Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
La quête incessante de
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

La quête incessante de

#1  34498

lapetitecapucine
Membre actif
Pas de photo !

La quête incessante de

Bonjour,

A l'occasion d'une récente rupture avec mon ami après 2 ans de relation insatisfaisante, j'ai eu hier une révélation mais j'éprouve le besoin d'analyser plus en profondeur et d'avoir une aide extérieure.

Mon "ex" ami (j'ai beaucoup de mal à me le figurer comme un ex) a 22 ans de + que moi, j'ai 30 ans. Je suis clairement totalement dépendante de lui, à un point vital.

J'ai eu énormément de mal à envisager une rupture et plus encore à réaliser cette rupture, je l'ai dans la peau.

Jusqu'à présent c'est lui qui m'a quittée, sous prétexte que je ne m'investissais pas assez dans notre couple (concrètement, j'étais trop absente psychologiquement et affectivement parlant, préférant être devant le pc chez lui, ou plongée dans mes livres, refusant les activités communes).

Comme si je fuyais la relation, tout en éprouvant le besoin fondamental d'être avec/chez lui.

Il est normal qu'il n'ai pas accepté cela, au sens où il était en attente de quelque chose que je ne donnais pas.

Hier j'ai compris que dans cette relation, je reproduisais le schéma que j'ai connu avec mon père. J'ai vécu avec mon père de 12 ans à 24 ans, sans présence maternelle 'entre nous', ma mère l'ayant quitté. Il n'a jamais refait sa vie, et je suis restée chez lui, comme une sorte de couple tous les deux.

Quand je compare cette tranche de ma vie, et ma relation avec mon ami, j'y trouve des similitudes effarantes.
Finalement, c'est comme si j'avais de l'amour et du couple, la notion aquise avec mon père, ne connaissant rien d'autre. Mon père est avec moi couvrant, sur-protecteur et me considère comme une enfant.

Toute ma vie j'ai cherché des hommes + âgés, paternels, qui me dirigent. Je suis incapable de m'assumer, de prendre des responsabilités. Je ne suis pas autonome et incapable de vivre seule et de m'occuper de moi. J'ai peur de la solitude.

Perdre mon ami me rend malade, tant physiquement que moralement.
Mais c'est une relation vouée à l'échec n'est-ce pas ? sad

Est-il judicieux de poursuivre quand même, de perdurer dans ce schéma ?
Hélas il me semble qu'il est frustré puisque je le laisse dans l'attente d'un investissement personnel et affectif impossible pour moi car je ne connais pas cela.
Il en souffre et moi j'ai conscience que ce ne peut pas être de l'amour, du moins j'en doute.

Comment faire pour sortir de ce schéma ? et est-il nécessaire, au fond, d'en sortir ?

Je ne connais pas d'autre façon d'aimer.
Mais j'ai peur de chercher toute ma vie l'amour sans réellement le connaitre, je parle du Vrai amour. 
J'ai eu l'occasion, souvent, de croiser la route d'hommes de ma génération, mais systématiquement je rejette leurs propositions de couple car je ne m'y retrouve pas, et j'éprouve une certaine méfiance, une peur irraisonnée face à ce qui se présente.

Toujours est-il que je suis malheureuse, sans mon ami, ou du moins sans ce qu'il m'apportait (son côté rassurant; sa stabilité ...).

Merci pour votre aide, j'en ai vraiment besoin.

» Tout savoir sur le coaching parental et ses méthodes.

Hors ligne

 

publicité

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page