Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
doute sur l'amour de mon conjoint à l'égard de son ex
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

doute sur l'amour de mon conjoint à l'égard de son ex

#1  35423

Canaille
Nouveau membre
Pas de photo !

doute sur l'amour de mon conjoint à l'égard de son ex

Bonjour,

Je vais tenter de vous expliquer le plus brièvement possible ma situation actuelle (mais peu de mots sont difficiles).
J'ai actuellement 36 ans et je suis mère de deux enfants (7 et 5 ans) dont je m'occupe à temps plein. Il en a 34, sans enfant.
J'ai rencontré mon compagnon actuel en décembre 2010. Il vivait à ce moment une relation depuis 8 ans mais n'y trouvait aucun bonheur (début des difficultés: aucune relation sexuelle entre eux, depuis toutes ces années). Ils étaient amis d'enfance, ont vécu des moments heureux, mais, n'ayant aucune satisfaction sexuelle malgré de nombreuses tentatives de suivi chez des psychologues, il l'a trompé, ce qui, à ses dires, a commencé à détruire leur relation. Selon lui, il vivait un amour passionnel mais n'était plus heureux.
Bien que je vivais parfaitement ma situation de mère célibataire à temps plein et que je ne désirais entamer aucune histoire amoureuse, je suis tombée progressivement amoureuse de cet homme présentant de nombreuses qualités et attentions à mon égard et à l'égard de mes filles. Au bout de trois mois, ne désirant pas être "l'autre", je lui ai dit que je voulais rompre tout contact. Sur ce, il a quitté sa compagne et est retourné chez ses parents. Il faut spécifier qu'il habitait et travaillait à 200 km, nous ne nous voyions que les week-ends.
Vers le mois de juin 2012, il envoyait des mails à mes côtés et un message à capter mon attention (mail adressé à son ex). Le début du message prêtant à interrogations, je lui en ai parlé. Malheureusement, il s'est quelque peu emmêlé dans ses réponses, ce qui n'a fait qu'accentuer mes questionnements et mes doutes. Et j'en suis arrivée à faire un acte que je n'aurais jamais osé poser auparavant, mais l'envie de vérité était plus fort que ma raison: j'ai consulté sa boîte mail. Il faut noter qu'il m'avait fourni ses codes, je ne présentais aucun doute quant à ses sentiments à mon égard. Le choc fut terrible: il lui écrivait qu'il l'aimait toujours, qu'elle était la femme de sa vie, qu'il attendrait qu'elle revienne, qu'elle était la seule avec qui il désirait des enfants, qu'il revenait me voir tous les week-ends pour assouvir ses besoins... J'ai cru comprendre dans ces mails que c'est elle qui ne voulait plus laisser une chance à leur histoire mais que lui était près à l'attendre. C'était le choc car rien, dans son comportement et ses attitudes, ne pouvait mettre en doute ses sentiments à mon égard: il était présent tous les week-ends, revenait le plus souvent possible en semaine, s'occupait à merveille de mes deux filles, prévoyait des activités et vacances en "famille", s'investissait en temps et financièrement dans la construction de ma maison(entamée avant de le rencontrer), était fortement présent affectivement...
Nous en avons très longuement discuté: il faisait le deuil d'un rêve et d'une amitié d'enfance, lui écrivait tout cela pour ne pas la faire souffrir, culpabilisait de la laisser seule (elle est étrangère et sa famille habite loin) et avec des moyens financiers légers,... Il m'a dit ne plus l'aimer et seulement vouloir apaiser sa culpabilité.
Ayant moi-même vécu une histoire passionnelle avec le père de mes filles et sachant le temps qu'il m'a fallu pour ne plus en être obnubilé (près de 2 ans), je lui ai laissé une chance, ai pardonné et ai avancé sans rancune ou reproches au fil des mois.
Nous avons poursuivi notre histoire en nous entendant à merveille sur tous les aspects de notre vie en commun, sans même de disputes car nous sommes capables de parler sereinement lorsque des soucis se présentent. Nous ne vivons toujours pas officiellement ensemble mais, malgré la distance de son travail, est présent au moins 5 soirs par semaine (le reste, me dit dormir chez sa mère ou son frère). Vu la distance, je suis obligée de lui faire confiance. De même, son comportement à mon égard ne me permet aucunement de douter de lui. Je n'ai plus jamais surveillé ses mails, car c'est un comportement que ni fait pas partie de ma personnalité....
Jusqu'à la semaine dernière... Nous étions en vacances, et son Iphone émet un message (qui s'affiche de suite). C'était elle, rien d'inquiétant en soi: "j'ai reçu ton message, je te réponds plus tard". Nous en avons discuté, mais une fois de plus, il s'emmêle dans ses explications: elle l'a appelé car elle était en burn-out professionnel, ne s'en sortait plus, déprimait... Mais se trompe plus tard en disant qu'il a envoyé un message pour avoir de ses nouvelles... Ne reconnaît pas ses incohérences... Je recherche des preuves plus explicites et apprend qu'ils échangent de nombreux sms et coups de téléphone... Nous en avons rediscuté: il me dit qu'il m'aime, qu'il ne s'est jamais autant investi dans une relation, qu'elle a besoin de lui et, étant donné qu'elle a fait partie de sa vie et qu'elle est bien seule, il est dans son caractère de venir en aide, qu'il ne peut pas lui tourner le dos, qu'il n'y a rien entre eux et que, même si elle revenait, il ne voudrait pas, qu'il est trop heureux actuellement... Je veux bien le croire, mais, en toute honnêteté, un doute subsiste. Au mois de janvier de cette année, il lui envoyait des photos d'elle, il lui a offert en séjour en bord de mer pour lui remonter le moral.... Je ne sais plus aujourd'hui comment diriger mes pensées. Je pourrais faire confiance à mon instinct, mais notre relation se passe tellement bien, que je ne me serait même pas doutée qu'il se passait des choses dans mon dos. Je lui ai expliqué que le plus blessant pour moi, c'était de voir qu'il se cachait, car, pourquoi se cacher, s'il n'y a rien à cacher. Je comprends fort bien, même si une pointe de jalousie est toujours présente, qu'il ne peut pas renier son passé et je ne tiens pas à l'obliger à couper tout lien avec elle. Seulement, je me dis qu'au bout de deux ans, son deuil devrait être fait... Il me dit que oui, mais les derniers faits me prouvent le contraire.
Aujourd'hui, je suis réellement perdue... Que dois-je faire? Dans quel sens diriger mes questionnements? Je ne veux plus souffrir et préférerait mettre un terme à cette histoire s'il me ment, et s'il aime encore son ex. J'ai atteint une confiance en moi qui refuse d'être un second choix, d'être celle que l'on aime parce que son ex ne voulait plus de leur histoire ou parce que je lui amène un bonheur qu'il n'a jamais connu (ce qu'il me dit) alors que je ne suis pas essentielle dans son coeur. Ce n'est pas ce qu'il me dit, ce sont toutes les questions que mon coeur et mon esprit ruminent. Bien qu'il me dise qu'il m'aime, le doute est rentré dans mon coeur et dans ma tête. Et puis, je l'aime car c'est quelqu'un d'exceptionnel, et je ne veux pas non plus faire souffrir mes filles qui se sont fortement attachées à lui (il s'en occupe exceptionnellement bien alors qu'elles ne voient que très rarement leur père).
Je ne sais plus dans quel sens me diriger: le quitter ou laisser une chance à notre histoire le temps qu'elle continue de se construire? Si je reste, comment faire confiance?
Je vous remercie d'avance pour l'aide que vous pourrez m'apporter... Je vous en suis même infiniment reconnaissante, car je ne sais plus dans quel sens me diriger...

Bien à vous

Hors ligne

 

publicité

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page