Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
mal d'être à la suite d'un décès
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

mal d'être à la suite d'un décès

#1  29544

Anonyme33333
Nouveau membre
Pas de photo !

mal d'être à la suite d'un décès

Mon problème concerne beaucoup de partie différente. Mais il me semble que le deuil en soit la base.


Il y a maintenant quelques moi, en faite depuis le 23 mars 2010, j'ai perdu ma jeune tante âgé d'a peine une trentaine d'année.
Cette dernière s'est suicidée en se pendant à une barre accrochée dans ces toilettes...
C’était une femme forte, voir même très forte,... d'un caractère bien trempé. Un peu fofolle mais adorable je l'aimais énormément. Cela faisait seulement quelques années que nous avions repris contact avec elle : les histoires de famille… Mais nous avions noué des liens très forts. C’était la seule famille que j’avais véritable. Vous savez quand vous avez quelqu’un qui pense à vous appeler le jour le jour de votre anniversaire… qui se réjouit de tous vos moments de votre vie et qui est là pour essuyer vos peines….
Et voilà qu’elle est partie, comme ça, sans un mot, sans une explication…
Cela semblait un peu trop donc nous avons fait des recherches pour mieux comprendre. Elle était séparée de son mari avec lequel elle avait eu un garçon… enfin ce n’était pas une vrai séparation vu qu’ils continuaient à se voir. D’après la version de cet homme, il lui aurait annoncé qu’il partait dans le nord de la France avec une femme qu’il voyait depuis 5 mois et leur fils et elle ne l’aurait pas accepté.
Cependant quelques petits détails non négligeables rendent l’affaire plus difficile. Il paraitrait que ma tante était une femme fragile, suivie par un psychologue (qu’elle a vu la veille de son décès). De plus, elle aurait fait quelques séjours dans un hôpital psychiatrique suite à des soucis (tentative de suicide), conduite par cet homme. Il l’a savait donc fragile. Le matin avant son décès, lui et leur fils sont passé chez elle pour récupérer des affaires d’écoles de ce dernier. Ils ont trouvé la porte clause, l’appartement inaccessible (clef mise sur la porte à l’intérieur + volets fermés), avec de la musique (Muse) à fond. Des choses qu’elle ne faisait jamais. Le père de l’enfant a décidé de rebrousser chemin et de partir sans les affaires. Dans l’après midi, une amie de ma tante la savant très fragile (l’avant aidé la semaine précédente) s’est fait du souci, a tenter de la voir et a appelé les pompiers immédiatement en voyant ces indices anormaux. Ces derniers l’ont donc trouvé… elle était décédé depuis à peine quelques heures et donc était vivante le matin. On a par la suite trouvé son téléphone portable à moitié vidé (juste avec des messages de son fils inquiet) et nous n’avons pas trouvé son ordinateur portable (récupéré par cet homme). Nous sommes donc convainque qu’il a une grosse part de responsabilité dans ce suicide (action devant les juridictions compétente en cours).
Mais je reste toujours désabuser par ce faite. Nous l’avions vu deux semaine auparavant, elle rayonnait (on habite a plus de 200 km de distance). Et puis le jour de mon anniversaire (le 18 mars) pas de nouvelle. On a donc tenté avec ma mère de la joindre sans réponse de sa part (on lui avait laissé un message rigolo sur son téléphone)… mais on n’avait pas insisté... on ne s’était pas inquiété... et pendant qu’elle faisait l’impensable… on était de notre coté à nous occupé de notre petite personne... je m’en veux… je m’en veux tellement… On aurait pu faire quelques choses… on aurait du la tiré de cet homme avant... mais on a rien fait…
Je n’ai pas fait tout ce que je voulais faire avec elle… pas eu le temps,… je n’ai pas eu le temps de lui dire ce que je voulais lui dire… et maintenant c’es trop tard…
Je me sens tellement lâche et coupable à la foi... Même si je sais pertinemment que ce n’est pas de ma faute…
Et puis je suis allé la voir au funérarium, pensant que ça m’aiderait à la concevoir morte, définitivement morte,… J’y ai fait une crise de panique… et j’en rêve encore…
Je revois des moments de ma vie avec elle, joyeux ou non… me rappel de ses sourires, mimiques, des moindres petits détails de sa personnalité…
Par la suite, la vie n’a pas été rendre avec moi… j’ai perdu une cousine sur le bloc opératoire qui a laissé une magnifique petite fille de 6 ans. Ma mère est tombée très malade (hépatite + virus,…). Deux de mes autres tantes ont déclenché des cancers…
J’ai pris énormément de poids depuis mars je suis passé de 70 kilo à 94… et je suis devenu en quelque sorte malade de la bouffe…besoin de manger pour être bien (à en vouloir vomir)… Je n’arrive plus à me réguler… et cette prise de poids joue énormément sur mon état d’âme… je me sens grosse, moche et inutile… J’en suis arrivé à me coupé du monde, de mes amis
Bien sûr ma famille m’aide… mais ce n’est pas ça…

Hors ligne

 

publicité

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2019 Buzzistic | contacts

  • haut de page