Page FacebookTwitterTwitter
☎ 06 41 18 52 56
Mon couple est géré par les enfants de mon conjoint
Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

Mon couple est géré par les enfants de mon conjoint

#1  32299

naya
Nouveau membre
Pas de photo !

Mon couple est géré par les enfants de mon conjoint

Bonsoir,

Je suis présentement dans une relation amoureuse depuis un peu plus de 5 ans. Au paravant j'ai été en mariée et en relation pendant 20 ans, avec deux enfants agés respectivement aujourd'hui de 27 et presque 20 ans. De son côté, mon compagnon a été en relation pendant 25 ans et a aussi deux enfants âgés maintenant de 27 et 25 ans.

Nous ne vivons pas ensembles.

Au début de ma relation présente, mon conjoint me parlait de ses ex conquêtes qu'il avait eues suit à sa rupture d'avec sa conjointe principale, soit la mère de ses enfants

Juste avant de me rencontrer, il avait plusieures aventures et chacune (presque) était avisée qu'il n'y avait rien de sérieux ni de définitif entre eux, et il y avait ouverture à voir plusieurs conquêtes à la fois.

Il a cessé ces activités quand il m'a rencontrée. Il a bien tâté le terrain pour vérifier les possibilités de continuer à voir ces autres femmes en même temps que moi. je lui ai simplement répondu que s'il y tenait vraiment nous n'avions qu'à mettre un terme à nos fréquentations, que cela ne me convenait pas il était donc préférable de laisser la relation dans le respect de chacun. Il a choisi de rester avec moi et de respecter mon besoin de fidélité, ce qu'il a fait physiquement.

Mais mentalement il pensait toujours à ces personnes. Il entretenait des liens virtuels avec elles par e-mail. L'une d'entre elles, vivant à une bonne distance, ignorait même mon existence pendant quelques mois.

Leurs communications se résumaient à leur bons et beaux souvenirs lorsqu'ils se rencontraient et avaient toutes une connotation sexuelle étant donné qu'il s'agissait là des seuls souvenirs qu'ils avaient partagés. Ils se promettaient amitié et s'exprimaient leur ennui l'un de l'autre, se souhaitaient bonne fête, il est même allé revoir l'une d'entre elles à son aniversaire.

cela a duré pendant longtemps puisque tout se faisait dans mon dos. Au bout d'environ 18 mois de fréquentations j'ai eu connaissance de la chose et je lui ai clairement dit que s'il voulait poursuivre ainsi, je ne l'empêcherais pas mais je ne comptais pas poursuivre notre relation.

Il a donc mis un terme à tout contact, deux d'entre elles y ont assez fortement réagis.

Mais pendant tout ce temps il me parlait d'elles à chaque week-end du premier au dernier moment, relatant en détails leurs relations, leurs voyages, où et comment ils faisait l'amour, que de beaux souvenirs. Il en faisait toujours allusion en visite chez des amis, ses souvenirs revenaient toujours dans la discution.

à travers tout ça, il y avait sa famille qui ne m'acceptait pas. Sa fille, sa soeur ainsi que sa belle soeur m'ignoraient totallement. Sa mère ne me parlait que si personne d'autres n'était avec nous. Elle ne voulait surtout pas démontrer à ma belle soeur qu'elle me considérait (au moins au minimum requis).

Lors des visites ou rencontres ces personnes m'ignoraient totallement. Personne ne m'adressait la parole. C'était intimidant. Mon conjoint, lui, semhblait trouver ça tout à fait normal.

Puis il a commencé à me dire que je ne sourait pas assez, que j'avais l'air bête et c'est moi qui attirait ces attitudes.

Sa fille alors agée de 18/19 ans, m'ignorait lorsque j'étais chez lui. Elle habitait seule avec lui, son fils était parti de la maison et habitait une autre ville à 2heures de route. Elle se levait le matin, sans me regarder, se promenait en petite tenue, se faisait un café et retournait s'enfermer dans sa chambre.

Voyant son ignorance intentionnelle et étant civilisée, je me disais que la moindre des choses était de lui dire bonjour. Ce que je faisais. Elle me répondait, sans plus, mais bon, il y avait au moins ça.

Puis devant mes commentaires face aux attitudes de son entourage envers moi, mon copain s'est mis à me dire que moi je ne disais même pas bonjour à sa fille le matin. J'ai rapidement corrigé le tir et remis les choses en place.

Après un an de fréquentations nous avons vécu notre premier Noël ensemble. Sa fille, s'est assurée de tout organiser, dès le mois de septembre, avec ses tantes et sa grand-mère afin de s'assurer que cet évenement ne serait pas organisé par son père et moi.

Au cours de ce souper qu'elle a tant insisté à faire, elle était absente, partie chez son copain et ses beaux parents.

À mon arrivée personne ne me saluait. Les conjoints me saluaient et me parlaient seulement après s'être assurés que leurs femmes (belles soeurs) étaient hors de la pièce. Une fois tous réunis à la table, personne ne m'adressait le parole. Ils discutaient tous ensembles, mon conjoint avec eux, mais je ne pouvais suivre les discutions, ne connaissant pas leurs histoires, les gens et les événements dont il était question. Rien n'était dit ou fait pour m'inclure. (C'était toujours ainsi avec son entourage qui faisait partie de sa vie depuis son enfance et son adolescence)

Puis sa fille est arrivée pour la soirée, est allée saluer et faire la bise à tout le monde en m'ignorant totallement. J'étais vraiment mal à l'aise. Je sentais qu'il était préférable que je me taise ne faisant pas le poids.

Il y a eu l'échange de cadeaux. Elle lui a offert un cadre, représentant des nues vues de dos assises au bord d'une piscine arborant sur chacune des femmes, l'image d'une
pochette d'album de son groupe musical préféré.

La seule chose que sa fille m'a dite ce soir là a été quand il a montré le cadre (très grand d'Ailleurs) à tout le monde. Il le tenait fièrement et sa fille de me crier ironiquement : `s'cuse Naya`Tout le monde a fait des remarques se trouvant drôles en lien avec la nudité représentée sur le tableau. J'aurais voulu fondre dans le plancher

Ça lui a pris du temps avant de cesser de me dire que je suis trop prude et de reconnaître que la façon dont les choses se sont passées étaient innacceptables.

Puis le printemps suivant, un autre incident majeur est survenu avec sa soeur.

Entre temps après avoir refusé de le voir un week-end, on s'est expliqué sur certaines choses et il a accepté de confronter sa fille. Elle a beaucoup réagit. Par la suite elle est devenue plus civilisée envers moi cessant ses attaques ouvertes.

Mais à chacune des fois il excusait les autres, me disait que c'était moi le problème, que j'étais jalouse, trop bête...

Puis un jour il a commencé à parlé du projet d'aller vivre ensemble. Je lui ai dis que c'était hors de question qu'il garde les photos de ses beaux souvenirs de femmes et que son cadre ne rentrerait pas dans le camion de déménagement. Il  a fortement réagit, et m'a dit que ce n'était pas mes affaires, que ça ne me regardait pas.

Nous avons donc conclu que nous resterions chacun de notre côté.

Puis après 2 ans, il m'a affirmé que sa soeur lui avait fait voir que j'étais contrôlante. Il arborait dans ce sens. Il s'est sans doute confié à elle avec sa version, sans tenir compte de toutes les épreuves que j'Ai eu à vivre. Il ne se rendait pas compte à quel point ça été pénible pour moi. Il semblait trouver tout ça normal.

Plus tard il m'a invitée au resto et à ramené le projet de vivre ensemble. je lui ai bien dis qu'il voulait être respecté dans ces choses (photos-souvenirs, cadre etc) et que je le respectais, mais que je me respectais aussi dans le fait que je suis incapable de vivre dans une maison, payer une hypothèque pour héberger des choses qui ne me regardent pas. Donc hors de question de vivre ensemble. Il a été déçu.

Maintenant, deux ans plus tard, il ramène le projet. Pendant tout ce temps il y a eu des événements, que nous avons tenté de créer, des projets de soupers de famille, etc qui ont TOUS été sabotés, soit par sa fille ou par sa brue, qui n'accepte pas sa belle-famille.

Il n'a pas pu être là à ma fête car son fils de 27 ans avait besoin de lui, mais selon moi ce n'était pas nécessaire.

Nous faisons des projets, entreprenons des démarches encourrons des dépenses et sa fille n'a qu'à demander quelque chose et tout tombe à l'eau chaque fois.

Je lui ai fait voir que j'en avais assez. Que chacun des soupers de familles qui avaient eu lieu étaient toujours organisés pas sa fille et lui et moi je n'était finallement uq'une invitée. Je lui ai démontré que les rôles étaient mêlés. Il a compris, Lors du dernier souper de Noël, qui a été remis un soir où ma fille et moi ne pouvions être présentes, il a commencé à parler à ses enfants et leur a fait voir certaines choses.

Il me dis qu'il travaille beaucoup sur lui même, il a consulté un certain temps (en lien avec autre chose mais quand même il en a retiré un bienfait) Il lit beaucoup sur le subconscient, les messages programmés, le positivisme et la loi de l'attraction etc.

Mais il maintient que ses enfants sont importants et qu'il sera toujours là s'ils ont besoin de lui, c'était donc normal qu'il ne soit pas là pour ma fête.

Il a reparlé du projet de vivre ensemble et c'ets toujours hors de question pour moi.

il me dis que je suis négative, que je m'attire du négatif etc etc.

Moi tout ce que je veux est qu'il y ait une justice, une réparation, un respect. Le fait de reparlé de ce projet a fait remonter tous ces souvenirs. Je ne sais pourquoi. J'avais pourtant passé l'éponge et je regardais vers l'avenir, du moins je le croyais.

Je me rend compte maintenant de l'ampleur de ses abus et que ce ne sont pas que de simples évenements anodins et qu'il a tout laissé faire sans rien dire.

Depuis un mois je songe à le quitter. Il m'aime énormément, il me le dis, il fait beaucoup pour moi mais pas de la façon dont j'ai besoin. Il me rapplique en me déclarant que je ne dois pas vivre dans le passé et être positive, que j'ai des blessures d'enfances, que je suis jalouse de sa belle relation avec ses enfants, car mes relations sont boiteuses avec mes propres enfants, qu'il est prêt à m'aider....

Mais il ne voit pas le vrai problème.

Et de mon côté je ne comprend pas pourquoi tout ça remonte chaque fois qu'il me relance sur ce projet. Je sens qu'il ne me respecte pas dans mes choix, ni qu'il soit prêt à faire ce qu'il faut pour permettre à ce projet de voir le jour.

je lui ai dis que je songeais à mettre un terme à notre lien.

Je ne l'Ai pas vu depuis 3 semaines.

J'ai besoin de réfléchir, prendre soin de moi et surtout de me comprendre

je vous demande donc de m'éclairer. J'ai mis pas mal de morceaux ensemble mais il m'en manque encore

Merci

Naya
n.b.il y a surement des erreurs de frappe, désolée

» Rappel : consultez la charte du forum pour participer !

Hors ligne

 

publicité

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2018 Buzzistic | contacts

  • haut de page