Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
mon fils ne dort plus
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

mon fils ne dort plus

#1  35255

chrysalide08
Nouveau membre
Pas de photo !

mon fils ne dort plus

Bonjour,

Je suis la maman d'un petit garçon de 29 mois.
Je suis séparée d'avec le papa depuis presque 1 an.
Mon fils va chez son père tous les week-ends. L'entente est restée bonne entre son père et moi, tout va bien de ce côté là.

Début Janvier 2013, mon fils tombe malade : en position allongée dans son lit, il tousse à s'en faire vomir ; je dois changer les draps plusieurs fois dans la nuit, lui faire prendre une douche... Je décide donc de le faire dormir dans sa poussette, en position semi-allongée, dans le salon ; moi, je me passe de mon lit et je somnole sur le canapé à côté de lui pour pouvoir agir rapidement en cas de vomissements. Ses nuits sont relativement agitées.
Un après-midi, sa mamie vient nous rendre visite et là, mon fils me manque de respect (il a tendance à être impoli et à lever la main sur tout le monde depuis plusieurs mois déjà).
Lassée de son comportement (de plus, je suis diabétique sous pompe à insuline et ce n'est pas facile tous les jours), je dis à mon fils :  "J'en ai marre de ton comportement, Maman s'en va, tu restes tout seul avec mamie, j'en peux plus de toi !" et je m'apprête à sortir de la maison pour prendre l'air. J'ai très vite compris mon erreur ; le visage de mon fils s'est transformé (comme s'il avait une inconnue en face de lui). Mamie a décidé de lui faire faire une promenade afin de me laisser un peu "souffler" toute seule à la maison.

Quelques jours plus tard, mon fils n'est plus malade, il a réintégré son lit mais ne fait plus du tout ses nuits. Il se réveille environ toutes les 20/30 minutes en pleurant et en me réclamant. Je vais le voir dans sa chambre, je le recouche, je le rassure doucement en lui disant que maman est là, je lui dis que c'est encore la nuit et qu'il doit dormir mais rien n'y fait. Il me dit qu'il ne veut plus être seul dans son lit et qu'il veut être avec maman au salon.

Il est fatigué et moi aussi. La nuit dernière, je l'ai mis au lit à 20 h 00 comme tous les soirs, il s'est réveillé toutes les 20/30 minutes, à 2 h 00 j'ai accepté de le mettre dans sa poussette au salon dans l'espoir qu'il s'endorme. Je me suis assise dans le canapé du salon près de lui. Il voulait que maman lui donne la main et ne s'est endormi que de 6 h 30 à 9 h 30 ce matin.

Merci de m'aider à y voir plus clair.

Hors ligne

 

#2  35257

Christelle Moreau
Psychanalyste, Thérapeute, psychodynamique
Avatar de ce membre Sur Facebook

Re: mon fils ne dort plus

Bonjour,

Votre message est très riche car il y a beaucoup de pistes à explorer et qui ne sont pas très complexes à comprendre.

Le maître mot serait dans un premier temps d'avoir confiance en vous et confiance en lui, vous avez toujours fait équipe pour un excellent dodo jusqu'à présent et rien n'a changé !

Maintenant, explorons ensemble vos propos :

a écrit:

"L'entente est restée bonne entre son père et moi, tout va bien de ce côté là."

Même si tout va bien côté séparation d'avec son père l'absence de celui est quand même avérée.
Votre enfant a donc pu banalement constater au quotidien que si l'adulte le décide, il peut partir sans lui.

Lui apprendre l'exception :
Lorsqu'en colère vous lui avez signifié sur le coup que vous  souhaitiez partir car son comportement était inacceptable, votre enfant n'a probablement pas compris que c'était sur le moment que vous souhaitiez prendre l'air.

Le caractère "exceptionnelle" de chaque situation est difficile à comprendre pour un tout petit de 29 mois.
C'est la raison pour laquelle l'exceptionnel a toujours besoin d'être signifié comme tel.

Encore une fois, lorsque votre enfant était malade, ses régurgitations l'ont encombré, l'ont dérangé et vous ont également dérangées.

Ici, il y a plusieurs pistes à explorer.

La première est la compréhension que le vomissement est très complexe pour un enfant de cet âge.
Qu'il est terrifiant, car incontrôlable, gênant et dérangeant pour lui et pour les autres.

Ce n'est pas rien de vomir, souvent les mamans disent : "c'est rien ça va passer, je vais nettoyer."

Mais non, ce n'est pas rien, c'est désagréable, incontrôlable et incompréhensible.

A cet âge, l'enfant a déjà découvert qu'il peut commencer à prendre certain pouvoir : celui de choisir, celui de demander, celui de dire, de faire, de refuser, de s'opposer.
L'incontrôlable peut le renvoyer à une incapacité, elle peut le tourmenter et lui faire peur.

Il peut aussi à ce stade, s'en servir et l'utiliser comme une monnaie d'échange au même titre que ses selles lorsqu'il (n'était) pas encore totalement propre.

Dans cet inconfort, il a trouver votre réconfort. Vous avez été là pour lui et l'avez épaulé comme un tout petit qu'il est encore, bien qu'il se considère déjà probablement comme un petit costaud qui s'oppose à sa maman et veut commander.

Ce renvoi peut lui avoir plu, car il lui a autorisé inconsciemment à redevenir ce bébé qu'il vient tout juste de quitter et ce, malgré lui.

D'autre part, son papa n'occupe plus votre lit et la place qu'il occupe actuellement est celle du petit d'homme unique sous votre toit.
Arrivera t il à prendre la place de papa et par conséquent à ses yeux tout l'amour qu'il désir ?

Votre enfant à son âge et surtout s' il est déjà propre le jour, est déjà en train d'essayer de séduire sa maman.
Il est donc important encore une fois de déterminer les limites de cette exceptionnelle fois où il était malade et où vous vous êtes occupée de lui toute la nuit.

Pour son impolitesse :
A cet âge l'enfant n'exprime pratiquement que la colère de ses parents, il est donc important de faire entendre votre colère  ( et dans un tiers temps la sienne... si besoin ), afin de ne la lui transmettre le moins possible.
J'ai envie de dire qu'une séparation n'est jamais simple, même si elle se fait d'un commun accord. Et que votre diabète ne doit pas être non plus très facile à gérer, d'autant que l'on peut toujours se demander : "pourquoi moi ?"

Pour cette phrase :

a écrit:

"J'en ai marre de ton comportement, Maman s'en va, tu restes tout seul avec mamie, j'en peux plus de toi !"

Tout d'abord ne culpabilisez pas, on peut toujours revenir sur ses mots et agir pour faire comprendre.
Il serait donc bon que vous reveniez sur cette phrase, d'autant plus que papa est déjà parti à ses yeux.

Il pourrait être utile, par exemple de lui faire comprendre avec vos mots que vous ne partirez jamais sans lui OU si cela vous arrive, cela sera pour faire des courses, travailler, etc... et par conséquent, vous reviendrez à la maison.

Il serait bon que mamie revienne et que vous vous absentiez un petit moment et ce, plusieurs fois afin qu'il intègre que "Maman s'en va et tu restes seul avec mamie, je pars faire les courses et reviens tout à l'heure." n'a aucun impact sur son devenir. Vous serez toujours là pour lui dans la mesure du possible.

Le soir vous avez besoin de dormir seule et lui aussi à besoin de dormir seul avec son doudou pour être en pleine forme et faire pleins de belles choses le lendemain. Rappelez le lui.

Lorsqu'il est en pleine forme vous êtes aussi là pour lui.
Ici, on peut aussi désamorcer le désir de la maladie-utile mise en place par mécanisme pour être en compagnie de maman.

Enfin, le : "j'en peux plus de toi" sorti trop vite de votre bouche, ne voulait pas dire que vous n'en pouviez plus de lui, mais de tout ce qu'il met en place actuellement pour se faire remarquer dans le mauvais sens... surtout que vous êtes déjà fatiguée suite à votre diabète.

Encore une fois, profitez d'un moment de calme en pleine journée pour faire la conversation avec lui et n'hésitez pas à reprendre la phrase et à la reformuler en lui faisant part de tout votre amour d'une façon très claire. Vous pouvez aussi vous excuser de ne pas vous être exprimer correctement et de l'avoir peut-être embêté avec vos mots.

a écrit:

"Il me dit qu'il ne veut plus être seul dans son lit et qu'il veut être avec maman au salon."

Vous pouvez comprendre qu'il le désir, certes. Mais il faut qu'il comprenne à son tour que ce n'est juste pas possible. Soyez clair avec lui, vous êtes déjà fatiguée et vous n'avez pas besoin d'une fatigue supplémentaire, vous ne voulez pas tomber en faiblesse d'avantage car vous souhaitez vous occuper de lui correctement.

Vous avez donc tous les deux besoin de votre confort et d'excellentes nuits de sommeil. Il n'y a pas si longtemps, avant qu'il eut été malade, c'était parfait.

Il sait le faire, vous pouvez lui faire confiance et le lui signifier clairement.
N'hésitez pas à lui faire valider vos propos.
Et reprenez sans angoisse vos anciennes habitudes, il savait dormir sans vous, rien n'a changé !
N'hésitez pas à le lui rappeler.
Rien n'a changé, vous l'aimez, vous n'allez pas l'abandonner, vous êtes là pour lui, juste à côté et vous avez confiance en lui.

Enfin, vous avez tous les deux un besoin essentiel pour vos cerveaux respectifs et pour grandir et être en pleine forme, c'est celui de dormir confortablement chacun de votre côté, "à demain matin..." devient donc essentiel.

Soyez sûre de vous et sûre de lui.
Et s'il flanche pour tester ses possibles et vos limites, restez calme, claire et ferme tout en lui signifiant que vous en avez déjà parler tous les deux "c'est comme ça" car c'est nécessaire, utile et obligé pour votre bine-être à tous les deux, tout simplement.


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page