un site psychanalyse-en-ligne
Sigmund Freud et la théorie freudienne
Accueil » Accueil
Sigmund Freud est né le 6 mai 1856 à Freiberg en Moravie (ex Autriche-Hongrie) et est décédé le 23 septembre 1939 à Londres. Il est consideré comme l'inventeur de la psychanalyse. Biographie

Raccourci vers Freud et proposition de lecture

Freud, plus de 150 ans après sa naissance, gène encore, Sigmund Freud avait des travers, tout d'abord, il ne s'appelait pas comme cela : Sigismund Schlomo Freud de son nom de naissance décidera d'en changer vers l'âge de 20 ans, pas anodin comme démarche, non ? Sigmund Freud fumait comme un sapeur, de gros cigares, d'ailleurs la cause de sa mort le 23 septembre 1939 fut un cancer de la mâchoire. Mais ce qui lui "sera" le plus reproché fut sans conteste d'avoir été le génial fondateur de la psychanalyse.

Né le 6 mai 1856, en Moravie (Morava en tchèque et Moravska en slovaque) est une région d'Europe centrale, formant aujourd'hui la partie orientale de la République tchèque, Aujourd'hui, le bourg tchèque de Pribor (jadis Freiberg sous l'Empire autrichien) n'en a que faire de Freud. Il demeure un simple souvenir presque oublié. Il faut dire que le célèbre thérapeute ne restera pas bien longtemps dans cette petite contrée, ses parents s'installeront à Vienne, ville qu'il ne quittera qu'en 1938.

Freud, publiera de Vienne quelques unes de ses études sur l'hystérie. Jeune Docteur, juif, brisant des tabous d'une société conformiste en présentant ses théories sur la sexualité, dût quitter Vienne, menacé par les nazis.

"Sous l'occupation nazie, les théories de Freud furent bannies dans le cadre de la politique antijuive" (1) ,"Le régime communiste, qui fit ensuite de la Tchécoslovaquie un satellite de Moscou, ne favorisera pas la propagation de ses idées, jugées 'petites-bourgeoises'(1)."

En 1899 parût "L'Interprétation des rêves"

Les psychiatres viennois,ne laissèrent jamais Sigmund tranquille face à ses publications. Il dût se heurter à leur agressivité tout au long de sa vie.

Puis, il mit en place les : Cinq leçons sur la psychanalyse, qui furent incontestablement son ouvrage le plus populaire.

Contexte:

Freud vit de plein fouet la guerre, ses livres sont brûlés sur la place publique, l'antisémitisme et à son paroxysme, Hitler est au pouvoir, nous sommes en 1935.

Aujourd'hui en France, en Belgique, au Canada, mais aussi partout dans le monde, la psychanalyse est présente, la rencontre PIPOL 3 qui aura lieu en JUIN en est la preuve. Sigmund Freud est et restera par ses écrits toujours présent. Il est repris, utilisé mais dérange toujours autant, "le livre noir de la psychanalyse" est là pour étayer mes dires.

Aujourd'hui, c'est aussi d'autres méthodes ( les TCC, thérapies cognitivo-comportementales ) qui voient le jour et tentent de remettre en cause les fondements et l'efficacité de la psychanalyse. Les "guéguerres" corporatistes font rages. Et pourtant... Les TCC sont efficaces pour des évènements ponctuelles et sont à exploiter presque immédiatement après un traumatisme.

Quant à elle, la psychanalyse, seul les analysants et les psychanalystes peuvent savoir... Elle est ce qui bouscule, ce qui reconstruit, elle est MOI, JE, NOUS, VOUS ? Si vous le souhaitez...

A ces attaques, quelques brillants psychanalystes ont réagi, en publiant "Pourquoi tant de haine" d'Elisabeth Roudinesco et surtout "L'Anti-Livre noir de la psychanalyse" de l'incontournable Jacques-Alain Miller, gendre de LACAN et psychanalyste de renommé. Excellente lecture.

(1) source : La Nouvelle République d'Alger
par Christelle Moreau
Page verrouillée Dernière modification : 2008/01/05 16:43
Un site Psychanalyse en Ligne