Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Une haine qui me fait peur : je pourrais tuer mon père.
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Une haine qui me fait peur : je pourrais tuer mon père.

#1  32260

Rianne
Nouveau membre
Avatar de ce membre

Une haine qui me fait peur : je pourrais tuer mon père.

Ce sujet, je l'avais déjà posté sur le site Doctissimo, là, on m'a dit qu'il s'agissait de maltraitance psychologique... mais ce ne sont pas des professionnels et a part me dire d'attendre de pouvoir me casser de la maison familiale, ils n'ont pas vraiment de solutions à m'apporter.

je me décide à parler de ce sujet qui me ronge depuis de nombreuses années... J'aimerais avoir vos avis, et surtout vos conseils. J'ai 19 ans et je vis donc encore chez mes parents. Si j'ai mon Bac cette année (ce qui n'est pourtant pas gagné), je vivrais donc enfin en appartement, seule, loin de ma famille !! Mais en attendant.. je voudrais résoudre ce problème avant de faire une connerie qui me couterait ma vie.

Voilà donc 10 ans que j'ai commencé a entretenir une haine pour mon père. Mais losqu'on a 10 ans on ne le montre pas, pour pas faire de peine. Pendant ma période Collège j'ai commencé a m'éloigner de lui, à l'éviter le plus possible. A détester les WE, puisqu'il était là.
Et depuis 4 ans c'est tout simplement invivable. Je le déteste. C'est comme si l'on vous demandait de vivre continuellement avec la personne que vous haïssez le plus au monde, n'est ce pas invivable ?

Vous allez me demander pourquoi je le hais à ce point et je ne pourrais même pas vous répondre précisément. Je dirais que je le hais pour tout :
sa façon de parler, de penser, de marcher, de courir, de rigoler, de regarder, de me regarder.
Il me fait pitié a tout points de vue. Il est très conservateur et il se croit encore a l'époque ou le père de famille avait les droits de vie ou de mort sur sa famille. ou qu'il puisse penser que ses enfants sont tels des Sims qu'il peut contrôler, bouger et faire obéir comme il veut.
Je déteste qu'il puisse penser qu'on lui obéit aveuglément comme des cons, je déteste qu'il soit sans-gène au point d'être aux chiottes sans fermer les portes, à se balader a poil même pas un slip devant nous sous prétexte qu'il va aller a la douche, je déteste qu'il nous donne des ordres alors qu'il est assis dans son canapé en lisant son journal, je déteste qu'il bouffe du fromage 4 fois par jour (matin, midi, gouter, soir) et vienne parader après qu'il est au régime, je déteste qu'il bouffe comme 15 et que nous, après, on mange soupe et salade un mois parce qu'il a bouffé le reste, je déteste qu'il décide si oui ou non j'ai droit de sortir et cela même si ma mère me l'a autorisé, je déteste qu'il invente des règles "de vie de famille" en 2 secondes sur un coup de tête comme "le Dimanche on va jardiner tous ensemble" sans qu'on puisse donner notre opinion, je déteste qu'il cherche à controler mon copain comme il peut nous controler et je déteste qu'il puisse penser que tout ça c'est normal.

Petit exemple qui ne date que d'hier, et ce qui m'a fait réagir à venir poster ici :

Hier soir il me demande de passer l'aspirateur dans le salon de l'appartement. Nous allions partir (Appartement que nous avions loué) alors j'accepte, sans raler ni rien, je prend l'aspirateur, je l'allume. Il me dit pose ton sac a main. Mais celui-ci ne me gênait pas, il était calé sur mon épaule, je lui répondre non c'est bon pas besoin. Et là, il me l'a arraché, il m'a tué l'épaule et il l'a envoyé balader loin le laissant se déverser sur le sol en criant "OBEIS !" comme si j'étais sa chienne. Je lui ai répondu "mais c'est quoi ton problème" il se remet a gueuler "Allé Obéis !" J'ai repris l'aspirateur en marmonnant espèce d’imbécile me retenant même de le crier ou de dire autre chose de vraiment plus méchant. Et là, j'ai senti je ne sais pas comment qu"il allait me frapper, je me suis retournée et en même temps j'ai esquivé son coup qui allait direct dans ma tête. Il a tenté une 2e fois le poing bien serré et pareil j'ai réussi à l'esquiver (j'ai envie de dire l'habitude a force...) et j'ai senti toute ma haine remontée d'un seul coup et là je me contrôlais même plus, je n'avais même plus le temps de réfléchir mon corps répondait de lui-même, j'ai levé le pied et je l'ai frapper dans les cou*lles, j'ai senti qu'il avait mal mais il a gueuler "sale chienne", je lui ai balancé l'aspirateur dans la tête avec toute ma rage, je me sentais remontée d'un bloc et ma mère est intervenue entre nous deux nous suppliant d'arrêter. J'ai repris l'aspirateur et il est parti.

Ce qui me fait peur c'est que si j'avais eu un couteau dans la main a la place de cet aspirateur.. le coup serait parti. C'est une certitude, car je n'ai même pas réaliser que je lui lançais l'aspirateur dans la tronche, je ne maitrisais plus rien dans ma tête je ne pensais qu'une seule chose "j'vais te butter salaud" et ça me fait peur.

Ce n'est pas la première fois qu'on se bat mais c'est la première fois que j'ai répondu. Toutes les autres fois je me contentais de faire la poupée de chiffon que l'on balance dans les escalier ou qu'il bougeait comme un automate a sa guise ou frappait de ses poings alors que je pensais "fais la morte, avec les ours on dit que ça marche." Pourtant ce n'est pas de la maltraitance pour autant.
Seulement je ne sais plus quoi faire. J'ai le souvenir d'une fois ou je tenais une pile d'assiette dans les bras et que j'ai senti mon corps s’électriser à l'envie soudaine de lui exploser tout sur la tête.
Si d'ici là une nouvelle crise explose alors mon avenir dépendra de ce que j'aurais dans les mains. Parce que je le sais maintenant, ça ne s'arrête pas qu'à des paroles, si j'avais eu un flingue je l'aurais tué.

Le 30 Juin, ma mère m'a pris un RDV chez un psy. Et je redoute beaucoup ce RDV. Parce qu'elle l'a pris pour moi, parce qu'elle pense que je suis une mythogirl, et si ce psy me reçoit dans l'idée que je suis une mytho alors comment lui expliquer tout ça... Il ne me croira pas et pire il partira peut-être dans son idée de "fille qui s'invente des histoires pour être malheureuse" ou je sais pas quoi...

Bref je vous demande votre aide, vos conseils... Qu'en pensez vous du comportement de mon père, est-ce normal ? Est-ce de la maltraitance réellement ? Comment pourrais-je faire pour éviter un nouveau dérapage au sujet de mon père et cette fois en espérant que je n'ai pas de couteaux ou je sais pas quoi d'autre dans la main. J'attends votre réponse avec empressement...

Hors ligne

 

#2  32261

Re: Une haine qui me fait peur : je pourrais tuer mon père.

bonjour,

a écrit:

Qu'en pensez vous du comportement de mon père, est-ce normal ?

pas vraiment!
de quelle culture est 'il?

a écrit:

Est-ce de la maltraitance réellement ?

au travers de vos propos ,cela y ressemble..
que c'est 'il réellement passé à vos 10 ans?
êtes vous la seule a "bénéficier" de ce traitement? et votre mère ?

si quelqu'un peut et veut témoigner vous pouvez toujours aller faire une main courante au commissairiat de votre ville. Avoir votre Bac et déménager rapidement..


Thérapeute

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

#3  32262

Rianne
Nouveau membre
Avatar de ce membre

Re: Une haine qui me fait peur : je pourrais tuer mon père.

Par culture vous entendez quoi ? Ma famille est chrétienne, très pratiquante. Mon père pas tant que cela, il fait un peu semblant pour faire plaisir à ma mère. Cependant il est très conservateur...

A mes 10 ans il ne s'est rien passé de spécial. C'est a cet âge là que je me suis aperçue peut-être que son comportement était pas très normal. Mais a l'époque je me posais pas encore la question de "est-ce que tout les papa sont comme lui"..
Il avait toujours le rôle du "père de famille" que je craignais. Pourtant étant plus jeune j'étais très proche de lui, comme n'importe quel enfant avec son papa. et puis dans mes début d'adolescence je me souviens, il me répétais sans cesse "tu verras, quand tu seras en crise d'adolescence tu voudras tuer ton papa" cette phrase il me la répétait très très souvent, comme s'il avait toujours souhaité que ça finisse comme ça. Cependant la crise d'ado, commence à être longue.
Dans mes années collèges je l'appréciais de moins en moins car il avais une habitude en rentrant du boulot vers 20h c'était de me faire réciter toutes mes leçons par coeur, a la virgule près. On y passait des heures, chaque soirs, je pleurais, je me prenais des gifles, il me forçait, si je manquais ne serait-ce qu'une ligne en récitant je devais tout recommencer du début. Et une fois les 15 chapitres de maths récités par coeur, on s'attaquait a l'histoire, j'avais beau geindre, pleurer, supplier, rien à faire je devais tout réciter sur le bout des doigts mes leçons. Ce qui fait que je voyais venir les soirées avec horreur. Je faisais tout pour faire en sorte de dormir avant qu'il ne rentre, j'étais terrifiée et en revenant en classe j'oubliais toutes mes leçons ce qui fait que le soir on devait tout recommencer.
Cette période m'a choquée. Il a toujours eu le rôle du "sadique" dans mon esprit. et ça ne s'est pas arrangé avec le temps.

Ma mère , quand à elle, a un rôle particulier. Elle n'a jamais été frappée par mon père et elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Lorsqu'ils s'engueulent ce n'est jamais devant nous (question de fierté ou je sais pas quoi) et ils sont tout aussi têtu l'un que l'autre. Ma mère plie cependant beaucoup plus souvent devant mon père qui fait la gueule ou qui hausse le ton sur elle ou qui l'engueule en lui disant de ne pas lui parler comme ça. Mis a part ça... elle se range toujours de son côté. Par exemple elle va accepter que j'aille chez mon copain un Week-end mais elle me dit d'attendre le verdict de mon père. Celui-ci dira non bien entendu (parce que dormir chez mon copain il en est hors de question) et ma mère ne cherchera pas a le contredire et me dira non par la suite.

Quand à trouver quelqu'un pour témoigner je pense qu'il n'y en a pas. Devant la famille ou les autres personnes ils apparaissent comme les parents parfait avec leur maison et les enfants parfaits.

Désolé pour cette longue réponse mais je suis désespérée...

» Reprendre sa vie en main avec le coaching : c'est possible !

Hors ligne

 

#4  33410

ryannet
Membre
Pas de photo !

Re: Une haine qui me fait peur : je pourrais tuer mon père.

Nous sommes ici dans le cas d'un papa manipulateur avec une pseudo complicité passive de la mère.

Sachez que de nombreuses blessures nous sont infligés par nos parents, parce qu'ils ne savent pas nous transmettre, ce qui devrait normalement faire de nous des adultes équilibrés et responsables.

Comment nous sont infligés ces blessures?
On n'a pas toujours la capacité de le comprendre , ni de les visulaiser ou identifier ce qui nous perturbe, mais notre corps tout entier, lui il réagit à toute agression , notre inconscient se rend compte qu'il ya d'une agression, même si consciemment nous n'avons pas vu le coup venir.
Notre corps va se mettre en  mode automatique et c'est  notre instinct de préservation qui va mettre en place un mécanisme de répulsion, qui nous fait comprendre que queque chose ne va pas.

Meme s'il n'est pas facile d'identifier la source du mal, notre moi sais que la situation à laquelle nous sommes confronté , n'est pas normale!

Le problème avec les manipulateurs, c'est qu'ils agissent en faisant une chose qui pourtant semble normal à première vue, mais seulment cette chose est faite de façon excessive, ce qui fait que le normal devient anormal.

Les chemins de l'enfer sont pavés de bonnes intention!

C'est ainsi par exemple qu'un manipulateur ne va pas se contenter de faire apprendre ces leçons normalement à un enfant, en sachant que l'enfant n'a pas la science infuse et qu'il peut se tromper.

Non le manipulateur met la barre très haute, il va exiger l'excellence,  vous ne devez pas vous tromper, sinon il va sévir, mais en fait ce qu'il cherche, c'est de sévir, alors il faut qu'il trouve une situation, qui lui permettra d'oeuvrer en faisant croire que c'est pour le bien de l'enfant, les gens penseront qu'il est un peu excessif, mais c'est un papa normal qui veut que son enfant soit parfait.

Alors sachez que vous avez à faire avec un manipulateur et son but est de vous vampiriser psychologiquement en vous tirant  de l'énérgie, en vous mettant sans cesse en situation d'infériorité, en vous dénigrant et en mettant tout en oeuvre pour vous déstabiliser, telles sont les méthodes des manipulateurs.

Ils cherchent un mode opératoire pour déstabiliser leur victime dans le but de vampiriser son énérgie.
Allez lire "la prophétie des andes de James Redfield
http://soinenmagnetisme.free.fr/prophet … 0andes.pdf
il parle de cette lutte de pouvoir qui pousse certaines personnes à mettre en place des mécanismes de domination pour vampiriser l'énergie des autres.

Vous avez également un livre intéressant qui parle des manipulateurs et qui vous donnera des clefs pour vous en prémunir, car sachez que face à un manipulateur, il faut des stratégies et des techniques de pointes, pour pouvoir neutraliser ce type de personnalité très destructrice, qui tire leur  puissance et leur énérigie en vous dévalorisant de toutes les façons possibles: " les manipulateurs sont parmi nous d'isabelle nazare-aga".

http://forum.aufeminin.com/forum/psycho … idees.html

D'ailleurs vous avez de nomreux sites à présent qui donnent de nombreux conseils et informations sur ce type depersonnalité et sur ce type de situation qui vous plomb votre jeunesse, vos amours, professionnellement etc.
La seule solution, face à un manipulateur, c'est de faire face et de se battre, quand on ne peut pas se tirer, normalement  il vaut mieux s'éloigner très vite d'eux, mais lorsqu'on ne peut pas, alors il faut leur face très ferment, il ne faut rien leur céder et être plus con qu'eux, plus méchant qu'eux, plus insultant qu'eux et s emettre une carapace pour que tous leurs propos et actes ne vous affectent plus. Il faut rendre coup pour coup attaque psychologique pour attaque psychologique, ce n'est pas un père que vous avez en face, alors il ne peut être considéré comme tel.
Il se comporte en ennemi, alors traitez le en ennemi!

C'est lui qui a donné le ton, alors ne vous culpabilisez surtout pas  à ce niveau et ne laissez personne vous culp&biliser, car vous n'avez pas eu la chance d'avoir ub pére normal et c'est votre réalité, alors c'est seule que vous devezp vous battre pour vous construire et pour apprendre à être un adulte équilibré et responsable.

Vous avez déjà commencé à faire le premier pas, " la révole est le signe que pour vous à présent c'est "STOP CA SUFFIT"
Alors ne vous laissez plus faire et surtout ne vous laissez pas attendrir, car sachez que les manipulateurs lorsqu'ils sentent que le mode opératoire de prédation, qu'ils ont mis en place est en échec, alors ils peuvent  devenir le contraire de ce qu'ils étaient, et devenir doux comme des agneaux, mais ne vous leurrez pas, un manipulateur est et restera indéfiniment manipulateur, en quête de moyens de détruire psychologiquement, tous ceux qui croisent sa route et qu'il identifie comme proie, c'est plus fort que lui.
Lorsqu'il est découvert ou lorsqu'un mécanisme qu'il a mis en place ne marche plus, , il essayera tout simplemnt de trouver des parades pour que vous puissiez toujours être une source d'énergie, alors il se fera un manipulateur doux, si nécessaire, plus subtil et plus fins.
mais il ne peut, ne pas essayer par tous les moyens de vous dérober de l'énergie, car c'est un vampire psychologique, alors ça sera à vous de ne plus vous laisser faire.

Ce qui est dommage c'est que vous ne puissiez pas compter sur votre mère qui a certainement été choisie par lui pour ses qualités particulières, qui lui permettent d'agir en toute impunité, tout en ayant sa passive soummission silencieuse et coupable.
Bon courage!

Hors ligne

 

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page