Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Mère inquiète... mère inquisatrice ?
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Mère inquiète... mère inquisatrice ?

#1  26816

bbnikita
Nouveau membre
Pas de photo !

Mère inquiète... mère inquisatrice ?

Bonsoir !
... et voilà que je recommence ma toute première phrase 6 fois avant de me décider du comment aborder la question.
J'ai 48 ans, je suis mariée, j'ai 2 filles (15 et 12 ans) avec mon mari, ainsi que 2 garçons (27 et 18 ans) d'adoption d'amour, les fils de mon mari (qui ne vivent plus avec nous, mais qui nous fréquentent régulièrement pour le "petit", seulement mon mari (leur père) pour le plus grand suite à une grave altercation en 2000).

Comment brosser le tableau en quelques mots ? Je suis fille unique, mon mari aussi. J'ai eu une enfance assez bizarre. J'ai quitté mes parents à l'âge de 16 ans sur un sacré coup de colère, certainement pour prouver à mon père que tout était/est possible. J'ai émigré de mon pays natal (l'Allemagne) pour tenir promesse. En France, je me sens comme un poisson dans l'eau... certainement aussi (sans trop analyser) grâce à mes parents qui m'ont donné les outils pour me former, m'épanouir, pour avancer sans peur. Mon "background" spirituel est judéo-chrétien.

Ceci dit avec le recul, mais mon adolescence était morne, j'étais incomprise, je n'avais le droit de rien faire, je me sentais à l'étroit. Ergo, je suis partie très tôt.

Avec mes filles, j'ai une relation mère-filles. Mon mari étant plutôt du style "Papa Poule", je fais figure d'autorité (un rôle que je n'aime pas trop... en fin de compte, car c'est le mauvais rôle de prim'abord).
On dialogue, on discute, on refait le monde...

Mon ainée m'a fait récemment part du fait qu'elle avait un copain. Sans prob. C'est l'âge, non ???? (oui, je me demande, car j'en ai fait tellement, et ce n'était absolument pas normal à l'époque, que je me demande...En France, ce qui prévaut, ce sont (dès la maternelle d'ailleurs... j''en étais ébahie) les études, les maths, les sciences....le fait d'être comme il faut, la profession des parents, etc. pp. ppp.

Sauf que : son ami, elle l'a rencontré sur Internet. (au travers d'un jeu de rôle, Dofus, de surcroit). Il a 19 ans ou 18, peu importe. Il est loin.

Bien évidemment, je lui ai ressorti la litanie habituelle, amenée avec toute la sensibilité possible, de se prémunir, se protéger...

Aujourd'hui,k jour de repos pour moi. Donc... ménage. Ce faisant, j'ai fait tomber le portable de mon ainée... qui s'est allumé.

...sur un message de son petit copain (qu'elle n'a jamais vu, ni fréquenté autrement que virtuellement)... message qui lui réclame des photos explicites.
Plus explicites que celles déjà reçues, description de positions à la clef.
Mon coeur n'a fait qu'un tour, estomac et tête comprise, j'ai passé en revue les photos qu'elle lui avait envoyé.


Bien évidemment : choc (forcément : depuis belle lurette, ma gamine est pudique et je le/la respecte), car la voir s'exhiber, frêle, comme forcée, pour satisfaire au type, ça me gêne, tout comme ça a dû la gêner.
Et l'autre qui exige plus. Qui prend le dessus en réclamant, exigeant au titre d'une réparation (d'avoir parlé, en "Tchatte", à l'un de ses copains).

Son copain, bien évidemment que je lui ai demandé de nous le présenter, ce qu'il n'a pas souhaité.

Pourquoi, alors, demande-t-il à s'introduire virtuellement dans la sphère la plus intime de ma fille?
Forcément, vu le truc, j'ai commencé à farfouilller et j'ai trouvé ses photos (effectivement, d'après les recoupements, un gamin de 19 ans), son adresse mèl, pas encore son identité complète.

Comment faire ?
Foncer le contact avec lui ?
Interdire ?
Au risque de la perdre (personnellement, je n'ai peur que de 2 choses : le dentiste et le fait qu'il m'arrive à moi ce que j'ai "infligé" à mes parents, car à l'heure actuelle, faire la même chose, c'est plutôt chaud).

Par avance, je vous remercie de votre conseil/aide/petit tuyau...

Hors ligne

 

#2  26822

bbnikita
Nouveau membre
Pas de photo !

Re: Mère inquiète... mère inquisatrice ?

Re...

En fait, ce que j'ai omis de dire, c'est que ce genre de photos... et la suite (si elle devait décider de donner suite aux demandes, je répète d'après ce que j'ai lu et vu... certes, par hasard, certes, par curiosité soucieuse ensuite, certes en lisant des messages qui ne me sont pas destiinés...) font le pain blanc aux pédos du monde entier. Ce genre de pics se vendent chers parmi ces pervers de pédos. Servent d'entrée, de patte blanche...

Ce garçon, je ne le connais pas. Sur ses photos, il a l'air d'un punk normal, d'un beau mec adolescent tardif à la recherche de lui-même.
Mais j'ai trouvé son pseudo un peu partout... sur E-bay, sur différents sites plus ou moins glauques... (forcément... j'ai cherché un peu....). Mais je n'ai jamais pu trouver son profil (franc et net, comme les autres), ni une adresse mèl, ni un message personnalisé sur son répondeur.

Et, chose que j'ai également oublié de mentionner, mon ainée devient larve.

Je passe à l'attaque, à votre avis à tous ?

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

#3  26824

bbnikita
Nouveau membre
Pas de photo !

Re: Mère inquiète... mère inquisatrice ?

Re-salut,

en languissant la réponse, j'ai relu mon premier post... et il est nul, fouillis, embrouillé.
Pardonnez-moi, mais je vais résumer pour être plus claire :

- ma fille m'annonce qu'elle a un copain
- qu'elle a connu sur Internet
- qu'il a 5 ans de plus qu'elle
- qu'il ne souhaite aucun contact avec nous (les parents) - même pas en rève
je découvre
- qu'il lui demande des photos
- qu'il lui demande ensuite des photos d'act
- qu'il lui demande ensuite des photos à caractère porno
- qu'il prend de l'emprise (chantage) sur elle pour faire exécuter ses désirs
- qu'elle "rétrécit", se recroqueville...

ESt-ce le cours normal d'une première romance en 2010 ?
Mon coeur de mère me dit :
- de prendre le téléphone et ma plume pour dire à ce garçon de cesser de l'importuner
- de porter plainte pour détournement de mineure

Ma tête de mère me dit :
- chaud devant, tu risque de la perdre...

et vice-versa.

H E L P

Hors ligne

 

#4  26832

Re: Mère inquiète... mère inquisatrice ?

une plainte n'aurait pas de chance d'aboutir (trop peu d'écart d'age et majorité sexuelle)
Je pense que la seule approche efficace consiste à discuter et discuter encore sur le sujet central "mon corps est à moi, il est inaliénable" Qu'on peut, soi-même, en faire ce qu'on veut,certes mais sachant que l'offrir comme jouet à un désir pervers s'apparente à un comportement ordalique (jeux avec la mort, auto-lacération, alcoolisation extrême...) et que l'image du corps d'une adolescente est labile et que cette prostitution signe chez elle une faille narcissique-identitaire qui doit être explorée et ...soignée.
pour finir par un sourire,  si "Je suis fille unique, mon mari aussi" j'aimerais bien connaître votre mari. Depuis "Psychopathologie de la vie quotidienne" nous savons qu'hormis la voie royale, le rêve, le lapsus est un accès direct à l'inconscient. Merci de nous avoir ouvert une lucarne sur votre inconscient !!


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.
» Astuce : utilisez le mur des tags pour découvrir de nouveaux sujets !

Hors ligne

 

#5  26843

bbnikita
Nouveau membre
Pas de photo !

Re: Mère inquiète... mère inquisatrice ?

Bonjour Monsieur !

Je vous remercie infiniement d'avoir pris le temps et la peine de répondre à mon appel au secours d'hier soir.
Je vous remercie également du sourire de la fin qui m'a également fait rire, car bien évidemment, mon cher et tendre est bel est bien fils unique... En me relisant, j'ai détecté un autre lapsus au niveau du "forcer la discussion" que j'avais tourné en "foncer"... (enfoncer ? foncer la couleur/mettre du relief ?)

J'entends votre analyse. Cette faille narcissique-identitaire chez ma fille, son comportement ordalique aboutissant -in fine- à sa prostitution dans la relation qu'elle entretient avec ce garçon et le besoin (certainement urgent) de soins me renvoyent à la question de ma propre culpabilité/ma responsabilité dans l'affaire. Qu'ai-je fait ou ne pas fait pour qu'elle se trouve dans une telle misère ? Comment puis-je me changer afin qu'elle puisse se construire de manière saine ?

En lisant vos propos, il m'a semblé que je me regardais dans un miroir, c'est comme si un voile/un brouillard s'était légèrement levé sur mes propres failles et difficultés à l'époque de mon adolescence et sur tout ce lourd bardas que je me traîne encore et qui doit certainement rejaillir et peser également sur ceux qui m'entourent.
Temps pour moi de faire le pas et de commencer une analyse ? Qu'en pensez-vous ?

Et pour ma fille, comment aborder avec elle la nécessité d'aller consulter ? à qui m'adresser ? (Nous vivons en Limousin, région assez sinistrée, où tout le monde connaît tout le monde, où tout le monde "jase" sur tout le monde et qui se caractérise très fortement par un corporatisme prononcé... sa 20aine de loges maçonniques n'en sont qu'un exemple) Faut-il faire un travail de concert (dans le sens d'une thérapie familiale) ? Faut-il, tout d'abord, intensifier le dialogue avec elle autour de l'inaliénabilité de son corps et de son esprit ? Existe-t-il des ouvrages, des connaissances que je devrai acquérir pour ne pas casser le lien ?

Cette faille narcissique-identitaire, je ne sais pas comment l'interpréter. Je suppose que vous voulez parler ici du narcissime secondaire et de l'identité sexuelle. Effectivement, je perçois mon aînée "en construction". Elle n'a pas confiance en elle, en ses capacités. Pourtant, elle est brillante. Au niveau de son travail scolaire, elle "émerge du lot" avec une moyenne de 18/20, elle est bilingue, elle a un cercle d'amies/copines stable, elle pratique plusieurs activités extra-scolaires dans lesquelles elle excèle, elle est belle, courageuse, intelligente. Elle est aimée, appréciée par ses professeurs et ses condisciples... Elle ne s'intéresse pas aux superficialités adolescentes (maquillage, marques, etc.), ni aux garçons de son environnement immédiat (qu'elle juge inintéressants). Elle est polie, serviable, gentille, elle fait preuve d'empathie et de compassion. Selon ses dires, elle aime sa vie. Elle n'est pas gâtée, mais aimée, soutenue, respectée par nous. D'un autre côté, elle me semble perfectionniste, très (trop ?) discrète/timide, pas sûr d'elle. La fille parfaite pour une mère imparfaite, incapable d'avoir su anticiper ?

Ces mots juste pour compléter les quelques informations sommaires d'hier soir.

Pensez-vous qu'une consultation/exploration/analyse à distance est envisageable ?
Pour elle ? Pour moi ?

Par avance merci pour tout commentaire que vous voudrez faire,
bonne journée !

» Besoin d'un Psy ? Faites notre test pour le savoir !

Hors ligne

 

#6  26844

Re: Mère inquiète... mère inquisatrice ?

"Qu'ai-je fait ou ne pas fait pour qu'elle se trouve dans une telle misère ?"
n'exagérions rien: mon propos n'étant surtout pas de vous faire porter la moindre culpabilité.
Un psy est tenu au secret aussi absolu que celui du médecin ou de l'avocat. Toutefois je comprends votre souci.
Étant très éloigné de l'idée de "chercher des patients" (mon âge me permet une activité choisie sans souci d'augmenter ma patientèle) je vous propose d'avoir, vous, d'abord un ou plusieurs entretiens avec votre fille, d'aborder la question d'une rencontre avec un psy, et en fonction de sa réaction, lui proposer une première rencontre avec moi, par internet, sous skype, ou même simplement par téléphone. De cette 1ère rencontre pourrait sortir soit rien, soit une possibilité de thérapie brève qui l'aiderait peut-être et vous par contrecoup. Si vous le souhaitez, répondez-moi par mail privé (en cliquant sur "en savoir plus")


pour un projet de thérapie en ligne, merci de me contacter par mail.

Hors ligne

 

publicité

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page