Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Un an et demi de double vie ...
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Un an et demi de double vie ...

#1  37078

Joyce33
Nouveau membre
Pas de photo !

Un an et demi de double vie ...

Bonjour,

j'aimerai faire court mais l'histoire est pleine de rebondissements et de trous.
J'écris car je suis perdue ...

En préambules, c'est un homme qui m'a énormément menti.

Mensonges par dessus les mensonges, quels que soient mes façons d'aborder le problème. Je n'aime pas le mensonge, ça me met mal à l'aise, je ne le comprends pas.. Je préfère une bonne vérité qu'un mensonge. Alors là, tout ce temps ... J'ai eu de multiples versions, ça m'a épuisée ... Il voyait que ça me mettait mal mais "il n'y arrivait pas" à dire la vérité des faits (que je pense ne toujours pas connaitre), il brode, me retourne le problème, m'a accusée de poser des questions, ou de ne pas en poser de suffisamment claires, il m'a accusée de l'avoir obligé par mes attitudes à lui mentir...

Il y a un an et demi je rencontre un homme de mon age, qui vit chez son ex femme dit il, qui a deux enfants. Il me dit que cela fait longtemps qu'ils parlent de séparation ... Je reste dubitative, je me laisse charmer, il est très disponible (alors qu'elle ne travaille pas) je ne lui accorde rien en deux mois tant qu'il n'est pas parti du domicile (sans lui dire, simplement pour me préserver, prendre le temps de le connaitre).

Il part du domicile et là ça se corse.

Décembre, il emménage dans son nouvel appart. Elle me cherche sur des réseaux sociaux, j'apprends qu'elle passe chez moi, j'ai des appels anonymes, je lui en fais part à lui et lui demande ce qu'il se passe, si la séparation est plus compliquée que prévu ...
Je tiens à dire que tout le long, j'ai voulu lui donner confiance. C'était un choix, le choix pour faire une histoire saine, qqch comme ça.
Je voyais bien qu'il n'était pas en super forme j'ai accepté ça, me disant que c'était surement normal en post-rupture.

Décembre donc, il ne me parle jamais de rien. Il ne voit apparemment jamais ses enfants, n'aurait jamais de contacts avec elle, et puis si tous les jours pour les meubles, il ne s'installe pas vraiment chez lui, et surtout, j'ai une douleur aux cervicales qui se réveille et qui ne m'a lachée que quand je l'ai quitté ...

Fin décembre, car je sais cet homme amoureux de moi et je le suis de lui, car je suis confiante, en moi même et en lui, je lui propose "je n'aime pas le mensonge, tu dis que toi non plus, alors je vois que pour toi il est difficile de me parler de ce qu'il se passe dans ta vie (il s'émouvait aux larmes quand le sujet était abordé), je propose qu'on se mette ok, je ne te pose aucunes questions et quand tu seras prêt, quand tout sera calé tu m'en parleras". Et là, il refuse "non je ne veux rien te cacher, je te dis tout" (un an et demi plus tard je ne sais pas tout du tout, à part qu'ils couchaient ensemble à cette période déjà, ce qui ne m'a pas trop étonnée).

Réveillon de janvier, il précipite une rencontre avec sa famille, il ne me parle pas pendant cette rencontre, sa famille non plus, je le vis très mal, je me sens potiche, je lui dis. Il refuse d'en parler allant quelques mois plus tard jusqu'à me dire que je lui "cause des problèmes qu'il n'a pas". Jamais je n'ai rencontré ses amis ou qui que ce soit, sauf ses enfants. Je lui ai dit que je souhaitais d'abord connaitre un peu mieux ses proches quand il m'a demandé qu'on s'installe ensemble, c'était en février, rien n'a suivi.

Janvier je travaille beaucoup. Il faut savoir que toute cette période nous étions toujours ensemble ou presque, quand nous n'étions pas ensemble c'est quand la tension était insoutenable et que j'avais besoin de prendre l'air. Lui me collait ...

Février mars, je rencontre ses enfants. Il parle d'elle à la moindre occasion, mais jamais franchement. Du genre il m'attribue des pensées sur elle, il dit "tu penses à elle arrete" quand je parle du programme TV... Insupportable de lire si clair en lui. Je me contiens autant que je peux et lui parle de toutes les façons possibles.

avril il découvre que son ex l'a trompé quand ils étaient ensemble et fait une scène de jalousie, un truc super bizarre qui ajouté au reste me fait péter un plomb, je reprends mes affaires et je refuse de le voir pendant plus d'un mois. Pendant ce temps il m'écrit des romans tous les jours, où de lui même il dit qu'il ne m'a jamais trompée, que je suis jalouse, qu'il ne m'a jamais menti, que je dois poser toutes les questions il répondra, ce qui n'arrive évidemment jamais.

Lasse, amoureuse, convaincue par ses sentiments, je remets cartes sur tables, en me disant que je sais bien qu'il a menti et trompé (mon corps me le disait, très étonnante expérience), mais que logiquemen s'il insiste comme ça ça devrait changer, il sait à quoi il s'engage (et en écrivant je me dis, moi j'espérais savoir à quoi je m'engagais). J'ai des mails de 10 pages où il me raconte des valeurs d'honnêteté, que je ne lui ai jamais trouvées depuis ..

Période deux, il a surement rompu car c'est effectivement plus simple entre nous, sauf que, contre toute attente, je me prends un contre coup, je doute de lui, je doute d'elle, je pleure beaucoup. Nous n'arrivons plus du tout à parler. Il m'a dit ensuite qu'il ne voulait ne jamais revenir sur  notre passé, "pas de nouveaux mensonges mais pas éclaircur les anciens non plus", alors qu'ils avaient encore de l'effet (elle me harcelant pendant les vacances d'été ... lui m'engueulant quand je lui dis "écoute son attitude n'est pas normale si ça fait un an que vous avez rompu, que se passe t'il ?", il recommence la mauvaise foi ... son beau père l'appelle pour lui dire qu'il n'aime pas ses enfants (!), que la rupture est trop brutale ...).
J'ai depuis, à force de poser des questions, de recouper etx, appris que quand il vivait avec elle ils étaient bel et bien ensemble, qu'il n'avait pas envie de la quitter, qu'il s'est forcé (à la quitter) pour être avec moi, que c'est une preuve d'amour envers moi (ce avec quoi je ne suis pas ok), qu'il avait "le droit" de la voir et de coucher avec, qu'il pensait que je ne voulais pas qu'il la voit (je n'ai jamais rien dit ni pensé de tel) etc. Qu'en fait il est parti très brutalement et que les discussions ont suivi son départ du domicile au lieu de les précéder ...

Septembre je deviens dingue. Je suis fatiguée. Un jour je dors, il me réveille pour me dire qu'elle a enfin trouvé du travail. Je lui dis que ce n'est pas une raison pour me réveiller ...

Le lendemain il m'envoit un mail où il dit avoir trompé tout le monde mais il refuse d'en parler avec moi, je le quitte. A ce moment là je suis sonnée mais déterminée, j'ai fait le tour de l'histoire, rien n'avance, il demande beaucoup et ne donne rien, rien n'est clair, je me fait sermonner au moindre truc, je n'y comprend rien et je n'ai même plus envie de comprendre.

Il ment, ment, ment ... M'envoit 200 mails de parfois plusieurs pages en trois mois, où il est en ocolère contre moi, ou triste, ou se traite d'idiot, ou me raconte ses ressentis de l'époque (c'est indigeste les ressentis..), impossible pour moi d'avancer. Il refuse de me donner un bout de réponse, il me coupe la parole, ne répond ni oui ni non à mes messages à moi, me laisse ses meubles ...
5 mois plus tard, on y est encore, il demande le pardon (moi je trouve qu'il l'exige : il me fait la leçon sur ce qu'est pardonner sans me donner les moyens de comprendre).
Je suis fatiguée, encore. Je me sens affaiblie par sa façon d'insister, de nier ...

Je me demande ... Pourquoi il s'accroche à moi. Il est retourné la voir même s'il le nie, car il a découvert en fouillant chez elle qq jours après notre séparation (alors qu'il disait ne plus la voir du tout) qu'elle le trompe depuis très longtemps ... Et que ça l'a "libéré" de savoir. Quand je pose des questions sur notre histoire à nous deux, il me parle d'elle, de ses ressentis à lui, voire de leur histoire (il l'a trompée aussi et je serai la seule à le savoir).

Pour moi l'amour est bienveillance ... J'ai l'impression d'avoir trahison sur trahison. "je ne pourrai pas t'être infidèle CAR je t'aime", les paroles creuses, la double vie, l'impossibilité d'avoir des réponses, de donner du sens au puzzle ...

Au début, je ne me sentais pas spécialement atteinte par la trahison charnelle. Je crois que je l'avais sentie (j'en suis sure même), je fermais les yeux en me disant que leur séparation était en cours, que je pouvais lui faire confiance.. Et en fait, lui a jugé que je l'avais quitté à cause de ça (alors que c'est pour les mensonges continuels, la manipulation), donc il m'en a parlé pendant des semaines et des semaines, je lui demandais d'arrêter que cela me faisait du mal, il continuait "non, j'ai été trompé alors je sais ce qu'il peut te faire du bien de savoir", et maintenant, cela est devenu une obsession pour moi, de savoir, ce qu'il se jouait à ce moment là, où, quand ... Parfois je cède et je pose les questions ... EN 5 mois j'ai eu droit à "jamais chez moi car j'ai des principes", "4 fois avec capote sans l'embrasser", "pas si souvent que ça", "4 fois chez elle 3 fois chez moi", c'est l'horreur, rien ne tient, je n'ai aucunes réponses, rien ...

Je ne le comprends pas. J'ai l'impression que jamais mes besoins ne sont entendus. Je sais que c'est égoïste, mais j'ai tellement fait attention à lui, à ses enfants, à faire en sorte que les choses se passent au mieux pour tout le monde, respecter son silence tout en manifestant mon désir de dialogue, entendu des tas de discours ...
J'ai surement des torts, lesquels ?
Il a soutenui très longtemps aller la voir car ça se passait mal entre nous, or il allait la voir avant que ça se passe mal entre nous ... C'est ça que je n'aime pas précisément, cette façon de retourner le truc, de se déresponsabiliser tout le temps, c'est en ça qu'il me fait un peu peur, comme si qqch ne tournait pas rond, et je ne sais pas quoi, il dit "ça" n'arrivera plus jamais, mais de quel "ça" parle t'il ...

Je crois que j'ai besoin de savoir si cet homme est un homme bon, ou pas ..
Si dissimuler est sa mentalité, ou si cette façon de faire peut trouver du sens dans un moement particulier de vie.
j'ai besoin de savoir si je peux encore lui faire confiance ...
Je me sais capable de beaucoup donner, je ne veux pas donner à perte en quelque sorte, j'ai besoin d'une garantie autre que "je te promets car je t'aime", la confiance a trop été abusée sur cette parole ...

Merci d'avance

Hors ligne

 

#2  37082

Re: Un an et demi de double vie ...

10h45 :première lecture
10h54 : je reprends point par point votre écrit.

Votre relation semble avoir démarré sur des faits déjà non clarifiés. Vous avez tenté de résister
et comme vous le dites, vous vous êtes "laisser charmer" alors que vous étiez "dubitative".
Votre relation a donc commencé sur un accord tacite de " je te mens et tu fais semblant d'y croire" ou "je te mens et parce que je te séduis tu acceptes mes mensonges" ...

Vous avez fait preuve d'empathie, en le laissant gérer sa peine et son jardin secret à son rythme.
Monsieur semble pour sa part, ne pas réussir a gérer tout simplement ses désirs, ses amours, son passé et son avenir.
Mais le fait-il de façon consciente ?
Peut-être ne parvient il pas à faire le deuil ?

Vous semblez en quête d'une totale harmonie et transparence.
Votre écrit pourrait laisser penser que vous avez déjà été trompée quelque part... et que c'est exactement ce dont
vous avez peur. En somme, vous savez ce que vous désirez et ce que vous ne voulez plus. Mais au tout début de votre relation, vous saviez également que la relation de ce Monsieur avec sa femme n'était pas claire.

Il semble donc se jouit un conflit entre vos désirs, vos attentes, et vos actes.

La première question que vous pourriez vous poser, serait celle de la raison pour laquelle vous vous êtes engouffrée dans cette relation "dubitative".

La naissance de votre amour n'a pas mis un terme à l'ancien, car oui, on peut aimé deux personnes de façon très sincères.

Vous avez le droit de ne pas l'accepter. Lui, de son côté à probablement pensé qu'en la quittant, vous le comblerez.
Mais une des questions qu'il ne s'est probablement pas posée, est celle de ce qui chez lui, "restait" comme un manque...

Lorsque de votre côté vous avez mis un terme, comme un enfant, il vous a laissé un bout de son histoire, ses
meubles. Ce Monsieur ne semble pas parvenir à terminer ses "histoires". Peut-être a t il subit un deuil pendant son
enfance ou un traumatisme coupant net, la continuité d'un plaisir acquis.

Vous n'y pouvez rien.

Il serait utile pour lui qu'il entame une thérapie afin qu'il puisse se comprendre, vous exprimez son incapacité à vous transmettre les éléments pour comprendre, mais les a t il seulement ?

Vous écrivez :
Je me demande ... Pourquoi il s'accroche à moi.

Et je vous retourne la phrase :
Qu'est ce qui fait qu'aujourd'hui, vous m'écrivez à son sujet ? A quoi répond-il chez vous ? Pourquoi de votre côté vous continuez à chercher à comprendre ? Et enfin, pour quelle raison ne mettez vous pas un terme définitif à vos réponses ?

Vous n'êtes pas obligée de lire ses mails, n'êtes pas obligée de répondre à ses coups de téléphone.
Qu'en pensez vous ?
Cela serait il vivable, acceptable pour vous de ne plus donner suite ?

Si tel n'est pas le cas, peut-être serait-il bon pour vous que vous vous fassiez aider également pour faire le deuil de cette relation envahissante et parvenir à exprimer clairement le "stop" qui vous permettra de ne plus souffrir.

Vous dites ne pas avoir de réponses, relisez vous, vous en avez !
Ce que vous ressentez est une réponse en soi :

"EN 5 mois j'ai eu droit à "jamais chez moi car j'ai des principes", "4 fois avec capote sans l'embrasser", "pas si souvent que ça", "4 fois chez elle 3 fois chez moi", c'est l'horreur, rien ne tient ..."
Je ne le comprends pas. J'ai l'impression que jamais mes besoins ne sont entendus."

De votre côté, il serait bon que vous fassiez le point sur vos désirs justement, sur vos attentes toute seule, ou accompagnée d'un thérapeute proche de chez vous.
Cela vous permettrait de vous autoriser, mais également de percevoir ce que chez lui vous êtes aussi.
Car l'on perçoit souvent chez l'autre, ce que l'on ne peut s'admettre à soi-même.

En d'autre terme, en l'aimant, VOUS vous êtes trahie sur vos attentes.

En quoi cela vous a été utile ? C'est une question que je pense essentielle dans votre parcours de vie.
Votre quête de vérité s'adresse à qui ?

"Je crois que j'ai besoin de savoir si cet homme est un homme bon, ou pas .."

Personne n'est ni bon ni mauvais, tout le monde existe avec ses besoins, ses mécanismes, ses défenses, son parcours, ses désirs.
Aucun professionnel ne pourra s'autoriser à émettre un "profil" sur un discours tenu par un autre individu.
Une question qu'il serait bon que vous posiez serait la question de votre désir d'engagement et de garantie.

L'amour est comme la vie, ne peut-elle pas s’arrêter de battre au détour d'un instant ?
N'est-ce pas justement parmi les beautés qui lui sont admises, le désir d'être aimé et d'aimé l'autre qui domine à

chaque instant ?
Même si la confiance que l'on s'accorde et que l'on accorde à l'être aimé est essentiel dans le désir, doit elle en

être l'unique richesse, l'unique essence ?

Si tel est le cas, pourquoi ?
"Vous dites : j'ai besoin de savoir si je peux encore lui faire confiance ..."
Qu'avez peur de perdre ?
Si une autre blessure narcissique fait écho en vous, peut-être serait il bon d'y mettre un terme en consultant

avant de vous autoriser et de ne pas "VOUS" y perdre...
11h53 fin de mes pistes.

Bien à vous, bonne continuation.
Christelle Moreau
06 41 71 47 85


- Pensez à rechercher avant de poser une question.

psy en ligne : liens

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page