Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Suicide d'une soeur
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Suicide d'une soeur

#1  29597

sandra M
Nouveau membre
Pas de photo !

Suicide d'une soeur

Bonjour,

je vous écris car, il y a deux mois, presque jour pour jour, ma grande soeur atteinte de schizophrénie à mis fin à ses jours après avoir fugué du centre psychiatrique censé prendre soin d'elle. D'une fratrie de cinq nous sommes passés à 4 âmes soudées, mais désespérées. Suite à ce drame, divers sentiments m'ont traversé : le choc, la colère (surtout contre les institutions et les hôpitaux), le positivisme, la culpabilité...
Je ne saurai décrire l'état dans lequel je me trouve aujourd'hui. Je me sens terriblement vide, l'esprit de ma soeur me hante, mes seules émotions se manifestent lorsque je pense à elle: des souvenirs de notre enfance, sa maladie, son geste, la façon dont on l'a appris.
Je ressens une colère et une indifférence face tout ce qui m'entoure sans commune mesure. Ce qui ne me ressemble absolument pas d'habitude, étant de nature sensible et altruiste.
J'en veux aux gens qui sont au courant de ne pas savoir réagir, ou de ne pas me "secourir", j'en veux à ceux qui ne le savent pas de ne pas s'intéresser à moi, ... bien que je sois consciente que ce n'est évident ni pour les uns ni pour les autres.

Je m'isole des personnes que j'aime de peur de leur communiquer ma souffrance et des autres, moins proches, parceque je n'arrive pas à m'intéresser à leur vie. J'ai peur de m'emporter face aux "petits problèmes" des autres, j'ai peur de les mépriser par colère et par détresse, car, en temps normal je suis très sociable et empathique, alors de peur de me retrouver seule, je m'isole. Je crée pour ainsi dire, mon propre cercle vicieux. J'ai pourtant besoin, plus que tout, d'être entourée, écoutée, soutenue, j'ai besoin de rire et d'échanger. Mais dés que l'occasion se présente je suis comme bloquée, je ne me sens pas à ma place et l'envie de fuir me prend.
Paradoxalement, dés que je me retrouve seule, le souvenir de ma soeur me submerge. Et toutes mes interrogations, mes remords, ma colère et ma tristesse reviennent.
Je sens que m'enfonce de plus en plus, je ne sais pas comment en parler à mes proches sans les froisser, les gêner ou leur faire du mal. Je sens le mal me ronger et j'aimerai m'en sortir. J'arrive tout juste à aller au travail, discuter avec des collègues et voir quelques proches, et cela me demande un effort considérable.
Mais comment faire pour m'en sortir face à cette détresse?

Merci infiniment pour votre aide.

Hors ligne

 

publicité

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2019 Buzzistic | contacts

  • haut de page