Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Suicide... La solution
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Suicide... La solution

#1  466

Gilbert Lazar
Psychothérapeute & Psychanalyste
Avatar de ce membre

Suicide... La solution

J'ai beau être psychothérapeute, l'envie suicidaire existe aussi dans cette profession même s'il n'est pas convenable de l'aborder.
Voilà trois semaines que j'ai fait une sérieuse TS qui m'a conduit aux urgaences où je fus hélas sauver malgré mon choix. Cela s'est joué à 10 minutesp rès. Après ? Deux semaines ene HP et une sortie où rien n'a été résolu. Mon analyste m'a dit qu'elle ne s'opposerait pas à ce choix d'en finir si telle  était ma volonté.
Je voulais patager ce poids, essayer d'écrire ce que je n'arrive pas à dire. Aujourd'hui, l'envie de mourir est de plus en plus forte. Seul, abandonné, je reste à ressasser tout cela dans ma tête et à faire "bonne figure" tant que je peux.
La solution ? Soit me retirer dans un onastère bouddhsite, soit en finir une bonne fois. C'est si simple en fait surtout quand on est diabétique. Juste forcer less doses. Et partir. Abandon, fuite, peut être, délivrance en tout cas de cette ville qui ne m'aime pas et à qui je le rends bien.
Sept ans de thérapie, une analyse en cours et rien qui vient boucher cette plaie béante, qu'une étrahison sentimentale" récente est venue réveiller de plus belle. Alors que faire ? J'avoue ne pas savoir si ce n'est recommencer jusqu'à c que e mot FIN s'inscrive et me permette de retrouver le calme.


Psychanalyse & Hypnothérapie - en cabinet, en ligne via Skype et par email
Toulouse - Tel :  05 61 59 12 45 / 06 89 24 00 34

Hors ligne

 

#2  467

Re: Suicide... La solution

Bonsoir Gilbert

Vous savez tout comme moi que le suicide n'est ni une solution ni un choix mais plutôt , une absence de choix.

Vous savez on ne peut mieux, que la parole libère et que vous n'êtes pas seul, même si vous ressentez un grand vide au plus profond de vous même, vous n'êtes pas seul Gilbert. Entourez vous Gilbert, appelez quelqu'un , un ami, un collègue de qi-bio, n'importe qui. Vous n'êtes pas abandonné. Bien-sur , je comprends tout à fait que vous ressentiez un manque , un vide . Votre égo en a pris un bon coup et vous n'arrivez pas à remonter la pente. Si vous avez besoin de parler n'hésitez pas à m'appeler.


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

#3  469

Gilbert Lazar
Psychothérapeute & Psychanalyste
Avatar de ce membre

Re: Suicide... La solution

Bien sûr, se suicider n'est qu'une fuite, le refus d'ccepter ce que l'on doit voir clairement?
Mon psychiatre et psychothéreapeute m'incite à couper le lien et à utilier  sur moi même l'auto hypnose mais autant j'y arrive  à l'inculquer à d'autres, autant il existe un blocage à l'exercer sur soi.
Je ne pense ps que ce soit mon ego qui soit en cause, plutôt incompréhesnion d'une décision que les actes du qutidien vienne inverser ; appels téléhoniques, mails, appel à continuer le dialogue, comme si tout n'était en fait réalisé que pour introduire et développer la confusion et empêcher de tourner la page. Et quand les sentiments se mêlent et se mettent de la partie...


Psychanalyse & Hypnothérapie - en cabinet, en ligne via Skype et par email
Toulouse - Tel :  05 61 59 12 45 / 06 89 24 00 34

Hors ligne

 

#4  470

Re: Suicide... La solution

Me permettez-vous 2 questions qui m'interpellent à vous lire, Gilbert: 
Quel est l'OBJET endommagé, fragile, que vous cherchez depuis toujours à REPARER (en faisant le psy)et qui vous "rend" si peu?
Est-ce LUI  que vous voulez détruire en pensant vous supprimer? Quelle est cette personne que vous pensez atteindre et blesser, ce faisant? Pourquoi?


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

#5  471

Gilbert Lazar
Psychothérapeute & Psychanalyste
Avatar de ce membre

Re: Suicide... La solution

Je dirai à la première question, moi-même, dont je considère que je suis de trop sur cette terre et que je n'aurai jamais du naître. Idée récurrente que j'avais déjà dans ma vie professionnelle initiale d'urbaniste et de docteur en géographie, que l'explosion AZF a rendu  plus préésent avec une acuité aigu, enfin le travail que je fais sur moi depuis 7 ans, ayant repris totalement des études à la base, dans ce qui était la seconde voie qui, adolesent, m'attirait enfin, devenir psychanalyste ou psychoérapeute.

Quant à la seconde, c'est ma compagne qui vient de m'abandonner sans trop me donner  - doux euphémisme- de réponses alors même qiue nous allions nous installer ensemble et nous marier. Juste un mail comme réponse "je ne viendrai pas" ; c'est hors de mes énergies".


Psychanalyse & Hypnothérapie - en cabinet, en ligne via Skype et par email
Toulouse - Tel :  05 61 59 12 45 / 06 89 24 00 34

Hors ligne

 

#6  472

Re: Suicide... La solution

votre 1ere réponse ne me convient pas: un "ob-jet" c'est ce qui est devant vous, étymologiquement, le sein, la mère puis d'autres "objets" de substitution, votre psy, vos amis. Or je suis convaincu qu'on ne devient pas psy par hasard (ni boucher ni chirurgien -c'est pareil!) et puis si vous avez envie d'aider les gens c'est probablement qu' enfant (voire tout bébé!) vous avez éprouvé le besoin d'aider, de réparer un objet malade (traduisez: votre mère déprimée, par exemple).
Mais du coup, votre deuxième réponse s'éclaire: votre mère, peut-être déprimée-c'est une hypothèse- n'était pas en capacité de vous donner ce que vous attendiez (vous savez: la mère "suffisamment bonne"!), vous cherchez à la retrouver dans d'autre objets de remplacement: une fiancée, une épouse, par exemple!
Mais cette fiancée, cette "promise",n'était-elle pas en droit de considérer la barre trop haute, la tâche trop lourde?
Un mariage c'est un contrat. Ne valait-il pas mieux pour vous deux qu'elle dise "je ne peux pas assumer, pouce, je me dégage" avant de signer. Car elle, elle n'avait pas forcément cette "pulsion thérapeutique" que vous avez en vous?!
Quelle type de thérapie suivez-vous?


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.
» Découvrez les boissons à l'Aloe Vera pour votre santé !

Hors ligne

 

publicité

#7  473

Gilbert Lazar
Psychothérapeute & Psychanalyste
Avatar de ce membre

Re: Suicide... La solution

JE peux être objet aussi.  Quant à l'objet de subsistitutiton c'est peut être ce que je place dans cet autre inaccessible, qui a eu peur et se se sent acculée et angoissée  (tout en étant psychanalyste elle-même)

Je suis une une psychothérpie analytique classique depuis 7 ans et une analyse freudienne faute de trouver un naalyste junguien qui correspond plus à mon approche.


Psychanalyse & Hypnothérapie - en cabinet, en ligne via Skype et par email
Toulouse - Tel :  05 61 59 12 45 / 06 89 24 00 34

Hors ligne

 

#8  475

Re: Suicide... La solution

Bonjour Gilbert, que ce soit dans notre métier ou dans un autre nous restons humains avec nos failles, blessures, nous ne sommes à l'abris de ce type de pensées morbides ,c'est très courageux à vous de l'avoir exprimé sur ce forum ,oser dire est un exercice bien difficile, je pense que plus d'un(e) membre de ces forums sait ce que çà représente.
Et si vous aviez un patient venant en consultation et vous partageant ce que vous nous avez partagé que lui diriez vous et comment chercheriez vous à soulager sa souffrance?


Thérapeute

Hors ligne

 

#9  477

Re: Suicide... La solution

En dehors de cela, je suis étonné voir sidéré et chapeau bas qu'un professionnel puisse en 20 lignes  ou un peu plus arrivé à définir d'une façon assez catégorique que c'est  "probablement " un lien à la mère déprimée(présentée en tant qu'hypothèse deux fois de suite) ,réparer l'objet ,rechercher chez d'autres femmes etc , je dis bravo... quelle pertinance en quelques lignes...


Thérapeute

Hors ligne

 

#10  478

Gilbert Lazar
Psychothérapeute & Psychanalyste
Avatar de ce membre

Re: Suicide... La solution

Soit votrre propos est ironique et c'est votre droit (n'est-ce pas la règle du jeu que de s'exposer ainsi en public) soit il est pensé et je ne le mérite pas.
Décoder une situation ne veut pas dire en guérir, hélas. Ce serait trop simple. Reste  à trouver la solution positive  qui se cache là derrière. et le moyen de sortir de cette spirale infernale.


Psychanalyse & Hypnothérapie - en cabinet, en ligne via Skype et par email
Toulouse - Tel :  05 61 59 12 45 / 06 89 24 00 34

Hors ligne

 

#11  479

Re: Suicide... La solution

Mon message à votre attention est le premier, le second ou pointe l'ironie n'est pas pour vous..


Thérapeute

Hors ligne

 

#12  480

Gilbert Lazar
Psychothérapeute & Psychanalyste
Avatar de ce membre

Re: Suicide... La solution

J'essaie de répondre à la question "comment réagirai-je" ? Je crois en l'empathie et en la compassion, l'écoute et la présence juste. Vraissemblablement je tenterai de lui dire de considérer ce départ comme une expérience et non comme un échec et de ne pas essayer de se trouver une cause dans le propre comportement de l'autre. J'essaierai aussi de comprendre ce qui passe et se passait dans son esprit pour en arriver là. Bref faire parler pour évacuer ou utiiliser un outil demédiation, écriture, dessin, etc...

Dans le second message je en comprends pas ce passage à la mère déépriée. Je n'ai jamais fit allusion à une telle choses me semble-t-il ni évoquer ma mère.


Psychanalyse & Hypnothérapie - en cabinet, en ligne via Skype et par email
Toulouse - Tel :  05 61 59 12 45 / 06 89 24 00 34
» Astuce : utilisez le mur des tags pour découvrir de nouveaux sujets !

Hors ligne

 

#13  482

Re: Suicide... La solution

nous sommes d'accord, effectivement vous n'en avez jamais parlé, c'est pour cela que je suis étonné que ce lien "non exprimé" est été fait ! (pas par vous).


Thérapeute

Hors ligne

 

#14  483

Re: Suicide... La solution

vous pourriez aider ce patient au travers de ce que vous lui auriez suggéré en consultation? Ce que peut être vous pourriez aussi vous auto suggérer...


Thérapeute

Hors ligne

 

#15  484

Gilbert Lazar
Psychothérapeute & Psychanalyste
Avatar de ce membre

Re: Suicide... La solution

Surtout que ma mère est tout sauf dérimé....
Oui c'est ce que me dit mon psychiatre, d'appliquer sur moi ce que j suggère. Il m'avait d'ailleurs poser la même question mais là où le bas blesse, est que je n'arrive pas à m'auto hypnotiser ou auto suggérer, tellement tout est confus dans mon sprit, cofusion ravivée par des mails et appels téléhoniques jusqu'à ce matin sans cesse répétées de mon maintenant ex compagne, m'appelant ua secours, demandant d'être atient, disant avoir besoin de moi, etc, etc.


Psychanalyse & Hypnothérapie - en cabinet, en ligne via Skype et par email
Toulouse - Tel :  05 61 59 12 45 / 06 89 24 00 34
» Approfondir un thème ? Utilisez le mur des tags !

Hors ligne

 

#16  485

Re: Suicide... La solution

la fameuse histoire du cordonnier le plus mal chaussé..
peut être pourrions nous continuer par mail privé? A votre choix.


Thérapeute

Hors ligne

 

#17  487

Gilbert Lazar
Psychothérapeute & Psychanalyste
Avatar de ce membre

Re: Suicide... La solution

Oui sans problème


Psychanalyse & Hypnothérapie - en cabinet, en ligne via Skype et par email
Toulouse - Tel :  05 61 59 12 45 / 06 89 24 00 34

Hors ligne

 

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2019 Buzzistic | contacts

  • haut de page