nos utilisateurs qu'elle vous appartient. Bien qu'elle se réfère à deux théories se rejoignante et qui ne date pas d'hier, vous en avez fait une étude, un constat et une réfléxion qui vous est propre.

..............

Mais change-t-elle quelque chose dans l'histoire de la naissance de la psychanalyse ? Car ce discours à déjà eu lieu à l'époque où Freud était lui même son propre analyste «Nous nous partagerons les choses, écrit Freud à son ami : toi, le biologique, moi le psychique.» Wilhelm Fliess pensait avoir découvert la relation entre les mucoses nasales et les organes génitaux, l'existence de cycles féminins de vingt-huit jours et de cycles masculins de vingt-trois jours, à partir desquels il était possible d'élaborer une théorie bio... et logique des nombres expliquant quantité d'événements vitaux, des récurrences des maladies aux dates de mort, et, enfin, l'existence dans l'organisme et la vie psychique de l'homme et de la femme d'éléments du sexe opposé. Va pour la théorie de la bisexualité et celles des «biorythmes».

Parcontre la théorie nasale des névroses, qui a conduit Fliess à soigner des troubles névrotiques intéressant la sphère sexuelle par des opérations au nez est absolument obsolète à ce jour. On retrouve dans les échanges épistolaires jadis censurées de nos deux acolithes, que Freud fut à un moment donné assez bluffé pour la théorie des nombres et qu'il se met à noter la périodicité d'à peu près tout,des menstruations aux sécrétions nasales en passant par les rythmes des migraines, des angines, et même de ces périodes de création intellectuelle, mais qu'il ne met jamais en doute le bien-fondé de la «névrose réflexe nasale».

Ce qu'il faut savoir c'est que Freud ira jusqu'à confier une de ses patientes Emma Eckstein, au bistouri de Fließ, qui au passage manquera de la tuer en oubliant de la gaze dans ses cloisons nasales. Et voici la réaction de Freud àla suite de cet... accident : «Je vais te prouver que tu as raison, que ses saignements étaient hystériques, qu'ils se sont produits du fait de la désirance  et probablement à des dates sexuelles...»

Mais

Un an après, dans une lettre du 16 mai 1897, Freud annonce son intention d'écrire un livre sur l'interprétation des rêves : «Je me fais l'effet d'être le petit magicien celte : "Ah, comme je suis heureux que personne, vraiment personne, ne le sache !" Personne ne soupçonne que le rêve n'est pas un non-sens, qu'il est plutôt un accomplissement de souhait.» Il venait enfin de découvrir la seule voie royale de l'inconscient et sortait enfin des différentes fausses pistes qu'il avait emprunté jusque là. Piste qui aurait pu sommes toutes, lui valoir de ne jamais découvrir le vrai chemin de la psychanalyse.

Alors, à tous, je conseille de lire Wilhelm Fliess dans sa théorie des relations entre le nez et les organes génitaux de la femme...
Puis, la recherche de Erik Porge: Vol d'idées ? qui traite des discours et lettres entre les deux protagonistes Wilhelm Fliess et l'eventuel plagiat de Freud.
Puis, enfin, afin d'en savoir plus sur la psychanalyse puisqu'en voici la naissance, les racines : La naissance de la psychanalyse de Sigmund Freud.

Mais c'est interessant que le débat reprenne puisqu'il a déjà eu lieu il y a fort longtemps mais sans vraiment d'aboutissement.


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau

Hors ligne

 

#5  1870

Re: cycles de l'émotion

en conclusion, l'attirance (homosexuelle) de S.Freud pour cet illuminé de Fliess lui aura permis une vraie mine de recherches et de découvertes qui commencera par son auto-analyse et ne finira ...jamais ! puisque dans ses derniers écrits il s'interroge encore et toujours, entre autre sur la continuité probable entre le psychisme du fœtus et celui du bébé, "naissance,césure qui n'en est pas une si importante qu'on pense" (1939: quelques mois avant sa mort ! )


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

#6  1872

geispe
Invité

Re: cycles de l'émotion

Terrifiant lorsque l'on pense à la personne en mal-être qui pourra se dire que si aujourd'hui cela va mieux, ce n'est que passagé et que sa thérapie ne lui a fait uniquement passer un cap obligatoire de mal-être, dû à sa naissance et que cela va de toute façon recommencer dans 7 ans... Bon courage ! les pessimistes accrochez vous !

A mon sens votre théorie est Pessimiste, voir dangereuse pour ne pas étayer davantage.

cela dépend sous quel angle on voit les choses : pour moi c'est un outil préventif, rassurant et salvateur. Il m'est arrivé plusieurs fois de rassurer des gens en dépression, parfois grave en leur expliquant le fonctionnement de ce cycle : les cas dont je parle ont bien mieux surmonté leur passage difficile sachant qu'il est limité dans le temps et connaîssant quelque chose de son mécanisme d'origine... et pour ce qui est de sa périodicité c'est très variable et en général les choses se passent en douceur voire sans que l'on s'en rende compte.
Mais j'ai remarqué que dans la vie on risque fort quand même de ne pas échapper à au moins une période basse liée à ce cycle et je trouve plutôt utile de le savoir.
Pour citer deux exemples rapidement en raccourci :  celui d'un enseignant qui avait arrêter d'exercer et se faisant soigner pour une grave dépression... il est venu un jour me demander comment je concevais la vie et ce que je faisais si elle ne valais plus la peine d'être vécue.. envie d'arrêter... plus d'énergie ni de motivation.
Je lui ai demandé "vous avez quel âge ?" "49 ans" Je lui ai alors expliqué mon truc en lui citant des cas connus... il est revenu avec un large sourire la semaine suivante parce qu'il avait compris ce "qui lui tombait dessus"... par la suite je l'ai revu régulièrement et nous n'en avons plus parlé mais il avait l'air très bien.
Un autre Monsieur désemparé parce sa femme est brutalement tombée en "létargie" : un vrai zombie presque du jour au lendemain elle ne bougeait plus et ne parlait plus. Un bébé. Je craignais qu'elle ne s'en sorte pas car elle était vieille. Et les médecins la bourraient de médicaments qui ne servaient apparemment à rien. Il m'en a parlé et le lui ai demandé quel âge votre femme ? "77 ans" je lui ai dit et expliqué "çà peut arriver voilà comment fonctionnent les période critiques septennales : tenez le coup jusqu'à ce que votre dame ait 78 ans et çà devrait aller mieux. Je les ai rencontrés cet été et la dame était "miraculeusement" guérie... ils ramassaient ensemble des kg de pommes tous les jours dans leur immense verger.
Avec l'expérience j'arrive à présent assez rapidement à repérer les cas et problèmes qui sont ou peuvent être liés à la période critique septennale, parce que bien sûr on ne peut pas systématiser.

Il s'agit bien de cela, vous pronostiquer comme pour un cheval de course que potentiellement avec quelques données statistiques toute être humain est programmer sur un cycle de 7 années à allez mal.

Avez-vous pris dors et déjà rendez-vous chez votre thérapeute pour cette période à venir vous concernant Geispe ?
C'est une boutade, mais je me permets de vous la formuler afin que vous puissiez juger de vous même de ma vision des choses.

on ne vas pas forcément mal : il y en a qui "eurêka" font des choses géniales à l'occasionde ce "portail", car c'est une ouverture... d'autres qui le passent sans s'en rendre compte, et d'autre ... où çà se passe mal. Pour moi plus besoin de consulter puisque je sais comment çà marche... et cela m'aurait bien servi de le savoir lorsqu'à 28 ans (elle a aujourd'hui 54 ans) ma femme a sérieusement déprimé durant un bon mois (oui les périodes sont variables aussi)...

La terre et le temps sont en cycle, nous même fonctionnons biologiquement sur des cycles mais émotionnellement, soyez sérieux !  Cela réduirait à néant toute les découvertes et les études effectuées à ce jour sur le psychisme humain.

c'est tout à fait çà. J'y ai pensé...

J'attends d'en découvrir d'avantage sur votre théorie, car il est important de rappeler à nos utilisateurs qu'elle vous appartient. Bien qu'elle se réfère à deux théories se rejoignante et qui ne date pas d'hier, vous en avez fait une étude, un constat et une réfléxion qui vous est propre.

multitude d'exemples dans mon site, forum et blog : par politesse je ne renouvelle pas leur adresse puisque j'ai été censuré ici même lorsque je l'ai signalée en m'inscrivant.
La théorie des biorythmes de Fliess est juste et je l'ai reprise aussi : il fallait juste améliorer certains détails concernant son interprétation car les statistiques n'étaient pas probantes à cause de çà ; il n'avait pas tenu compte d'un seul jour critique supplémentaire mais cela suffit à tout fausser.
Il a divagué avec le nez et le sexe mais l'ambiance du moment... suffit de voir Freud... :-)
Emma Eckstein est un bon exemple pour ma théoroie, ainsi que d'autres clientes célèbres de Freud comme Anna O., Emmy von N. et d'autres : j'en parle dans mon forum car elles sont toutes allées le consulter à l'occasion de leur période critique du cycle émotionnel septennal. Il suffit pour cela de regarder leur âge quand elles sont allées le trouver.

 

publicité

#7  1877

Re: cycles de l'émotion

geispe a écrit:

cela dépend sous quel angle on voit les choses : pour moi c'est un outil préventif, rassurant et salvateur.

La peur n'évite pas le danger et la croyance n'a rien à voir avec le savoir.


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau

Hors ligne

 

#8  1885

geispe
Invité

Re: cycles de l'émotion

il n'y a pas de peur là dedans...
un autre exemple où la connaissance du fonctionnement du cycle émotionnel aurait pu peut-être sauver une vie et éviter un malheureux : c'est le cas de Renée et Marcel Loyen. Et c'est presque exactement le même cas du vieux Monsieur que j'ai cité dans mon second exemple : Marcel Loyen dont la pauvre femme est subitement devenue un "légume" et surtout "méchante". Renvoyé de médecin en médecin qui ont disgnostiqué alzheimer et pas grand chose à faire...
Je connais ces symptômes (ne collant pas avec alzheimer d'après moi) et suis illico parti à la recherche de l'âge de Mme Loyen : elle est tombée "malade" en entrant dans sa 77 année comme la bonne vieille de mon village.
Je reste persuadé qu'il aurait fallu expliquer à Monsieur Loyen le fonctionnement du cycle émotionnel et les risques liés à ses périodes critiques septennales ; en lui expliquant qu'il fallait absolument qu'il s'occupe de sa femme, qu'ils s'accroche et tienne le coup, qu'il la nourrisse à la petite cuiller, qu'il ne tienne pas compte de ces propos méchants car elle est dans un état passagèrement "déconnecté" cela durera très probablement jusqu'à ce qu'elle ait 78 ans puis elle émergera et sera quasiment guérie...
Il ne le savait pas et ne tenant plus le coup il l'a étranglée et cela s'est terminé devant les assises. Il n'a heureusement pas été condamné car il n'y pouvait pas grand chose à ce drame, le pauvre homme...

 

#9  1886

Jil
Super Membre
Avatar de ce membre

Re: cycles de l'émotion

Le 7 est le chiffre du diable , c'est bien connu, c'est qui cet allumé ? lol

Et que dites vous des gens qui sont né le 07 /07 /1977 ou ceux qui sont né le 07/07/2007

Pauvre d'eux smile

» Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook depuis notre page fan !

Hors ligne

 

#10  1891

geispe
Invité

Re: cycles de l'émotion

je constate simplement que vous n'avez rien compris ou alors ne m'avez pas lu :-)

 

#11  1893

geispe
Invité

Re: cycles de l'émotion

je ne peux pas éditer alors je fais un autre message, scuses...
d'après ma théorie quelqu'un qui est né en 1977 aura ses périodes critiques aux alentours de 1984, 1991, 1998, 2005, 2012, etc...
quelqu'un qui est né en 2007 aura ses périodes critiques en 2014, 2021, 2028, etc...
il aura à ces moments là une période de durée variable (quelques mois à un ou deux ans) qui peuvent être (c'est pas du 100% sans quoi çà se saurait) des périodes à problèmes, à dépression, mais ce sont aussi des périodes où l'on peut avoir de grandes idées novatrices.
c'est lié au fait que ces périodes cycliques émotionnelles sont une sorte de bifurcation où pour faire le point et alors prenons souvent des décisions importantes : on divorce, on déménage, on change de boulot on réalise son rêve, etc... durant ces périodes on trouve le tonus, le coup de pouce, nécessaires, que l'on ne trouve pas à d'autres moments.
Hélàs pour cette raison, si çà se passe dans de mauvaises conditions, le passage à l'acte se fait aussi, mais dans le mauvais sens et çà donne un suicide, un crime, on disjoncte...
mais les conséquences peuvent aller encore dans d'autres sens :
je me suis intéressé hier grâce à une intervenante sur un autre forum au SFC Syndrome de Fatigue Chronique... quel ne fut mon étonnement lorsque plusieurs personnes m'on proposé de m'intéresser aux cas de sportifs célèbres qui ont arrêté en pleine course à cause du SFC... chacun à l'entrée d'une période critique septennale... ne me demandez pas comment çà marche , car je ne le sais pas : je ne fais pour l'instant que le constat mais j'ai quand même tendance à penser qu'il y a un lien entre SFC et période critique septennale donc émotions... tout reste à étudier mais il ne faut pas passer comme çà sur un truc très intéressant...
Ricky Carmichael champion de moto cross s'arrête après 28 ans (donc dans sa 29ème année) Olaf Bodden footballeur allemand (28 ans)
Michelle Akers footballeuse américaine (34 ans)

(

» Facilitez vous la Liste des courses avec MonFrigo.net !
 

#12  2001

Re: cycles de l'émotion

Ce site est ouvert à tous, et là est le danger, lorsque l'on peut lire ce genre d'absurdités surtout si elles viennent s'interesser à des utilisateurs fragiles et fragilisés.

Nous ne pouvons faire taire Geispe et ses claculs insensés, car chacun à sa place ici et surtout dans la parole.

Par contre, nous sommes en mesure de dire à nos utilisateurs que nous n'approuvons en aucun cas ce genre de méthode farfelue et qu'elle est à notre sens, totalement dénuée de bon sens et dangereuse pour ceux qui s'y intéresse en délaissant les thérapies reconnues.

A bon entendeur.
Faites attention à vos lectures et aux beaux parleurs.


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau

Hors ligne

 

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2019 Buzzistic | contacts

  • haut de page