Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Où est réellement le problème ?
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Où est réellement le problème ?

#1  34897

Bim1
Nouveau membre
Pas de photo !

Où est réellement le problème ?

Nous étions un couple vivant chacun chez soi depuis novembre 2010.
Elle 36 ans, séparée du père de ses enfants (7 et 8 ans) quelques mois après la naissance de leur 2e enfants.
Moi, 50 ans, divorcé et père d'une fille de vingt ans.
Je dois dire que mon divorce est un de ses trop rares divorces réussi, puisque la qualité des relations entre mon ex-femme et moi-même ont permis de garder à ma fille un excellent équilibre.
Les rencontres avec mon amies et mon ex-femme ont toujours été des plus agréables.
Les raisons de la séparation de mon amie avec le père des enfants, étaient qu’en plus d’être disons "tyrannique", il était devenu plus ou moins violent (je suppose sans en avoir la certitude qu’il l'avait frappé).
C'est un homme qui pratique aisément sur elle (selon les propres explications de mon amie) le rabaissement (même devant les enfants), les insultes (toujours devant les enfants) et la manipulation etc.
Pendant des mois, alors qu'ils étaient en couple, elle a subi ses actes et paroles destructrices.
Au cours des mois passés avec elle je me suis rendu compte qu’il a toujours une emprise sur elle.
Elle craint ses réactions et craint même ses paroles et n'ose pas s'y opposer.
Soit disant que si elle s'oppose à lui, il risquerait de ne plus venir pendant des semaines voire des mois, (ce qu'il a déjà fait) et qu'elle tient à ce que les enfants voient leur père
Depuis quelques mois pour des raisons de facilité, suite au déménagement de mon amie en août dernier.
Elle avant accepté qu'il vienne chez elle pour voir ses enfants, et même de dormir chez elle pendant ce temps elle venait chez moi.
En effet 250 km les séparaient, distance qu’il faisait en voiture avec les enfants et le plus souvent de nuit avec des retours fréquents en plein milieu de la nuit.
J’ai accepté cet état de fait parce qu’effectivement pour la sécurité des enfants et par commodité c’était préférable...
Ce qui ne l’empêchait pas de critiquer régulièrement la façon de vivre de mon amie et même de faire des réflexions plus que désagréables sur leur mère devant les enfants.
Depuis environs huit mois, il s’est rapproché à une quarantaine de km, et selon les dire de mon amie il fallait lui laisser quelques semaines pour trouver un logement pour qu’il puisse y accueillir les enfants chez lui.
Les réflexions et critiques continuaient (y compris sur moi-même d’après les paroles rapportées par les enfants)… Sans qu’elle ne réagisse vraiment.
Mais il continuait (et continu) à venir vivre chez elle ses jours de congés.
De plus sa proximité fait que maintenant il vient en moyenne 2 fois par semaine !!
Il est chez elle comme chez lui !!!
Et les quelques fois ou je l’ai rencontré visiblement ça ne lui plaisait pas que je sois là. (Un comble !)
Ce qui, évidemment, provoqua dans notre couple de multiples discutions houleuses parce que je n’acceptais plus cette situation. J'ai tenté d'expliquer à mon amie que nous ne pouvions pas construire notre couple avec sa présence quasi permanente. Et qu'elle lui permettait (même involontairement) de prendre une place qui n'était plus la sienne et m'empêchait, moi, de prendre la mienne !
Outre le problème posé pour notre couple, le problème pourrait, à mon avis, être plus grave pour ses enfants, qui (à leur point de vue) ont papa et maman à la maison et par voie de conséquence  c'est moi qui deviens l'étranger !!
Et elle me quitta fin avril après une dispute assez forte entre nous à ce sujet.
Ses raisons invoquées, toutes plus nulles les unes que les autres, n’étaient en fait que des excuses qu’elle se donnait.
Et surtout elle disait qu’elle acceptait cette situation pour le bien de ses enfants
Nous nous sommes remis ensemble fin mai, parce que malgré tout nous nous aimons en tout cas c'est ce que je pense...
Nos discutions à ce sujet, étaient plus calme, et elle reconnait le bien-fondé de ce que je lui dis... mais ne fait rien ! Elle reconnait la difficulté de la situation mais ne fait rien sous prétexte qu'elle n'a pas d'autre solution pour que les enfants profitent de leur père.
Je lui ai proposé de rencontrer un psychologue en lui proposant à y aller avec elle, parce que peut-être que c’est moi qui aie tort de ne pas accepter cette situation, je n'ai pas la prétention d'être infaillible ni d'avoir la science infuse.
Un professionnel lui dirait peut-être mieux que moi comment gérer cette situation.
Et surtout un professionnel ferait ressortir les causes réelles de son comportement qui sont à mon avis plus profondes.
Elle était d’accord avec moi sur cette proposition, car elle reconnait avoir des problèmes. Entre temps malheureusement les visites du père n’ont pas diminuées, bien au contraire.
Et, il y a 15 jours, le week end, les enfants étant en vacances dans la famille de mon amie, elle et moi passions un agréable week end chez moi.
Je ne sais pas vraiment pourquoi mais le comportement de mon amie ou ses attitudes m'ont mis un doute en tête. Doute que je suis allé vérifier, en me rendant chez elle (avant d'en parler je voulais  être certain de ce que j'avancerais, pour ne pas accuser sur des suppositions)
Effectivement, il a passé le week-end chez elle et là les enfants ne n'étaient plus une excuse à sa présence !!!
Nous nous sommes disputés et je lui ai reproché qu'elle ne pouvait pas ne pas être au courant, j'ai tenté de lui faire comprendre que petit à petit il s'installe chez elle, puisque maintenant il vient même quand il n'y a personne !!
Elle est encore partie et cette fois définitivement en me reprochant d’être allé chez elle.
Ses 2 arguments pour notre rupture c'est de l'avoir "espionner" et de l'avoir traité de menteuse.
Dans son dernier mail d'explication d'une part elle avoue qu’elle a peur du père de ses enfants ensuite elle me dit qu'elle ira quand même voir un psy parce qu'elle est consciente qu'elle a des problèmes à régler (avec lui entre autre) et qu'elle n'était pas fière de réagir comme elle l'a fait (envers moi).
Je suis persuadé qu'elle n'ira jamais voir un psy tout simplement parce qu'elle a peur d'affronter ses peurs.
Je pense aussi qu'une partie de ses problèmes est qu'elle a, tout simplement, beaucoup de mal à tourner la page avec son passé.
Par exemple elle tient absolument à rester "ami" avec ses ex, même avec un qui l'a quitté parce qu'elle avait des "valises trop lourdes à porter" (en parlant de ses enfants et du père) comme quoi l'histoire se répète...  Je lui ai d'ailleurs souvent répété que les "ex" n'amènent jamais rien de bon dans un couple, et que personnellement je n'appréciais pas du tout ce genre de relations soi-disant amicales. Le seul ex dont  j'acceptais la présence est le père des dans enfants parce que justement il est le père des enfants place que je ne voulais absolument pas prendre. Cette "règle2 sur les ex je me l'appliquais d'ailleurs à moi même !!
Maintenant, une des (nombreuses) hypothèses qui me viennent à l'esprit c'est qu'en fait elle n'a pas fini son histoire avec cet ex. Elle se rattache à des souvenirs révolus, et même si elle sait qu'ils ne feront plus rien ensemble, elle se cramponne à un tout petit espoir dans cette relation qu'elle, elle n'a pas terminée. Et que la "présence" du père de ses enfants et de tous les problèmes que cela implique, lui donnait, entre autre, une soupape de sécurité vis à vis de moi puisque je me focalisais sur lui et lui permettait de conserver" son petit jardin secret" avec l'autre.
C'est une rupture que j'ai évidemment du mal à accepter parce que tout nous souriais en dehors de tout ça.
Tout ceci, m'amène évidement à  me remettre en question, et surtout à me poser une multitude de questions!

Ai-je eu tort d’être aussi intransigeant et de ne pas accepter cette situation ?
Ai-je eu tort de lui proposer d’aller voir un psychologue même si j'y allais avec elle ?
Ai-je tort de dire que ce n’est pas bon pour ses enfants, qui voient leurs parents tout le temps ensembles et sous le même toit ?
Ai-je tort de dire qu’il a toujours une emprise sur elle ?
Ai-je eu tort d’aller vérifier mon doute en allant chez elle ?
Ai-je eu tort de ne pas accepter ses ex ?
Et pourquoi être aussi intransigeante avec moi et aussi laxiste avec lui ?
Et pourquoi rompre avec moi plutôt que de régler ses problèmes puisque j’étais là pour l’aider ?

Et des tas de questions encore se posent à moi mais il serait trop long de toutes les énoncer.
Merci d’avance de bien vouloir m’éclairer.

Hors ligne

 

#2  34921

Christelle Moreau
Psychanalyste, Thérapeute, psychodynamique
Avatar de ce membre Sur Facebook

Re: Où est réellement le problème ?

Bonsoir,

a écrit:

Ai-je eu tort d’être aussi intransigeant et de ne pas accepter cette situation ?

Vous avez raison d'avoir fait preuve de clarté sur vos désirs et votre réalité. Chaque personne est différente dans ses choix, ses possibilités d'adaptations, ses acceptations, ses partages et ses possibilités d'aimer et d'être aimée.
Éteindre vos rejets, vos craintes, vos douleurs et vos angoisses n'auraient pas été en phase avec votre personnalité et vos réel désirs, ce qui aurait de toute façon créé de très grosses tensions qui auraient éclatées sous formes très grosses pressions/colères...

a écrit:

Ai-je eu tort de lui proposer d’aller voir un psychologue même si j'y allais avec elle ?

Vous avez eu raison de lui suggérer de se faire aider avec ou sans vous.

a écrit:

Ai-je tort de dire que ce n’est pas bon pour ses enfants, qui voient leurs parents tout le temps ensembles et sous le même toit ?

Le principal pour des enfants, c'est encore une fois d'être clair, très clair, sur les possibilités du couple et de la famille afin que les enfants ne se créaient pas de fausses joies, ou aient trop d'attentes vis à vis du couples.
Un enfant à deux parents et sait que c'est par l'amour de ces deux êtres qu'il est né, c'est la raison pour laquelle, la présence de ces deux personnes dans un seul et même endroit lui est de toute façon bénéfique.

a écrit:

Ai-je tort de dire qu’il a toujours une emprise sur elle ?

Je ne suis pas elle, ni lui.

a écrit:

Ai-je eu tort d’aller vérifier mon doute en allant chez elle ?

Cela vous regarde.

a écrit:

Ai-je eu tort de ne pas accepter ses ex ?

Chaque personne est différente dans ses acceptations et ses partages, vous avez eu le mérite d'être clair dans vos choix et désirs.

a écrit:

Et pourquoi être aussi intransigeante avec moi et aussi laxiste avec lui ?

Peut-être par ce qu'une personne intelligente se sert de ses erreurs pour ne pas les réitérer...

a écrit:

Et pourquoi rompre avec moi plutôt que de régler ses problèmes puisque j’étais là pour l’aider ?

Peut-être parce que vous n'avez pas d'enfant avec elle et que devant la peur de la perte ( colère, mécontentement ) de ses enfants et devant la pressions de leur père, elle choisit la simplicité.
Peut-être ou pas... Elle seule le sait, peut-être qu'elle souhaite réitérer l'aventure et qu'elle espère que son rapprochement et ses nouvelles attentions vont faire de lui un homme différent...

Je vous signifie ceci, non pas pour vous faire souffrir, mais juste pour vous faire comprendre qu'aucune personne censée n'est en mesure de vous expliquer, vous aiguiller sur ce qu'elle a dans la tête, ce qu'elle pense et comment elle se projette, elle seule pourrait vous l'exprimer et je vous invite si vous aimez la clarté à mettre les pieds dans le plat, afin de SAVOIR pour enfin vous autoriser à faire votre deuil s'il le faut.

Bon courage dans vos futurs démarches.


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page