Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
silence radio après rupture
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

silence radio après rupture

#1  35317

chiara10
Nouveau membre
Pas de photo !

silence radio après rupture

Bonjour;
J'aimerais savoir à quoi correspond le silence radio d'un homme avec qui vous avez rompu. Pour expliquer brièvement la situation, notre relation a connu de nombreux problèmes dûs à une vision différente de la vie en couple. Il était égoïstement très attaché à son bien être personnel, et sa famille refusait de changer leurs relations exclusives pour y inclure sa compagne et son enfant. De mon côté, je ne conçois pas la vie de couple sans le partage, des choses agréables et des relations familiales comme des contraintes, que l'on doit assumer à deux, dès qu'il s'agit de vivre sous le même toit... Mon ami préférait sa "liberté" malgré sa demande de former un couple et de vieillir ensemble, mais dans une certaine solitude pour lui quand j'assumais seule les contraintes de la vie quotidienne avec un enfant et un chien, sans avoir le droit d'être considérée par sa fille qui n'a eu que dédain et indifférence pour la compagne de son père et leur vie commune, durant notre relation de 3 ans....
Bref, ayant des visions de la vie à deux différentes, cela a engendré beaucoup de conflits et de discussions entre lui et moi, pour aboutir à une demande de sa part de vivre chacun chez soi et de ne se voir que de temps en temps, en laissant à l'autre sa "liberté" de vie..... J'ai refusé cette "solution" qui pour moi n'était en rien une évolution du couple, mais une façon de ne pas du tout s'impliquer dans une vie à deux.
Depuis, Monsieur refuse tout contact, ne répond à rien, et me laisse "gérer" seule toutes les conséquences de la séparation.
Je n'ai pas de regret de la rupture, car la vie telle qu'il me la proposait n'était pas du tout celle qui ma plaisait, mais ma question est la suivante : comment peut-on partager le quotidien d'une femme que l'on dit 'aimer' à la folie, lui promettre monts et merveilles, partager son toit avec son fils ado et nouer des relations avec ma famille, et d'un seul coup, brutalement, faire comme si tout cela n'avait jamais existé, et ignorer tout et tout le monde, ne pas s'inquiéter de ce que deviennent ces personnes, et agir avec indifférence la plus totale avec une femme à qui on a dit les plus belles déclarations d'amour, et à qui on a dit être si malheureux du silence des autres......ses enfants l'ignorent, et il en est malade. Son "ex" ne lui jette meme plus un regard, et il trouve cela odieux. Pourtant il me fait la même chose. Même pire, car pour l'accueillir chez moi, je m'étais débarrassée de beaucoup de meubles afin qu'il puisse avoir la place d'y mettre les siens, et se sentir un peu chez lui dans ma maison. Du coup, quand il a quitté les lieux, je me suis retrouvée pour moi et mon fils avec plus du tout de salon, du vide, et beaucoup de choses à racheter pour procurer à mon fils un logement décent.... J'ajoute que j'ai divorcé pour me rendre libre pour cette personne, car bien que mon mariage était, après 15 ans, terminé, je ne voulais pas "tromper" le père de mon enfant. J'ai fait les choses "proprement", pour que tout soit clair pour mon nouveau compagnon, pour mon ex-mari, pour mon fils, et pour moi. Durant ce temps où j'ai assumé seule le divorce et tous les problèmes qui vont avec, Monsieur "soldait" une relation précédente en douceur, en continuant de partager beaucoup de temps avec son ex, et en acceptant ses cadeaux, et des soirées en tête à tête avec l'ex en question, sans jamais se demander ce que j'en pensais.... Quand j'ai demandé qu'il arrête cela, il n'a pas compris ma réaction, et m'a accusée de lui rendre la vie impossible.... quand je me débattais dans une situation beaucoup plus difficile et problématique que la sienne, et que je ne sortais pas le soir avec un autre homme que lui.........bref, aucun respect, aucune considération, ni pour notre couple, ni pour moi. Par la suite, sa fille a décrété que son père manquait de 'liberté' avec moi et m'a carrément zappée de sa famille, en menaçant son père de ne plus jamais le voir s'il lui demandait de m'intégrer à leur cercle familial et s'il lui parlait de moi... Je précise qu'on ne se connait pas, et qu'elle n'a rien à me reprocher, juste d'avoir dit stop à son père quand il faisait n'importe quoi...
Voilà. Aucun regret donc, de cette rupture, si ce n'est la désillusion et la colère d'avoir cru que c'était possible. L'estime de moi, et le moindre des respects a fait que je n'en puisse plus de ces personnes et de leur façon de concevoir la place du conjoint dans leur couple et dans leur famille.
Mais la haine ne fait pas partie de ma vie, et j'avoue ne pas comprendre que du jour au lendemain, mon fils et moi, n'existions plus du tout pour lui, qui a partagé, durant 3 ans, notre quotidien. J'ajoute que c'est lui qui est venu à ma rencontre, et a souhaité que notre couple se forme, car je n'étais pas dragueuse. Je suis une maman, et je fais attention à ma vie et aux personnes que je présente à mon fils. Cet homme a voulu me séduire, m'avoir comme conjointe, et vivre avec nous. POur en arriver là.... je ne le comprends vraiment pas.
Merci de vos lumières, si ce comportement peut s'expliquer.

Hors ligne

 

publicité

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page