Page FacebookTwitterTwitter
Envie d'en finir avec la vie
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Envie d'en finir avec la vie

#1  20239

plapla888
Nouveau membre
Pas de photo !

Envie d'en finir avec la vie

Je suis perdu mais tellement perdu que je n'ai plus aucun goût de vivre.
Je souhaite en finir mais j'ai trop peur de la douleur alors je dois rester dans ce monde et subir un enfer chaque seconde qui passe

Comment ai-je pu en arriver la ? Je me le demande encore car je suis plus bas que terre et ce n'est que le commencement car je n'ai que 26 ans !

Aujourd'hui, je n'ai plus aucun espoir d'aller mieux et la seule chose que je souhaite réellement, c'est quitter ce monde que j'ai TOUJOURS détesté. Ce monde cruel n'est clairement pas fait pour moi

Le commencement a été classique, j'ai subi des moqueries énormes au collège que je n'arrive toujours pas à digérer des années plus tard. J'ai des idées de vengeance noire contre ceux qui se sont moqués de moi, je ressens que seule une vengeance terrible pourrait me soulager ! Je me souviens que j'ai eu des TOC très embêtant durant mon adolescence mais je l'ai toujours caché. Je faisais aussi des cauchemars horribles et personne était la pour me rassurer, mes parents ont toujours pensé que je faisais du cinéma. Il faut dire que moi, je suis plus doué que n'importe qui pour cacher mon mal être. Ca fait quand même plus de 10 ans que je cache mon mal être à mon entourage et ils ne se doutent absolument de rien, et pourtant je vis depuis des années un véritable enfer. Ma honte infini par rapport à mon mal être m'empêche d'être aidé par qui que se soit.

Après le collège, je n'ai fait que des conneries, j'ai rencontré une fille et ça s'est fini quasiment en drame. J'ai subi tellement de moqueries au collège, les gens ont été tellement méchant avec moi que ça a changé ma façon d'être pour le restant de ma vie.

Ensuite, je me suis mis à gagner de l'argent, énormément d'argent illégalement (je ne faisais cependant rien d'immoral). Je suis tombé dans cet enfer de l'argent facile et de l'excitation à provoquer à à fuir les autorités en leur faisant voir que je pouvais les éviter comme je voulais. Sauf qu'un jour, je me suis fait prendre et je le savais très bien, j'attendais qu'ils m'arrêtent car je ne pouvais pas m'arrêter seul.

Aujourd'hui, j'ai des ennuis avec la justice et les impôts qui veulent me faire payer une somme énorme alors que pour moi, je suis la victime dans l'histoire.

Je pense que je suis borderline et je vois un psy pour cela. On me dit d'assumer mes actes mais comment voulez-vous qu'un borderline assume ses actes. On me dit que je n'avais qu'a pas faire de conneries mais je ne me rendais absolument pas compte de ce que je faisais et pour moi, je suis la victime

Je n'ai pas d'argent et je dois payer une somme énorme. Comme je ne peux pas, on est en train de me saisir tout mes biens (j'ai presque rien et j'habite heureusement chez mes parents). On me met la pression et j'ai, une fois, littéralement pété les plombs, une colère que je contrôle pas, ça monte d'un seul coup et ça pète ! On me fait peur en me disant que si je ne paye pas, je pourrais faire de la prison ferme car j'ai pris l'argent de l'état. Mais imaginez un bordrerline en prison, un véritable enfer vu la fragilité extrême de mon état psychologique. Et comme je ne peux pas dire à la justice que je suis borderline (car dans ce cas tout mon entourage serait au courant) je suis dans un pétrin impossible à imaginer.

Aujourd'hui, je n'ai plus envie de vivre tout simplement, je voudrais juste mourir sans souffrir. Vivre n'est pas une obligation mais un droit alors j'ai le droit d'en finir si je veux. La vie n'est pas précieuse pour moi, elle ne vaut pas le coup d'être vécu et l'être humain me dégoute tellement (guerre, viols, meurtres, maltraitance envers les animaux, pouvoir, corruption, pollution ect ect... qui viendra me contredire de toutes ces horreurs ??). Je ne me considère pas à part, je fais parti de ce que je décris plus haut, je ne suis qu'un pauvre être humain misérable.

Je n'ai jamais été heureux dans ma vie et je ne le serais jamais.
- Je suis borderline, ce qui est un enfer à chaque seconde qui passe
- Je cache ce mal être à tout le monde car je suis dans l'incapacité totale d'en parler et ça ne risque pas de changer
- J'ai des manques énormes dans ma vie, pas d'adolescence, pas d'amis, pas de copains
- Manque de confiance en moi qui m'empêche de faire quoi que se soit
- Je suis moche physiquement en plus
- J'ai la justice et les impôts au cul alors que je suis totalement irresponsable de mes actes
- Je devrais payer toute ma vie vu ce que je gagne et vu comme on me saisi tout ce que j'ai et vu comme on me met la pression
- J'ai en plus peur de faire de la prison ferme, ce qui me détruirait complètement

Alors je n'ai plus aucune raison de vivre, je veux simplement en finir avec ma vie et avec ce monde. Je n'ai plus aucun espoir pour moi et chaque jour qui passe m'enfonce un peu plus dans le désespoir et la folie. Aujourd'hui je dis stop, j'ai assez souffert.
Pourquoi j'écris tout ça ? Ben parce que je ne veux pas mourir mais seulement arrêter de souffrir et la seule solution pour cela, c'est de ne plus vivre. Un bout de moi me dit que je dois vivre et bien sur que je voudrais vivre et être heureux mais c'est impossible.
J'ai tellement peur de la douleur que je ne peux pas me tuer alors je suis bloqué sur cette maudite planète.
Un jour, j'ai bu tellement d'alcool et pris tellement de somnifères que je crois avoir perdu connaissance pendant quelques heures. Malheureusement, j'ai repris connaissance ! J'aurais tellement préféré mourir cette nuit la ! Maintenant, mon corps est trop habitué et même avec une immense dose d'alcool et de somnifères, je ne meurt pas pour mon plus grand désespoir. (alors que des gens qui n'ont rien demandé meurent, merci Dieu, tu sembles prendre plaisir à nous faire souffrir mais tu n'existes surement même pas pfffff)
J'ai pleins de somnifères différents alors je pense que si je prenais tout d'un coup, je pourrais peut être y rester. Malheureusement, les médecins ne veulent jamais me prescrire du Rohypnol, cachet qui mélangé aux autres cachets, permettrait surement d'en finir pour de bon

Je n'ai absolument rien à perdre et quand on est si bas avec des problèmes non seulement psychologiques mais aussi financier, je ne vois pas trop ce qu'on peut faire à pat fuit !
Personne ne peut rien pour moi, ma vie est un enfer et je suis prisonnier de cet enfer

Merci de m'avoir lu

Hors ligne

 

#2  20270

Re: Envie d'en finir avec la vie

Bonsoir

Bien sur vous êtes libre de faire ce que vous souhaitez de votre vie. La supprimer ou la vivre.
La vivre c'est pas si mal en fait. C'est plutôt court, rarement plus de cent ans, et vous en avez deja fait un bout. Essayez de faire le reste vous verrez bien.
Laissez Dieu faire ce qu'il a envie, et vous avant de vous autorisez a mourir, vivez le reste de vos années.


"Parle si tu as des mots plus forts que le silence"
  Euripide
» Astuce : utilisez le mur des tags pour découvrir de nouveaux sujets !

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste et coach à Bergerac - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2007-2011Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du coaching, du développement de soi, depuis 2007. Posez vos questions aux psychothérapeutes, préparez une thérapie, discutez de vos expériences psy. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2007-2013

création de sites Internet @ Bergerac©2013 Buzzistic | contacts

  • haut de page