Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...

#1  11681

|v|4><|_4|\|4Я
Super Membre
Avatar de ce membre

Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...

Bonsoir,
j'espère poster dans la bonne catégorie. Et désolé si mon titre est trop vague, je n'avais pas de meilleur idée.

J'ai donc différents problèmes qui me poussent à rechercher de l'aide.  Les voici en vrac :

- J'ai beaucoup de mal à me concentrer (surtout pour lire par exemple).

- Je perd parfois tout espoir de régler mes différents problèmes (matériels, psychologiques et relationnelles). S'ensuit parfois l'envie de disparaître pour mettre fin à mes souffrances.

- Peu de motivations pour commencer ou mener des projet à terme.

- J'ai du mal à suivre ou a rentrer dans une conversation: je donne des réponses brèves et évasives et j'ai du mal à laisser passer mes idées et mes émotions. En général je reste tellement silencieux (malgré l'envie d'avoir les mêmes relations que tout le monde) avec les gens que je ne connais pas depuis longtemps qu'on en vient à me faire remarquer : "mais pourquoi ce silence après tout ce temps?".
Par contre avec mes amis de longues date (qui ne sont pas très très nombreux et que je ne vois plus très régulièrement) j'ai beaucoup moins ce problème.

- J'ai donc beaucoup de mal à lier des relations d'amitiés (même si je suis entouré quotidiennement (mais récemment) de personnes que je trouve sympa)  et à me sentir à l'aise avec les gens. C'est peut-être du au fait que j'estime inconsciemment qu'on ne m'attache aucune espèce d'importance ou qu'on ne m'aime pas.
J'ai un peu réussi à faire abstraction de ce sentiment mais ce n'est pas encore gagné.

- J'ai l'impression parfois de ne pas savoir qui je suis ou ce que je veux ou ce genre de chose. Et ce depuis que je suis petit : me regarder dans la glace quand j'étais petit me provoquait parfois des crises d'angoisse par exemple.

- J'ai souvent des crises de panique lié à la perspective inéluctable de ma veillesse et de ma mort. Cela me le faisait beaucoup plus le soir quand j'allais me coucher étant plus jeune. Maintenant cela me le fais moins régulièrement mais plus forcement le soir. J'ai surtout des crises de panique lorsque j'ai fumé des joints. J'ai d'ailleurs quasiment complétement arreté très récemment. C'est un peu dur mais pas trop : ca m'embète de perdre la convivialité de la chose mais je me dis que je gagne plus à m'en passer (énergie, équilibre mental, etc...)

- J'ai souvent du mal à construire mes pensés ou à suivre un raisonnement logique sans être perturbé par d'autre pensés.

- Etant plus jeune (il y a trois ans de cela, ce n'est pas il y a si longtemps en fait) j'avais l'impression que d'autres pouvait lire mes pensées. Je sais que c'est typique de la schizophrénie. D'ailleurs c'est depuis que j'ai lu quelque choses sur cette maladie (plus ou moins au hasard) ou il était fait mention de ce symptôme que je n'ai plus jamais pensé que pouvait me voler mes pensées, trouvant cela totalement absurde.

- Je suis trop souvent triste et déprimé quand les choses ne vont pas bien et ce depuis avant l'adolescence je crois. Et vu que je suis né malchanceux comme pas possible les choses tournent rarement rond.
Quand j'avais ma copine qui m'aimait et que tous le reste (ami-e-s, etc...) marchait bien j'arrivais à ne pas être triste.
Seulement dès que quelque chose ne va pas je sombre vite dans la déprime.
Qui plus est ma copine (que j'aime encore beaucoup trop) avait évidemment (quand on a la poisse...) elle aussi des troubles psychologiques et depuis environ 1 mois qu'elle était en clinique psychiatrique elle m'a fait part de son intention qu'on se sépare. En fait, elle m'écris qu'elle ne sais pas, que de toute façon il ne faut pas que je m'accroche à l'espoir de rester avec elle. Bref c'est tout comme si elle m'avait abandonné...
Donc depuis que je ne suis plus avec elle je souffre et déprime énormément. J'ai la sensation plus que jamais d'être perdu et de ne pas savoir où j'en suis, ce que je suis, etc...Heureusement que parrallelement je me suis trouvé des gens sympa et des choses utiles à faire (je ne peux pas en dire plus au risque de dévoiler mon identité) qui m'ont aider à me changer les idées et à supporter cette période. Mais c'est quand même très difficille.


Donc mes attentes/questions sont :

- Pouvez-vous m'éclairer sur la nature de mes souffrances et de mes problèmes ? En gros pouvez-vous établir un diagnostic/mettre un nom sur une eventuelle maladie dont je souffrirais ?

- Puis-je aller mieux seul, en travaillant sur moi même ou ce genre de chose ou par le bais de ce forum ?

- Sinon que me conseillez-vous d'entreprendre ?

- Allez dans un CMP est-il une bonne démarche?

- Je n'ai pas répondu à la dernière lettre de mon ancienne (c'est dur à écrire) copine depuis un certain temps. Ce qu'il fait qu'il n'y a plus de communication entre nous. Elle peut actuellement recevoir des appels mais j'ai peur de lui parler alors que j'en ai envie. J'ai peur de la perturber avec mes problèmes. Et je crois que j'aurais du mal à ne pas me plaindre voir fondre en larmes (suivant ce qu'elle me dira) au téléphone.
J'arriverais à rester sans la contacter mais j'ai peur que du coup - si jamais il y avait une chance qu'on re-sorte ensemble - mon silence radio fasse fondre comme neige au soleil cette chance.
Egalement, même si j'ai envie d'être de nouveau avec elle cette possibilité me fait peur et m'angoisse et maintenant je me vois mal retourner avec elle alors que je le voudrais et que je l'aime encore. C'est surement parce qu'elle m'a fait souffrir non ?
Bref, comment pensez-vous que je doivent agir face à cela. Dois-je ne plus la contacter ou alors faut-il absoluement que je communique avec elle? Dans ce cas là comment devrais-je m'y prendre?
Ce sont des questions auxquelles je n'ai pas réussi à répondre moi-même...

Voilà à peu près tout ce qui me vient à l'esprit. Merci d'avoir lu jusque là et merci si vous me répondez.
J'attends vos questions et/ou vos conseils avec impatience.
Cordialement.


Quand tout le monde marche en ligne, il est plus facile de réprimer ceux qui sortent du rang.

Hors ligne

 

#2  11693

Re: Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...

a écrit:

lorsque j'ai fumé des joints. J'ai d'ailleurs quasiment complétement arreté très récemment

Vous fumiez depuis combien de temps ? Qu'elle quantité moyenne par jours (ou semaines) ?
Quasiment signigfie que vous fumez encore ... un peu? moyennement?
très récemment c'est environ combien de jours très récemment ?

a écrit:

En gros pouvez-vous établir un diagnostic/mettre un nom sur une eventuelle maladie dont je souffrirais ?

Totalement impossible par le medium internet!!!

a écrit:

Allez dans un CMP est-il une bonne démarche?

C'est en tous cas une bonne première démarche

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

#3  11698

Re: Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...

|v|4><|_4|\|4Я
Je fume depuis que j'ai 13-14 ans environ. Au début je fumais seulement pendant les vacances avec des ami-e-s (on fumais cependant pas mal).  Au lycée vers 15-16 ans j'ai fumé plus régulièrement. Peut-être tous les jours certaine périodes. Occassionnellement à d'autre moments.  Jusqu'à mes 19 ans environ j'ai fumé pas mal. Peut-être un peu moins après. De manière général j'achetais très rarement et fumais lorsqu'on me proposait (ce qui arrive assez souvent). Depuis un an ou deux je fume bien moins ( même des cigarettes : plus que 2 ou 3 par jours à certain moments). Depuis mes histoires avec ma copine je me suis remis à fumer plus de cigarettes (ce qui n'est pas très grave je pense : je mourrais juste un peu plus jeune et ce sera juste un peu plus douloureux). Par contre depuis quelques jours (moins d'une semaine je dirais)  j'ai décidé de ne plus fumer de cannabis. Notamment parce que j'ai pris conscience de sa toxicité sur mon état psychique. Et effectivement depuis je n'ai fumé qu'une ou deux bouffés sur un joint par jour histoire de garder l'effet "conviviale". (Et j'avoue que j'ai un peu du mal à dire juste "non merci" aussi. C'est surement lié à la peur d'être mal considéré : ce qui est totalement stupide je le conçois) Je ne pense pas avoir trop de problème de dépendances de toute façon. Même pour ce qui est de la cigarette : j'arrive facilement à me contrôler quand tout va bien.
Pour ce qui est du cannabis pas de problèmes non plus : si jamais ca va mal me droguer est la dernière chose que j'aurais envie de faire.

Hors ligne

 

#4  11700

Re: Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...

Remis ci dessus et à sa demande la réponse de |v|4><|_4|\|4Я qui était arrivée sur mon mail perso...

» Rappel : consultez la charte du forum pour participer !

Hors ligne

 

#5  11759

|v|4><|_4|\|4Я
Super Membre
Avatar de ce membre

Re: Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...

penau xavier a écrit:

Totalement impossible par le medium internet!!!

J'en m'en doutais. C'est que je suis tellement peu sur de moi que je doute même d'être légitime à aller consulté. Ainsi j'aurais esperé que mettre un nom (plus ou moin précis) sur ce dont je souffre m'aurait aidé à me décider à aller voir quelqu'un ou m'aurait donner les clés pour mieux comprendre comment aller mieux.


Quand tout le monde marche en ligne, il est plus facile de réprimer ceux qui sortent du rang.

Hors ligne

 

#6  11762

Re: Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...

a écrit:

je doute même d'être légitime à aller consulté

Personne n'est illégitime dans le fait d'aller consulter, même pas vous smile

Hors ligne

 

publicité

#7  11765

|v|4><|_4|\|4Я
Super Membre
Avatar de ce membre

Re: Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...

Merci d'avoir répondu à mes questions.
Mais sans vouloir être insistant ou désobligeant pourrais-je espérer avoir une (ou plusieurs!) réponse à mes autres questions ?

Je les remet ci-dessous:

- Puis-je aller mieux seul, en travaillant sur moi même ou ce genre de chose ou par le bais de ce forum ?

- Sinon que me conseillez-vous d'entreprendre ?

- Je n'ai pas répondu à la dernière lettre de mon ancienne (c'est dur à écrire) copine depuis un certain temps. Ce qu'il fait qu'il n'y a plus de communication entre nous. Elle peut actuellement recevoir des appels mais j'ai peur de lui parler alors que j'en ai envie. J'ai peur de la perturber avec mes problèmes. Et je crois que j'aurais du mal à ne pas me plaindre voir fondre en larmes (suivant ce qu'elle me dira) au téléphone.
J'arriverais à rester sans la contacter mais j'ai peur que du coup - si jamais il y avait une chance qu'on re-sorte ensemble - mon silence radio fasse fondre comme neige au soleil cette chance.
Egalement, même si j'ai envie d'être de nouveau avec elle cette possibilité me fait peur et m'angoisse et maintenant je me vois mal retourner avec elle alors que je le voudrais et que je l'aime encore. C'est surement parce qu'elle m'a fait souffrir non ?
Bref, comment pensez-vous que je doivent agir face à cela. Dois-je ne plus la contacter ou alors faut-il absoluement que je communique avec elle? Dans ce cas là comment devrais-je m'y prendre?
Ce sont des questions auxquelles je n'ai pas réussi à répondre moi-même...


Merci pour votre considération et excusez-moi pour mon impatience.


Quand tout le monde marche en ligne, il est plus facile de réprimer ceux qui sortent du rang.

Hors ligne

 

#8  11821

Re: Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...

a écrit:

j'estime inconsciemment qu'on ne m'attache aucune espèce d'importance ou qu'on ne m'aime pas

Cela n'a pas l'air d'être très inconscient.

Vous semblez avoir des difficultés à finir vos cycles, j'entends par là, terminer toutes choses et cela dans tous les domaines.
Avez vous peur de la FIN ? Et cela vous renvoi t il à quelques choses ?

Quel âge avez vous  ? Votre pseudo et vos expressions me font penser que vous êtes plutôt jeune ?

....

a écrit:

Je les remet ci-dessous:
- Puis-je aller mieux seul, en travaillant sur moi même ou ce genre de chose ou par le bais de ce forum ?
- Sinon que me conseillez-vous d'entreprendre ?

....
Le forum ne permet pas d'aller mieux, il permet de se soulager ponctuellement, de s'entretenir avec des thérapeutes ( ce qui n'est pas forcement évident pour tout le monde surtout pour une première approche), de pouvoir pousser plusieurs portes en même temps en quelques sortes, d'apprécier les différentes réponses de divers professionnels venus de formations différentes et  si possible, d'être aiguillé.

Pour la deuxième question, votre démarche au CMP vous permettra d'entamer une psychothérapies, elle est adaptée à votre demande, donc, bonne suite.


Cabinet de psychothérapie et de Psychanalyse de Christelle Moreau, MAISON de la SANTE, 7 avenue Alfred Mortier, 06000 NICE CENTRE, Arrêt de TRAM Lycée Masséna, Cathédrale Vieille Ville, pour rendez-vous, merci de me joindre au 06 41 18 52 56, à bientôt.
M'appeler avec Skype : christelle.moreau

Hors ligne

 

#9  11830

|v|4><|_4|\|4Я
Super Membre
Avatar de ce membre

Re: Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...

Bonjour,

Christelle Moreau a écrit:

Cela n'a pas l'air d'être très inconscient.

En effet car j'ai ai maintenant conscience (depuis peu de temps). J'entendais que j'ai intégrer le fait que l'on ne peut pas s'intéresser à moi et j'ai beaucoup de mal à déconstruire ce sentiment.

Christelle Moreau a écrit:

Avez vous peur de la FIN ?

Vous avez touché juste ! Quand j'étais petit (quand j'étais à l'école primaire) et que je m'intéréssais à l'astronomie j'angoissais sur la fin de la planète (et donc de l'humanité) engendré par "l'explosion" du soleil dans 5 milliard d'années. Et un peu plus tard j'angoissais sur ma mort.
Ou la fin (et la perspective de la fin) de colonie de vacances ou ce genre de chose m'angoissais un peu et m'attristait (un peu comme tout le monde peut-être).

Christelle Moreau a écrit:

Et cela vous renvoi t il à quelques choses ?

je n'en sais rien...

Christelle Moreau a écrit:

Quel âge avez vous  ? Votre pseudo et vos expressions me font penser que vous êtes plutôt jeune ?

En effet j'ai environ 22 ans (a 1 an près). (--> pour préserver mon identité)
C'est marrant, en quoi mes expressions vous font penser que je suis jeune ?


Christelle Moreau a écrit:

de s'entretenir avec des thérapeutes ( ce qui n'est pas forcement évident pour tout le monde

Je ne vous le fait pas dire !

Christelle Moreau a écrit:

votre démarche au CMP vous permettra d'entamer une psychothérapies

Cette psychothérapie se passe au sein du CMP ou le CMP m'enverra vers une autre structure ?

Merci


Quand tout le monde marche en ligne, il est plus facile de réprimer ceux qui sortent du rang.

Hors ligne

 

#10  11871

|v|4><|_4|\|4Я
Super Membre
Avatar de ce membre

Re: Déprime, rupture, problèmes psychologique divers, etc, etc...

|v|4><|_4|\|4Я a écrit:

- Je n'ai pas répondu à la dernière lettre de mon ancienne (c'est dur à écrire) copine depuis un certain temps. Ce qu'il fait qu'il n'y a plus de communication entre nous. Elle peut actuellement recevoir des appels mais j'ai peur de lui parler alors que j'en ai envie. J'ai peur de la perturber avec mes problèmes. Et je crois que j'aurais du mal à ne pas me plaindre voir fondre en larmes (suivant ce qu'elle me dira) au téléphone.
J'arriverais à rester sans la contacter mais j'ai peur que du coup - si jamais il y avait une chance qu'on re-sorte ensemble - mon silence radio fasse fondre comme neige au soleil cette chance.
Egalement, même si j'ai envie d'être de nouveau avec elle cette possibilité me fait peur et m'angoisse et maintenant je me vois mal retourner avec elle alors que je le voudrais et que je l'aime encore. C'est surement parce qu'elle m'a fait souffrir non ?
Bref, comment pensez-vous que je doivent agir face à cela. Dois-je ne plus la contacter ou alors faut-il absoluement que je communique avec elle? Dans ce cas là comment devrais-je m'y prendre?
Ce sont des questions auxquelles je n'ai pas réussi à répondre moi-même...

Bon ben finalement je l'ai appelé aujourd'hui. Et il s'avère que ça m'a fait beaucoup de bien même si elle m'a dit encore qu'elle ne savait pas si elle voulait qu'on se remette ensemble un jour. Elle m'apprécie encore et j'ai l'impression qu'elle est, quelque part un peu attaché à moi. En fait je ne sais pas si elle est sympa avec moi et s'inquiète de mon état pour se déculpabiliser du mal qu'elle m'a fait subir ou s'il elle m'apprécie encore vraiment.
En tout cas je m'aperçois que si cela me fait autant de bien d'avoir parler avec elle c'est que cela comble l'énorme besoin affectif et d'exprimer ce que je ressens que j'ai...


Christelle Moreau a écrit:

votre démarche au CMP vous permettra d'entamer une psychothérapies

En quoi consiste une psychothérapie ?


Quand tout le monde marche en ligne, il est plus facile de réprimer ceux qui sortent du rang.

Hors ligne

 

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2020 Buzzistic | contacts

  • haut de page