un site psychanalyse-en-ligne
Sigmund Freud et la théorie freudienne
Accueil » documents

Citations de Freud

  • Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort !
  • Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose.
  • L'homme énergique et qui réussit, c'est celui qui parvient à transformer en réalités les fantaisies du désir.
  • De quelque manière qu'on s'y prenne on s'y prend toujours mal.
  • Les grandes choses peuvent se manifester par de petits signes.
  • Le bonheur est un rêve d'enfant réalisé dans l'âge adulte.
  • Il existe infiniment plus d'hommes qui acceptent la civilisation en hypocrites que d'hommes vraiment et réellement civilisés.
  • Le diable est encore le meilleur subterfuge pour disculper Dieu.
  • Autrui joue toujours dans la vie de l'individu le rôle d'un modèle, d'un objet, d'un associé ou d'un adversaire.
  • La joie de satisfaire un instinct resté sauvage est incomparablement plus intense que celle d'assouvir un instinct dompté.
  • Chaque rêve qui réussit est un accomplissement du désir de dormir.
  • Au fond, personne ne croit à sa propre mort, et dans son inconscient, chacun est persuadé de son immortalité.
  • Quand on m'attaque, je peux me défendre ; mais devant les louanges, je suis sans défense.
  • On a beau rêver de boissons : quand on a réellement soif, il faut se réveiller pour boire.
  • Si l'humanité était capable de s'instruire par l'observation directe des enfants, j'aurais pu m'épargner la peine d'écrire ce livre.
  • La liberté individuelle n'est nullement un produit culturel.
  • Le rêve est le gardien du sommeil.
  • L'activité sexuelle s'est d'abord étayée sur une fonction servant à conserver la vie, dont elle s'est rendue indépendante.
  • L'inconscient s'exprime à l'infinitif.
  • Après trente ans passés à étudier la psychologie féminine, je n'ai toujours pas trouvé de réponse à la grande question : Que veulent-elles au juste ?
  • Le caractère normal de la vie sexuelle est assuré par la conjonction vers l'objet et le but sexuel de deux courants, celui de la tendresse et celui de la sensualité.
  • La civilisation est quelque chose d'imposé à une majorité récalcitrante par une minorité ayant compris comment s'approprier les moyens de puissance et de coercition.
  • La conscience est la conséquence du renoncement aux pulsions.
  • Faute de pouvoir voir clair, nous voulons, à tout le moins, voir clairement les obscurités.
  • Le premier homme à jeter une insulte plutôt qu'une pierre est le fondateur de la civilisation.
  • Nous ne savons renoncer à rien. Nous ne savons qu'échanger une chose contre une autre.
  • Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance que lorsque nous aimons.
  • L'humour a non seulement quelque chose de libérateur, mais encore quelque chose de sublime et d'élevé.
  • Ce qui caractérise toutes les perversions, c'est qu'elles méconnaissent le but essentiel de la sexualité, c'est-à-dire la procréation.
  • Le maintien de la civilisation offre la possibilité d'obtenir de chaque nouvelle génération une nouvelle transformation des penchants, condition d'une civilisation meilleure.
  • Non, la science n'est pas une illusion. Mais ce serait une illusion de croire que nous puissions trouver ailleurs ce qu'elle ne peut pas nous donner.
  • Le rêve est la satisfaction d'un désir.
  • Les souvenirs oubliés ne sont pas perdus.
  • S'il est librement choisi, tout métier devient source de joies particulières, en tant qu'il permet de tirer profit de penchants affectifs et d'énergies instinctives.
  • Chez la fille, il n'est pas de désir plus grand que celui de protection par le père.
  • On ne devient pas pervers, on le demeure.
  • La psychanalyse par elle-même n'est ni pour ou contre la religion ; c'est l'instrument impartial qui peut servir au clergé comme au monde laïque lorsqu'il n'est utilisé que pour libérer les gens de leur souffrance.
  • L'opposé du jeu n'est pas le sérieux mais la réalité.
  • L'homme a un instinct sadique, et la femme un instinct masochiste, lesquels sont inconscients, donc incontrôlables.
Éditer Dernière modification : 2008/01/06 16:26
Un site Psychanalyse en Ligne