Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Suite dépendance affective
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Suite dépendance affective

#1  7821

clochette
Nouveau membre
Pas de photo !

Suite dépendance affective

Bonjour,

Il y a un an et demi, j'ai eu une dispute avec mon ex,il avait toujours été violent verbalement et physiquement contre des objets mais ce jour là il l'a été physiquement contre moi,je n'ai pas eu de graves blessures physiques ,deux hématomes sur chaque poignet,mais ce soir là j'ai eu peur je ne savais pas jusqu'ou il serait capable d'aller..Bien sur à la suite de cette dispute il s'est excusé comme d'habitude et m'a dit comme excuse "c'est la première fois que je te frappe"...Je n'ai plus de nouvelles de cet homme depuis la toussain 2007 (j'étais restée en tout 3ans et demi avec lui)
J'ai voulu porté plainte,avoir aux moins ces excuses,et qu'il comprenne qu'aujourd'hui encore j'en souffre,mais comme il travaille dans la police,lors de mon entretient avec un policier un collègue policier est entré,ils m'ont bien fait comprendre que si j'allais jusqu'au bout de ma plainte mon ex se ferait virer.Je ne suis donc pas allée jusqu'au bout,car son travail c'est tout ce qu'il lui restait.
A la suite de cette violente dispute,je suis comme une imbécile restée dormir chez lui,il était 4h du matin et j'avais partiel le lendemain,je n'arrive pas à comprendre pourquoi je suis restée,comme dailleurs je suis restée avec lui aussi longtemps.
Dailleurs lorsque les policiers ont fait entrain mon ex pour la confrontation,la première chose qu'il a dit c'est "tu leur as dit que tu avais dormi chez moi", comme si ça mettait ma parole en doute.

Hier soir j'ai fait un cauchemard,je me suis reveillée en pleure,dedans mon ex avait reussi a entrer dans mon nouvel appartement,il me mettait des bouts de verres dans la bouche,j'avais la bouche en sang,ça coulait partout,il m'a attrapé avec un couteau en me disant qu'il allait me tuer..un autre homme est entré à son tour en disant "tu fais ce que tu veux mais ne laisse pas trainer de verre dans l'évier"
(je me demande si cet replique de l'homme n'est pas du au fait que le médecin m'est dit qu' il y avait des femmes a qui il arrivait bien pire et que moi c'était rien du tout et aussi à l'attitude des policiers qui essayaient de le protéger)

J'ai du mal à surmonter ce cauchemard,j'ai l'impression de réussir à vivre sans avoir eu de réelles excuses de sa part..mais dans ces moments là je me demande si j'arriverai à surmonter ce qu'il s'est passé sans ses excuses,sans qu'il est compris devant moi que ce qu'il a fait c'est horrible.

J'ai envie de réussir à ne plus souffrir à cause de ça sans porter plainte,pouvez vous me donner quelques idées..est ce que j'y arriverai en suivant seulement une psychanalyse ou une psychothérapie.

Car j'ai peur de porter plainte,peur de devoir l'affronter,peur qu'on considère ses gestes comme minimes,peur car je n'ai aucune preuves si ce n'est le certificat médical déclarant mes hématomes mais selon "mes dires",peur aussi car je l'ai revu après que ça se soit passé.
Et surtout,peur qu'il nie et qu'il n'admette pas,et je pense que ça serait le pire.

Hors ligne

 

#2  8009

Christelle Moreau
Psychanalyste, Thérapeute, psychodynamique
Avatar de ce membre Sur Facebook

Re: Suite dépendance affective

a écrit:

je n'ai aucune preuves si ce n'est le certificat médical déclarant mes hématomes mais selon "mes dires",

Avez vous été voir un médecin légiste ? Et si oui, combien de jour IT  a t il prononcé ?
Ce certificat justifie votre peur mais aussi votre doutes = autre peur, enfin il justifie aussi  votre désir et votre besoin de reconnaissance juridique et moral.
Si vous en avez besoin, ne laissez pas tomber !

a écrit:

peur aussi car je l'ai revu après que ça se soit passé.
Et surtout,peur qu'il nie et qu'il n'admette pas,et je pense que ça serait le pire.

Certaine femme ( beaucoup trop) n'on tpas votre courage et la force qui vous a poussé à partir, elles restent jusqu'à ce que mort s'en suive...
Donc, que vous soyez resté près de lui , après l'acte, défini une soumission et un besoin de réconfort, non une trahison d'un éventuel mensonge.
Bon courage à vous dans vos démarches si vous les effectuez, sinon, bon courage à vous dans ce deuil d'une potentielle reconnaissance avec l'aide d'un thérapeute.


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

#3  8011

Re: Suite dépendance affective

ps: consultez un avocat (femme!)


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page