Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
maltraitance parentale et familiale
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

maltraitance parentale et familiale

#1  35221

patate
Nouveau membre
Pas de photo !

maltraitance parentale et familiale

Bonjour,
Alors voila, mon cas est peut être l'un des plus compliqué sur le forum, je ne suis jamais allé voir un psy et suivi une thérapie régulière sur le sujet, de peur peut être d' être détruite .. mais en fait je pense ne pas avoir le courage en réalité de me construire une vrai personnalité. Peut être que je me suis fait un mauvais avis en lisant des articles sur internet, mais actuellement je ne pense avoir une vraie personnalité, d'ou mon pseudo, et ce qui me le prouve au quotidien et en l' occurence actuellement, c'est que je vis une situation ou je devrai tapper du poing sur la table pour me défaire de mes parents et que je n'y arrive pas.. par faiblesse ou lâcheté.
Pour moi mes parents sont des parents fouettards. Ils m'ont nui plus qu' aider, quelque soit leurs intentions. Leurs actes envers moi ont fini jusqu'à l' inhumain, la violence, la maltraitance alors que j'étais mineur. Ils ont fait perduré cette situation jusqu'à mes 19 ans. Croyant que le problème venait de moi.. ou essayant de m' en persuader.. croyant qu'ils changeraient j'ai voulu parler avec eux.. et me suis disputée à maintes reprises sur leur comportement envers moi.. sans aucun résultat.
J'ai fini par décider de m' éloigner définitivement du cocon familial comme on dit, et qui pour moi n'est qu'un noeud de vipères.. après avoir échoué mes études à l' âge de 24 ans.
Depuis je suis passées par diverses phases. Eloignement de 300 km de ma famille pour essayer de faire ma vie, et ça a marché avec le recul, j'ai fini par reprendre des études que j'ai réussi, et travailler même si dans la précarité. Pendant tout ce temps mes parents étaient absents, ma mère a tenté de m' aider un peu financièrement et a coupé les vivre ma dernière année.. Cela ne m'a étonné d' eux.. connaissant leur névrose et leur méchanceté envers moi.Maintenant je ne leur demande plus rien. Et si l' argent avait été une époque un moyen de m' attacher à leur coupele, maintenant ce n'est plus le cas. Maintenant, je me suis éloigné encore plus. J'ai essayé d' expliquer à ma mère que je voulais m' éloigner d'eux mais elle ne comprend pas. Celle ci m' envoit des sms pour tater les terrains, et maintenant des courriers à recommander. Je ne peux plus souffrir mes parents, et ne vous inquiétez pas.. ce n'est pas de l' amour qui me lie à eux mais plus un mélange de haine, de pitié, et d' impuissance.

Pour moi tous les prétextes sont bons pour leur excuser les fautes que pour moi ils ont commis.. vu que pour l' instant je suis la seule à reconnaître. Peut être pour cela d' ailleurs que je suis aussi dans ce cercle vicieux. Quoiqu'il en soit, j'ai porté plainte en pénal  pas contre eux.. mais d' autres personnes qui s' étaient interposées entre temps et m'ont fait du mal aussi.

Comme si c'était devenu un vase communiquant .. pour que tout le monde s'en donne en coeur joie.
Aujourd'hui je suis quelqu'un de méfiant, incapable d'avoir des relations normales, quand je dis normale c'est que j'attends, j' exige beaucoup trop des gens qui sont effrayés par mes attentes.. j'attends une honnêteté implacable, une franchise à toute épreuve, une loyauté sans faille.. que personne ne peut me donner évidemment car je calcule le moindre faux pas, ne serait ce pour moi le signe. qui me conforte dans ma situation de rester seule.
En fait, je suis l' éternelle déçue et insatisfaite. Dans le monde du travail, je n'arrive jamais à prendre ma place, j' oscille entre le rôle du révolté qui critique constamment son patron et celui du bouc émissaire lorsque je n'arrive pas à trouver la juste mesure et essaie de m' effacer pour ne pas me créer des problèmes supplémentaires. De peur de perdre mon travail je suis prête à devenir transparente.. car en plus j'ai un fils (pas la peine de dire que je l'ai fait seule car ne croyant plus en l' amour et de peur d' être déçu) et je ne peux me permettre de ne pas travailler ou de changer de travail lorsque j'en décroche un.
Je ne sais pas quoi faire de ma vie ou comment faire avec ma vie. Je suis déprimé par cette situation et n' arrive pas à trouver d' issu que dans les extrèmes, n' arrivant jamais à trouver de juste milieu ou d' équilibre.
J' ai peur de me séparer de mon fils à mon insu, toujours angoissé de m' impliquer affectivement, ou de perdre les gens que j'aime du jour au lendemain ou dans des circonstances dramatiques.. je me dessers plus que je me suis utile.. dans l' indifférence générale. Quels conseils à me donner je n'ai aucun recul sur ma situation.

Hors ligne

 

publicité

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page