Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Le travail voulu et le travail imposé
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Le travail voulu et le travail imposé

#1  157

Etangs Noirs
Membre d'honneur
Avatar de ce membre

Le travail voulu et le travail imposé

Bonjour, je lance un sujet sans vraiment savoir si c'est psy ou socio, à propos du chômage : le fait que le travail, le plein emploi voulu par les politiques et l'opinion, serait le bien absolu. Quand on voit le nombre de personnes qui font un travail qui ne leur convient pas ou qui ne correspond pas à leurs aspirations, on peut se poser la question de savoir si les chômeurs, ceux dont on nous dit que leur plus grande souffrance est de se sentir exclus (de ne servir "à rien") ne sont pas parfois des gens qui ont choisi/préféré de ne pas abandonner leus rêves, leurs aspirations ? Doit on pour autant juger que ce sont des fainéants sous prétexte qu'ils n'acceptent pas de faire un travail qu'ils ne souhaitent pas faire ? Les travailleurs lobotomisés qui n'ont pas choisi leur vie sont-ils plus vertueux car ils sont acculés à travailler quelle qu'en soit la forme. Beaucoup de questions, sur un thème bien en vogue, mais sans l'envie de polémiquer : le travail est un aspect très intime aussi de notre vie ,qui représent autant de temps que le reste. Avous les studios ! smile


Andouille Cynique
» Besoin d'un Psy ? Faites notre test pour le savoir !

Hors ligne

 

#2  161

poOnkie
Membre
Pas de photo !

Re: Le travail voulu et le travail imposé

Salut, je pense au contraire de toi que les gens font ce qu'ils veulent et que c'est juste un problème d'éducation et dégo : si y'a des chomeur qui pensent tous êtres astronautes, forcément ça va pas le faire. Et l'adage dit : "il n'y a pas de sots métiers". Les gens ne sont pas aussi con que ce que tu veut bien le dire.

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

#3  897

Manon
Membre d'honneur
Avatar de ce membre

Re: Le travail voulu et le travail imposé

Autre dimension si vous me le permettez du sujet travail voulu et travail imposer

Que dire alors de c’est personnes qui aimais leurs travail et qui en sont exclu a cause d’une longue maladie alors qu’il pourrait encore être utile mais le malade fait peur il devient exclus de tout actes social un véritable pestiféré, c’est plus le travail imposé là mais bien le travailleur exclu du monde du travail et qui lui ne demanderai pas mieux que l’on lui impose.

Je vous prie d’excusé mon orthographe mais je suis néerlandophone Merci

Bien a vous
Manon

Hors ligne

 

#4  909

Etangs Noirs
Membre d'honneur
Avatar de ce membre

Re: Le travail voulu et le travail imposé

Manon, je dirai simplement que je les classe dans la catégorie des rêveurs qui savent ce qu'ils veulent et qui en ont là aussi la rage. Je ne sais pas si c'est de qqun ou de vous que vous parlez, mais je pense qu'il y a un moyen de faire vivre "sa passion" :

écrire : pourquoi pas un livre sur votre profession ? ou un weblog ? cela permet de se faire valoir par son expérience et ses qualités. Même s'il est douloureux de ne plus être "sur le terrain" . Qu'en pensez-vous ?


Andouille Cynique

Hors ligne

 

#5  1493

clémentine
Membre actif
Pas de photo !

Re: Le travail voulu et le travail imposé

bonjour,
Manon a raison. Notre société malgré les théories et les courants de pensées, ne supporte pas les gens malades et surtout ceux qui ont une grave maladie. Elle les exclue de façon pas très délicate.
En tant qu'assistante sociale, je le vois tous les jours, et moi-même j'ai été victime de cette exclusion par ma hiérarchie.. Toutefois, les tibunaux existent.. L'on peut attaquer.. comme je l'ai fait.. quand il y a injustice flagrattante avec preuve à l'appui.. mais ce n'est pas toujours le cas.. Ne vous inquiétez pas, j'ai gagné le procès et j'ai même écrit un livre là-dessus. Il est proposé à des concours littéraires.. Je l'ai écrit dans le "placard". bonne revanche.
Bon courage.
Clémentine

Hors ligne

 

#6  1502

Etangs Noirs
Membre d'honneur
Avatar de ce membre

Re: Le travail voulu et le travail imposé

Bonsoir, merci pour vos réponses ! pour revenir dans le fil, je parlais des gens qui ont fait le choix de ne pas travailler dans n'importe quoi. Ce n'est pas exactement le même sujet !


Andouille Cynique

Hors ligne

 

publicité

#7  1795

Christelle Moreau
Psychanalyste, Thérapeute, psychodynamique
Avatar de ce membre Sur Facebook

Re: Le travail voulu et le travail imposé

Il appartient à chaque être de gérer sa vie comme il l'entend.
Mais ce n'est pas donné à tout le monde d'y réussir du premier coup. S'autoriser le devenir ce que nous avons toujours eu envie d'être et/ou de devenir est difficile.

C'est en quelque sorte, être ce que nous sommes tout simplement. C'est à dire, sans chercher  à prouver, sans chercher à être pour...quelqu'un(e), être pour soi, parce que l'on est comme cela et parce que l'on a compris la raison pour laquelle on est comme "çà" et qu'elle nous convient.

Agir, non pas en fonction d'un besoin, d'une nécessite mais bel et bien d'un désir, c'est être épanouie.

Seulement, la conjoncture fait parfois défaut et beaucoup d'être se cantonne à être par défaut ce qu'il trouve, et c'est dans un mal-être profond qu'il continu leur devenir sans presque jamais parvenir à leur envie.

Ils sont ce qu'ils peuvent être sans se battrent pour être ce qu'ils veulent être.
En fin de vie, on assiste parfois à des retours vers l'envie essentielle d'un devenir enfin VRAI et tant mieux !
Mais quel bonheur d'être en accord avec soi même le vite possible dans sa vie, d'y parvenir sans se gâcher trop longtemps.

Pour cela, pour se comprendre, pour avoir envie d'être SOI , le travail personnel est vraiment une chose essentielle.


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau
» Le Coaching Parental pour votre enfant ?

Hors ligne

 

#8  2490

fany
Membre
Pas de photo !

Re: Le travail voulu et le travail imposé

pookie, je fais partie des cons (ça fait du bien d'entendre ça ce soir) qui ne veulent pas se résigner à accepter n'importe quel emploi juste pour faire comme les autres. j'ai des rêves et je suis rête à me serrer la ceinture mais je ne veux pas me "vendre" à n'importe quel prix

Hors ligne

 

#9  2761

anonyme9
Membre d'honneur
Pas de photo !

Re: Le travail voulu et le travail imposé

bonjour,
je m'aperçois que c'est difficile d'assumer d'autres choix que ceux qui répondent aux "normes " actuelles!
en gros: bosser sans arrêt , être un "gagneur" et un gagnant! gagner"plein de thunes" comme je l'entends trop souvent dire, perdre sa vie à la gagner! se donner la valeur de sa fiche de paye et de son compte en banque! de ses "avoirs"...

pour ma part je suis un peu la "looser" de  la famille: j'ai choisi un boulot où je "gagne "peu en relation avec mon niveau d'études!
mais j'aime ce boulot où je me suis épanouie! c'est un travail  voulu ! complétement et tout le temps!

je me pose maintenant une autre question! il va falloir le lâcher ce boulot! et prendre ma retraite dans 3 à 4 ans? et là je vois ma fragilité : apprendre à vivre pour moi !à ne  plus me définir par ce boulot!
et aussi : j'aurai une toute petite retraite.... ceux qui ont misé sur la fiche de paye plus que sur le contenu du boulot....se moquent un peu de ma naïveté : trop "investie "( le mot parle !!) dans le boulot et pas assez investie dans ses interets sonnants et trébuchants!! quelle poire!

oui avoir du boulot  ou ne pas en avoir..choisir ou subir...s'affirmer autrement.... trouver sa place....s'assumer ..assumer...dans cette société moutonnière qui se croit  libre..qui met l'argent et  la consommation au faîte , comme condition du bonheur..consommer ..voyages..maisons...loisirs..voiture...etc...

dur.. quand on l'a choisi ! mais un choix quand même !
mais insoutenable quand on vous l'a imposé!
car combien de chomeurs ont choisi? très peu! et dans cett  société où on a mis travail et rentabilité en avant et de plus en plus! quel supplice de ne pas avoir de travail! de passer pour un "feignant "! un "profiteur" des prestations sociales!!

Hors ligne

 

#10  2811

flobogo
Nouveau membre
Pas de photo !

Re: Le travail voulu et le travail imposé

Bonjour,

Je suis nouvelle sur ce forum, mais ce sujet débattu ici m'interpelle à double titre :
- d'une part, parce que pendant 8 ans, j'avais fait le choix d'arrêter de travailler pour élever mes 3 enfants, avec uniquement le salaire (tout à fait moyen) de mon mari ... (mais il est vrai, un peu d'argent de côté)
Et quelques année plus tard, j'ai fait le choix de quitter l'Education nationale et mon "statut" d'institutrice, parce que je n'étais plus à l'aise dans ce boulot ! J'ai travaillé 4 ans comme conseillère en insertion professionnelle, et je suis maintenant en école d'assistante sociale
- ceci amène ma 2ème partie de réflexion : je pense comme Emjy que la grande majorité de ceux qui sont au chômage n'ont pas choisi d'être chômeurs ! (rappelons-nous : avant 1975, il y avait en France 300 mille chômeurs, les gens ne sont devenus ni fainéants, ni rêveurs ...)

La valeur travail est encore très importante dans notre société, et je considère que j'ai eu la chance d'avoir pu quitter un métier que ne me convenait plus, mais c'est loin d'être dans les possibilités de tous !

Hors ligne

 

#11  2813

Christelle Moreau
Psychanalyste, Thérapeute, psychodynamique
Avatar de ce membre Sur Facebook

Re: Le travail voulu et le travail imposé

Bonjour à vous Flobogo, bienvenue et merci pour votre témoignage,

En effet :

a écrit:

j'ai eu la chance d'avoir pu quitter un métier que ne me convenait plus, mais c'est loin d'être dans les possibilités de tous !

Cela devrait être le cas, nous devrions tous pouvoir réussir à définir nos besoins et à trouver la force et les moyens de se comprendre afin de parfaire son parcours et d'être en accord avec soi-même, et de rétablir la barre, lorsque le cap n'est pas maintenu, mais faut il pour cela réussir à réunir toutes les conditions qui le permette.

Bien souvent, ce n'est pas la conjoncture qui fait défaut, ni l'envie, mais bel et bien la connaissance de soi.

Vous pourrez découvrir lors de votre futur fonction d'assistante sociale, et si vous travaillez en institution, que par exemple, il n'est pas rare de rencontrer des enfants avec des capacités intellectuelles tout à fait honorables, rencontrer de véritables difficultés d'apprentissage dû au fait que leur parent n'ai pas fait du tout d'étude. S'autoriser à être "plus" que ses parents n'est pas une mince affaire, comme s'autoriser pour d'autres à devenir autre chose que la projection qu'ont fait ceux ci pour eux.

C'est aussi cela devenir et être.


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau

Hors ligne

 

#12  2814

Christelle Moreau
Psychanalyste, Thérapeute, psychodynamique
Avatar de ce membre Sur Facebook

Re: Le travail voulu et le travail imposé

Un article pour étayer d'une autre façon :
http://www.psychanalyse-en-ligne.org/in … fred-adler


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau
» Approfondir un thème ? Utilisez le mur des tags !

Hors ligne

 

#13  2863

Re: Le travail voulu et le travail imposé

Et allez, une citation de Freud sur le travail :

Sigmund Freud a écrit:

S'il est librement choisi, tout métier devient source de joies particulières, en tant qu'il permet de tirer profit de penchants affectifs et d'énergies instinctives.


- Pensez à rechercher avant de poser une question.

psy en ligne : liens

Hors ligne

 

#14  33265

cookie38
Nouveau membre
Pas de photo !

Re: Le travail voulu et le travail imposé

bonjour, tout le monde n'est pas né sous une bonne étoile et tout le monde n'a hélas pas la chance  de savoir assez tôt quel métier il fera ou parce qu'il n'a pas été encouragé par l'entourage proche. je parle en connaissance de cause puisque je suis dans une situation ou j'ai quitté l'école trés jeune a cause d'un père autoritaire voir autoritariste qui s'est acharné sur moi aux devoirs et plus précisement les devoirs de maths (a prendre des claques dans la figure) parce que je ne comprenais pas le devoir !! résultats des courses a 14 ans je lui ai lancé "je veux faire coiffure..." plus par dépit et parce que je voulais a tout prix que ce carcan cesse une bonne fois pour toute. Ce jour la il m'a dit "eh bien ma fille a partir de maintenant tu te démerdes". J'ai donc suivi un apprentissage la première année qui se passait trés bien puisque j'avais une patronne super sympa qui me faisait confiance. Mais la deuxième année nous avons quitté la région et j'ai du rechercher un autre patron pour poursuivre ma deuxième année et la ca n'a pas été la même chose puisque je suis tombée sur un c** ! j'allais au salon a reculons et j'ai raté mon cap. A partir de la j'ai enchainé différents jobs de la manutention en passant par agent de service dans les hopitaux;etc...jusqu'au jour ou j'ai décidé de vouloir travailler dans le tertiaire (la maman de mon petit ami travaillait dans un bureau et ca me plaisait de la voir bosser dans une bonne ambiance). j'ai donc fait des formations dans ce domaine et travailler plusieurs années comme secrétaire mais ce job ne me correspondait plus vraiment. petit a petit je me suis rendu compte que j'aimais bouger, voir du monde, j'ai donc travailler dans le commerce puis ouvert mon propre commerce que j'ai du arrêter au bout de 3 ans parce que je ne gagnais pas ma vie...j'ai enchainé divers jobs toujours dans le tertiaire jusqu'au jour ou je suis restée 5 ans dans une boite ou les employés étaient traités comme du bétail....en 2009 j'ai fait un début de dépression car je ne voulais plus aller bosser dans cette boite...j'y allais de nouveau a reculons...mais avec la peur de me retrouver sans job comme beaucoup...au jour d'aujourd'hui je suis au chomage (licenciée) et j'ai la crainte de rechercher un job parce que je ne sais pas quoi faire comme job sans retomber dans le même schéma !!! c'est douloureux pour moi de répondre a des offres la crainte est bien présente...j'ai 47 ans et vu mon age dans notre société je me demande ce que je vais devenir...perso, je me sens exclu pas parce que je suis au chomage mais une chose est sure c'est que j'ai pris conscience de beaucoup de choses par rapport a nos systèmes que je refuse tout de meme mais j'ai l'angoisse de devoir travailler dans un job qui ne me plait pas et parce que j'y suis obligée pour survivre.

Hors ligne

 

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page